6
min

ESCORT GIRL... Chapitre 10

Image de HarukoSan

HarukoSan

75 lectures

15

Escort girl... Chapitre 10

C’est un Philippe déstabilisé par l’audace et l’insouciance de Laura qui ne cesse de lui infliger un interrogatoire fait de douceur, de baisers plus ou moins pressants auxquels il finit par répondre avec fougue.
Laura n’est satisfaite qu’à moitié, reprenant son souffle tout en se lovant contre lui elle insiste:
- alors cette idée vous m’en parlez de votre plein gré ou bien dois-je continuer?
Philippe s’écarte de la jeune femme:
- j’avoue que vous savoir aussi curieuse et de cette façon est un ravissement mais je préfère vous éclairer quant à mon idée et laisser de côté pour l’instant, la charmante torture que vous prenez plaisir à m’administrer.
Il l’embrasse tendrement:
- savez-vous que certaines personnes résident à l’hôtel à l’année ? il y a ceux qui apprécient ne plus avoir de contraintes domestiques et ceux qui préfèrent ce mode de vie parce qu’ils en ont les moyens. J’ai moi-même choisi cette solution de facilité plusieurs fois selon la durée de mes déplacements.
- oh, mais c’est super! sauf que je n’en n’aurai jamais les moyens, soyons raisonnables ce n’est pas fait pour moi.
- sauf si je devenais votre employeur.
- expliquez-vous plus clairement ou je reprends la séance de tout à l’heure! Philippe éclate de rire...
- patience Laura! j’aimerais que ce soit vous et vous seule qui soyez mon “Escort girl“ je n’ai pas envie de faire appel à quelqu’un d’autre. Nous reverrions alors le contrat avec Monsieur Max de façon à ce qu’il vous libère les jours où j’aurais besoin de vos services, vous auriez un salaire plus conséquent ce qui vous permettrait de loger à l’hôtel à l’année, réfléchissez aux dépenses que vous n’auriez plus à assumer...
- si je comprends bien vous pensez me débaucher? Ah pour une idée c’est une idée!
- Laura, ma Chère, comment vous dire, je n’aime pas vous savoir dans ce milieu la nuit, je vous avoue -et je m’en étonne moi-même- être assez jaloux.

Laura a écouté, elle est encore toute étonnée des propos de Monsieur Chesterfield.
Voyant son embarras et ne voulant pas risquer un refus Philippe précise:
- je vous ai fait une proposition, je ne vous cache pas espérer une réponse favorable mais je vous laisse le temps d’y réfléchir, nous verrons cela à mon retour.

Il se fait tard, ils ont discuté sans regarder l’heure, Philippe se lève pour quitter Laura qui le raccompagne sur le pas de la porte, elle se hisse sur la pointe des pieds pour l’embrasser, il étreint une dernière fois la jeune femme qui se blottit tout contre lui, protecteur et se voulant rassurant il l’embrasse tendrement:
- j’ai aimé vous avoir près de moi Laura, cette semaine sans vous voir je ne veux pas y penser , mais je dois partir...!

Laura referme la porte, demain il lui faut se lever tôt, elle s’est promis de rendre visite à Flo, prendre de ses nouvelles, et tout lui raconter à propos de Monsieur “Chesterfield“ et que va-t-elle penser de sa proposition?

Elle se change, se glisse dans les draps qui pour une fois sentent bon la lessive, elle enclenche l’alarme du réveil sur son portable, éteint la lampe de chevet dont la lampe grésille étrangement.
Les persiennes sont fermées, certaines lamelles sont brisées et laissent passer un rayon de lune, tout en fermant les yeux Laura se remémore ces derniers jours passés auprès de Monsieur BERTON .
Ses pensées l’entraînent dans un flot de questions sans réponse aussi, épuisée mais bizarrement heureuse elle sombre sans peine dans un profond sommeil...

Huit heures du matin, et encore la voix de “Bob“ qui résonne...Laura s’étire, se frotte les yeux, puis un soupir qui la ramène à la réalité, la proposition de Philippe lui revient à l’esprit et la fait se lever d’un bond.
Elle ne traîne pas s’engouffre dans la douche en chantonnant, d’humeur joyeuse comme si elle avait dormi douze heures, elle est prête en un rien de temps! Elle ouvre grand les fenêtres et les volets, refait son lit, un coup d’oeil à son portable: huit heures quarante, elle hésite un instant, se ravise et tout compte fait décide d’appeler Flo.
Tant pis si elle réveille son amie, ce sera l’occasion pour elles de prendre leur petit déjeuner ensemble, de toute façon Laura ne tiendra jamais jusqu’à midi sans rien dans l’estomac, Flo la connaissant ne refusera pas, au contraire.
- allo Flo ?
- ouiii Laura chérie tu es rentrée ?
- oui hier soir et justement je voulais venir te voir, nous pouvons prendre le petit-déjeuner ensemble si ça te dit ?
- c’est super, oui arrive vite, ne prends rien je prépare ce qu’il faut et je t’attends.
ok, à tout de suite.

La voilà qui quitte sa chambre, qui dévale l’escalier en criant un “ bonne journée“ à l’attention d’un Raphaël souriant dont la réponse est restée suspendue au parfum de la jeune femme.

Il fait bien froid ce matin, le soleil est encore bas pour la saison mais Laura aime ce froid sec, elle est belle emmitouflée dans son manteau de laine gris, son écharpe rouge vif et son bonnet assorti d’où s’échappe ses cheveux auburn, les mains au chaud dans les poches elle marche d’un pas rapide vers l’arrêt de bus Place de l’Opéra.
Par chance le bus en direction de la Gaye est à l’arrêt, elle embarque et une vingtaine de minutes plus tard elle est devant l’immeuble de son amie.
Une petite résidence au milieu d’un parc boisé, un hall d’entrée aux miroirs impeccablement lustrés, des plantes vertes, rien à voir avec son hôtel.
Deuxième étage, porte 103, l’appartement de Florence.
Elle sonne et dans la seconde qui suit son amie lui ouvre la porte, encore en pyjama le cheveu hirsute, Flo naturelle sans artifice, belle tout simplement!
Les deux femmes s’embrassent avec effusion, Flo invite Laura à s’installer dans le petit salon attenant au coin cuisine où elle s’affaire à préparer leur thé tout en précisant:
- j’ai des croissants chauds, mon concierge s’occupe de prendre soin de sa locataire préférée alors vois-tu je viens d’être livrée juste avant ton arrivée!
- ah, ah, ton concierge est donc un homme prévenant rétorque Laura d’un air moqueur.
- ne crois pas, il est juste soucieux de me voir me nourrir correctement et ce dès le petit déjeuner qu’il dit être le repas principal pour bien commencer la journée!

Laura qui s’inquiétait de l’état de santé de Flo est ravie de voir son amie souriante et pourtant elle est curieuse de savoir ce qui s’est réellement passé au pub. Elle entame donc la discussion:
- au fait je n’ai pas voulu être trop indiscrète l’autre jour au pub, mais que t’es-t-il arrivé exactement? Qui est ce client qui a essayé de t’embrasser enfin d’après ce que Max nous a raconté? Tout en posant cette question Laura sent Flo un peu gênée, elle insiste du regard.
- oui je sais , je ne voulais pas que tu sois inquiète pendant ton absence auprès de Monsieur Chesterfield aussi nous nous étions tous mis d’accord pour te raconter une histoire toute simple:
"Ce soir là une soirée un peu sélect avait été réservée au pub, Monsieur Max était ravi la recette était bonne. Il y avait de nouveaux clients et des habitués parmi eux tiens Monsieur DESMARET tu te souviens de cet homme charmant“ ?
- euh...oui, il me semble me souvenir de cet homme qui m’avait fait le baise-main en partant et qui avait sollicité mes services auprès de Max, oui, et alors?
- et alors? et bien c’est un de ses amis qui s’est cru autorisé à “me peloter“ au moment où je le servais je me suis penchée pour déposer son verre sur la table et là sa main a frôlé mes fesses avec insistance, je me suis éloignée en le remettant à sa place de façon polie mais cinglante.
Je t’avoue avoir retenu la main qui allait le gifler, j’étais en colère et ne me suis plus occupée de la table où il était installé. Monsieur DESMARET a surpris le geste, confus il est venu au comptoir me priant d’excuser son ami, ce dernier s’est levé aussitôt pour nous rejoindre mais il tenait à peine debout et là il a été pris d’une envie soudaine de m’embrasser c’est à cet instant précis que je lui ai administré la gifle à laquelle il avait échappé quelques instant plus tôt.
Son visage s’est alors empourpré et il a voulu se défendre, j’ai esquivé, perdu l’équilibre et heurté le comptoir. En fait tout est allé très vite, je ne me souviens plus combien de minutes j’ai été sonnée mais je peux te dire que s’il en est un qui se souviendra de sa soirée c’est bien cet homme, et il ne remettra plus les pieds au pub.
Monsieur Max ne voulait pas t’en dire davantage, il a préféré que je te raconte tout moi-même voilà qui est fait. Je vais mieux, je reprends le travail demain soir et d’ailleurs Monsieur DESMARET sera là, il t’a demandée plusieurs fois depuis ton escapade avec Monsieur Chesterfield, il a téléphoné à Max pour savoir si tu étais libre, puis il est venu à cette fameuse soirée très déçu que tu ne sois pas là...
- et bien! quelle histoire, je sais bien que certains peuvent se croire tout permis mais à ce point!

Laura félicite son amie d’avoir si bien réagi, s’’inquiète de savoir si sa blessure à la tête ne la fait plus souffrir. Flo la rassure elle n’a plus mal.
Les deux jeunes femmes sont installées dans le coin salon la discussion leur a ouvert l’appétit et les croissants chauds sont dévorés avec plaisir.

Flo termine son thé, Laura sa dernière gorgée quand Florence annonce:
- à moi de poser les questions et n’oublie aucun détail, comment c’était?

Laura prend un air étonné, fait mine de grailler quelques miettes sur la table, elle va devoir subir l’interrogatoire de son amie qui n’a pas l’air de vouloir accepter un simple compte rendu...

Thèmes

Image de Nouvelles
15

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
En cherchant le chapitre 11, dont je me languis, je viens de m'apercevoir que je n'avais pas voté. Voilà qui est fait. La suite STP....
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
Oui Lise, le chapitre 11 est en cours certes...mais pour des raisons personnelles cela prendra plus de temps que prévu avant qu'il soit posté sur Short, on ne fait pas toujours comme on veut et le temps me manque aussi-:)
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Ben oui, tu as d'autres chose sur le feu... bon, je vais patienter. Bisous et mes amitiés à Philippe, je l'aime bien...
·
Image de Chironimo
Chironimo · il y a
Et DSK? il arrive quand?!! :=))
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
Ah non pas Lui....-:)))
·
Image de Chironimo
Chironimo · il y a
je plaisantais... quoique...
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
rrrroooohhhhh! Chiro!!! m'enfin!
·
Image de Chironimo
Chironimo · il y a
c'était une plaisanterie belge deux fois!
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
Je me doutais bien! quel plaisantin vous faites, -:)
·
Image de Pierre Tryda
Pierre Tryda · il y a
Petit à petit, j'adore. Mon vote!
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
Merci Pierre, bonne journée et à bientôt!-:)
·
Image de Alexcg13
Alexcg13 · il y a
Bravo Haruko San.. Tout est écrit avec finesse, le style est léger comme une caresse.. L histoire se met tout doucement en place.. Et on se demande quel chemin va prendre Laura ??
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
Merci Alexcg13 de me suivre dans cette aventure qu'est l'écriture...pas facile d'être soft! mais je sais que tu as confiance en moi! merci encore-:)
·
Image de Ghislaine Barthélémy
Ghislaine Barthélémy · il y a
La suite....
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
Ouiiii mais pitié ! il me faut le temps de mettre tout ça au propre, dans l'ordre, mais patience, patience! merci encore de me suivre, belle soirée, bonne semaine et à bientôt.
·
Image de Marie Hélène Peneau
Marie Hélène Peneau · il y a
L’attente fut longue !
·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Les confidences
·
Image de Margue
Margue · il y a
hier, je pensais justement à ton Escort girl, très sympa à lire, petit suspens , on a envie de savoir la suite
·
Image de De l'Air !
De l'Air ! · il y a
Agréable à lire, d'un bout à l'autre ...
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
Merci De l'Air, bon week-end et au plaisir.
·
Image de Flora Martinez
Flora Martinez · il y a
Oui comment va-t-elle raconter ça? et cet homme que j'imagine beau, que va-t-il lui proposer finalement? Mon imagination vagabonde...
·