VI/2 Epilogue

il y a
1 min
1
lecture
0

Un livre jeté à la mer... " LE RÊVE DU BATTEUR DE GRÈVES " >>> Chapitres I à VI ci-dessous. >>> ou accessible par le lien suivant:  [+]

Voilà, dans quelques instants tu vas achever cette lecture avec peut-être au coin des lèvres, une petite moue septique ou réprobatrice. Dans le meilleur des cas – et quel qu’il soit, tu me ferais un honneur –, tu vas émettre un lapidaire jugement. Tu pourrais légitimement te poser aussi ce genre de questions :

« Mais où veut-il donc en venir à la fin ? Où est le message ? Y a-t-il au fond un VRAI message ? Ou pas... »

Je ne pourrais, je te l’avoue, apaiser ces interrogations qui m’ont aussi – tu dois bien t’en douter – plus qu’effleuré et pour lesquelles je n’ai pas même été capable, d’élaborer un début de réponse qui ait un minimum d’allure. Tu seras certainement déçu.

Pour ma défense, laisse-moi cependant te faire cette dernière déclaration en forme de confidence :
Je n’ai, je te le jure, à aucun moment cherché à plaire, à provoquer, ni même à céder à une quelconque manie ou tendance dans ‘’l’air du temps’’.

Je me suis seulement attaché, à rester fidèle au murmure de l’âme d’un enfant tenu au secret, depuis près d’un demi-siècle, dans la pierre mêlée d’encens d’une petite cathédrale.

C’est ici même que jadis, des familles entières de mineurs de fond pouvaient encore chaque dimanche, moyennant quelques chants de louange, venir mendier un peu de lumière.

Cette lumière qui les rend si attachants.



- Marseille, mars 2017.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

L'Absente

Nastasia B

Machinalement, l’homme jette un coup d’œil au panier : il est vide. Il prend son cache-nez suspendu dans l’entrée et enfile son manteau coupe-vent. Il s’assied sur le marchepied et... [+]