2
min

Drôle d'histoire

Image de Alain Derenne

Alain Derenne

38 lectures

9

Ecrire les premiers mots d'une histoire vous entraîne souvent là où vous n'auriez jamais pensé aller même en rêve.
Alors en voiture pour ce voyage mais pour celui-ci je vais poser sur cette page blanche, un premier mot « fenêtres » et c'est avec ce mot que je clôturerais mon histoire.
De ma chambre située au 6 ème étage de l'immeuble ou je logeais rue de " la clef " pendant mes études, dans ce petit studio ayant la forme d'un cocon me faisant ressembler à un ermite dans son tonneau, ayant peu de place pour me retourner mais ou il y avait beaucoup de chaleur...
Un petit meublé où le plafond, les murs ainsi que le plancher en bois, lorsque la nuit venait; poussaient tout à coup, comme des plaintes sourdes, une respiration qui me faisait alors penser avant que de fermer les yeux à un monstre vivant sous mon lit, ces plaintes dans le silence de l'absence de tout, me faisait paraître seul avec moi-même et augmentait le manque certain d'une présence plus féminine que mes bouquins et la lecture pour
mes révisions...
Je regardais donc tout à mon aise accoudé au garde-corps, la vie qui bouillonnait sur le trottoir, et là par un rayon de soleil coquin, mon regard fût attiré par l'immeuble en face et surtout par les combles sous le toit en zinc...
Là, une fenêtre venait de s'ouvrir, le vent, une personne ?
Vous savez, une de ces fenêtres dont le rectangle était partagé par quatre petits carreaux auxquels d'année en année les araignées avaient par leur patiente et leur ingéniosité tissée une dentelle qu'une poussière rebrodait inlassablement, des petites fenêtres qui étaient toujours fermées comme certainement toutes les portes et autres fenêtres de la maison, car celle-ci était vide d'occupant...et pourtant, maintenant cette fenêtre était ouverte...
Qui avait bien pu passer par là pour aérer ses combles ?
Et si l'on pouvait trouver triste le fait que cette fenêtre soit toujours fermée et que derrière celle-ci plus rien ne se passait, ni vie ni bruit quelqu'il fut, plus rien depuis belle lurette, mais alors qu'elle n'aurait été ma surprise d'y voir en l'instant apparaître une silhouette, mais non, rien que le vide...le rien.
Le temps passa, les araignées continuèrent à tisser et la poussière heureuse de ce hamac de pouvoir s'y reposer, puis avec le temps qui passait, les toiles donnèrent aux vitres un effet de miroir dans lequel vint se refléter les images du monde extérieur.
Un beau matin la fenêtre avait été refermée, mais par qui ?
Et le temps a continué son parcours, j'ai fini mes études et quitté ce petit studio, depuis je suis resté sur la faim de n'avoir jamais su qui avait ouvert cette fenêtre, qui avait bien pu venir l'espace de ces quelques jours aérer cette pièce ???
Fin.
9

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Histoire au charme certain où les fenêtres remplacent avantageusement les portes. Votre texte manque un peu de relecture pour la structure de certaines phrases.
Un exemple à revoir pour la phrase qui commence par « De ma chambre située au 6eme étage », qui part en vrille et où il manque des morceaux pour la comprendre.

·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Ok Fred, merci pour tes remarques judicieuses, bonne journée à toi
·
Image de JACB
JACB · il y a
Je cavale pour une porte Alain mais je viens regarder par votre fenêtre...et finalement je n'en sais pas plus!!
·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Et moi non plus mon Ami...
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Une Drôle d’histoire empreinte de mystère, un univers qui me plaît beaucoup, une apparition-disparition qui prête à penser, se poser des questions, donne à imaginer, échafauder divers scénarios, ouvre la perspective sur un pré carré de probabilités, tout un champ de possibles.
·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Merci de ton analyse judicieuse Jeanne, heureux de te lire...
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
... avec un réel plaisir Alain et à tantôt de vous apercevoir sur mes pages bleues.
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Finalement, tu laisses au lecteur une porte ouverte devant une fenêtre fermée ...
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un récit plein de mystère.
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Le mystère demeure . Mais votre histoire laisse la porte ouverte à l'imagination et même peut- être qu"un lecteur voudra écrire une suite ...
·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Merci Ginette, oui pour un plus sur mon texte, pourquoi pas toi, bon dimanche...
·
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Une fenêtre qui s'ouvre et ferme, sans présence, est une histoire mystère !
·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Oui, une fenêtre qui s'ouvre sur l'imaginaire...
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
L'art de se poser des questions inutiles, mais aussi l'espoir d'éclairer une vie morne.
·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Toute notre vie nous nous posons des questions....qui sommes nous et où allons nous ???
·
Image de Cathy Grejacz
Cathy Grejacz · il y a
J’aime votre histoire, simple, réaliste mais c’est ce qui la rend touchante.
Bravo encore.
À bientôt peut-être sur ma page

·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Merci, je passe sur ta page illico; bonne fin de journée à toi
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème

NOUVELLES

Deux jours après le drame, les recherches se poursuivent à Londres pour retrouver des survivants, suite à l’explosion d’un immeuble en plein cœur de la City, la ...