Dossard numéro 73

il y a
1 min
155
lectures
5
Finaliste
Jury

Ecrire, pourquoi pas ! Mais pour quoi faire ? Faire de belles chutes ? Une plaidoirie ? Surprendre, étonner, argumenter, faire réagir, peut-être même amener le lecteur à s'indigner... avec moi  [+]

Juillet 1976. La compétition est rude. La gymnaste précédente a reçu l’excellente note de 9,60. Mais elle ne s’en soucie pas la petite roumaine de quatorze ans à peine, qui s’avance vers l’agrès. Dossard numéro 73. Les barres asymétriques se dressent devant elle attendant son assaut.

Elle souffle un bon coup. Voilà c’est son tour. La jeune candidate se présente aux juges, visage fermé, concentrée. C’est aujourd’hui et maintenant qu’il faut tout donner. Et sans perdre de temps elle s’élance, prend une impulsion sur le tremplin, saute en s’appuyant sur la barre la plus basse puis saisit à la volée la barre la plus haute.
Là commence sa danse.
Elle semble virevolter autour des barres asymétriques, ses mouvements sont fluides, rapides, gracieux. Elle passe de l’une à l’autre sans temps morts, enchaîne les difficultés les plus audacieuses avec une facilité jusque-là inégalée. Toutes les figures imposées sont maîtrisées à la perfection : soleils, lâchers de barre, succession d’appuis et de suspensions, changements de mains. Même pour un œil non averti, elle surpasse les autres.

Avec elle, tout semble si facile.
Avec elle, tout est possible même les combinaisons les plus compliquées, jamais tentées.
Avec elle, on comprend que la virtuosité n’a pas d’âge.

L’enchaînement, époustouflant, ne dure qu’un instant.
Vingt-cinq secondes de grâce et de légèreté qui s’achèvent sur une sortie aérienne : un saut périlleux avant avec demi-tour assorti d’une réception parfaite.
Voilà. Elle peut sourire Nadia.
Elle salue ces examinateurs et le public. Bruyants, les spectateurs manifestent leur enthousiasme en retour. Les juges quant à eux font leurs calculs et délibèrent. En attendant sa note la gamine se ronge les ongles. Les secondes s’égrènent... lentement. Et puis c’est la stupeur.

Le panneau lumineux délivre le verdict des experts : 1,00.

Il y a un moment de flottement, les murmures se multiplient et deviennent grondement. C’est impossible, le mouvement était magistral...

Et en effet la note n’est pas 1,00 mais 10,0.

L’affichage est erroné, il n’a pas été conçu pour la note parfaite, il bafouille.
Les juges viennent d’attribuer le premier 10 de l’histoire des Jeux Olympiques à Nadia Comaneci. Pour elle, le premier d’une jolie série.

5
5

Un petit mot pour l'auteur ? 7 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Søkswen
Søkswen · il y a
j'ai revu il y a quelques jours les enchaînements de Nadia sur ces fameuses barres, mais je ne me souvenais pas du problème de notation à 1. C'est fidèle, je vote.
Image de 77ELEA77
77ELEA77 · il y a
merci...j'ai une preuve :)
Image de Søkswen
Søkswen · il y a
Je vous avais cru. Mais merci pour cette photo. Pour ma part je n'ai pas réussi à trouver un bon récit pour le sport, j'en suis resté à Plaidoiries et à Gomorrhe. Bravo encore pour votre texte.
Image de Sabrina Gheroui
Sabrina Gheroui · il y a
J'ai voté car c'est comme dans mes souvenirs !
Image de 77ELEA77
77ELEA77 · il y a
Merci. Oui vraiment un beau souvenir de sport : un de mes préférés.
Image de Gerbert
Gerbert · il y a
C'est bien écrit et donne envie d'aller au bout. Mon vote est acquis, mais que va faire le panneau d'affichage ?
Image de 77ELEA77
77ELEA77 · il y a
merci d'avoir voté. Bonne soirée