4
min

Dominant

Image de Léa Green

Léa Green

42 lectures

1

Ce soir, j’ai envie d’un peu de pétillant, de sexe bestial, une vraie bonne baise que tu sens pendant plusieurs jours.
Je laisse négligemment une ceinture en tissus sur le lit. Au moment de se coucher, mon chéri m’embrasse contre lui. Pour finir par me basculer sur le lit où il se laisse tomber pour m’enlacer de plus belle. Dans nos roulades, il trouve sous lui le tissu que j’avais déposé. Sans réfléchir à sa provenance, il pense déjà à l’utiliser. Je le vois m’interroger du regard. Bien sûr mon beau que tu peux m’attacher. Après un échange silencieux, il place mes mains derrière mon dos et entrave mes poignets à la hauteur de mes fesses. Je le laisse faire en tirant un peu sur mes liens. Il comprend qu’il peut serrer d’avantage. Avec lui pas besoin de parler, il sait ce que j’aime et il sait très bien que je ne suis pas une femme fragile, il peut y aller !
Une fois les mains attachées dans le dos, il se place devant moi m’embrasse en me tenant le menton. Je lui rends un baiser violent, je suis très excitée d’être à sa merci. Avec mes dents, je lui mords la lèvre, dans un grognement, il éloigne ma bouche de la sienne. Son regard est brûlant, il déplace sa bouche sur mes seins, prend mon téton entre ses dents et tire... Le tout en me regardant.
Quel insolent et dire que je ne peux pas utiliser mes mains. Comme si ma frustration n’était pas assez grande, il commence à me masturber. Avec ses doigts, il écarte mes lèvres et titille mon clitoris. Ne pouvant pas lui rendre la pareille, je n’ai pas d’autre choix que de profiter entièrement de l’instant.
Il me caresse, rentre un doigt en moi, quand il voit à quel point je suis mouillée, il m’embrasse à pleine bouche en me maintenant la tête contre la sienne. Je sens ses doigts en moi, il les enfonce aussi loin qu’il le peut, avec son pouce, il joue avec mon clitoris ; je me sens rapidement débordée par la situation, mon souffle s’accélère. Avec sa main libre, il agrippe mes cheveux, je me courbe naturellement lui donnant encore plus d’accès à mon intimité. Ses doigts s’accélèrent en moi, je ne contrôle plus rien. Il sort ses doigts de moi, les lèches, je le regarde faire, très excitée. Il me rentre son index dans la bouche. Je le fais glisser entre mes lèvres en le regardant. Avec son doigt, il fait des va-et-vient. Sa bouche imite mes mouvements. Il me lance un regard en direction de sa bite bien droite. Je lui fais un sourire complice, sans bouger. Il est à bout. Tout ce qu’il aimerait, c’est voir son gland entre mes lèvres. Mais pour ça, j’ai envie qui m’oblige, j’ai envie qu’il soit dur avec moi.
Pour me montrer son impatience, il se touche, fait coulisser sa bite dans sa main. Hum, mon beau, que c’est bon de te voir te branler comme ça. Je passe ma langue sur les lèvres, en lui rappelant que mes mains sont bloquées. C’est là qu’il comprend que j’ai envie qu’il me brusque un peu.

Avec sa main libre, il m’agrippe les cheveux, fort. Il m’embrasse violemment pour me baisser la tête vers sa bite qui est déjà en direction de ma bouche. Avec sa main qui me dirige, il m’enfonce son gland dans la bouche, hum, je suis complétement soumise à lui. C’est lui qui donne le rythme, il aime enfoncer sa bite au fond de ma gorge, il m’écrase la tête contre son bas ventre. Retire sa bite de ma bouche, pour frotter son gland sur mes lèvres, je lui lèche dès que je peux, joue avec ma langue, je le suçote. Du haut de son gland, je laisse glisser le bout de ma langue le long de sa verge. Pour lécher ses testicules, les prendre en bouche tirer dessus comme il m’a tiré sur le téton. Il continue à se toucher en même temps, j'adore quand il fait ça, il se masturbe devant moi, je le vois tout crispé, c’est vraiment sexy, pendant un instant je me demande si il veut finir comme ça, sur mon visage. Mais d’une main, il me retourne, je me retrouve à 4 pattes lui offrant une belle vue. Je dois être tellement mouillée qu’il doit le voir. Comme pour s’en assurer, il rentre un doigt en moi, l’enlève.
Avec les bras dans le dos, je n’ai pas vraiment d’équilibre il cale un oreiller sous moi que je puisse recevoir ses coups de reins. Une fois bien installée, il me prend par les hanches en enfonçant ses doigts dans ma peau, il me pénètre directement. Ça rentre tout seul, je laisse échapper un petit cri. Il rentre, sort, doucement, mais surtout profondément à chaque fois. Je sens sa bite avancer en moi avec lenteur jusqu’à ce qu’elle me remplisse. Le rythme augmente il me caresse les fesses pour me mettre une grosse fessée. De son autre main, il m’attrape les cheveux pour avoir encore plus d’emprise sur moi. J’entends le claquement de son sexe contre mes fesses, il y va fort. Je le sens taper en moi.
Ses doigts se baladent près de mon anus, pour enfin le caresser, rentrer un doigt. J’aime quand il me prend comme ça. Ce plaisir, cette violence, c’était exactement ce dont j’avais besoin.
Le rythme ne faibli pas, il continue à me pilonner avec force tout en tirant sur mes cheveux, courbée comme ça, je ressens encore plus intensément sa bite en moi. J’aimerais m’agripper au matelas pouvoir évacuer tout ce que je ressens, mais les mains attachées, je ne peux que jouir la bouche dans l’oreiller tellement je fais du bruit. Mais il veut m’entendre il me tire la tête en arrière et me force à laisser libre cours à mon orgasme, je me libère complément. Après un coup de reins supplémentaire, il m’accompagne. Jouit au plus profond de moi les mains crispées sur mes hanches. Il s'enfonce en moi pour y rester jusqu’à que nous retrouvions notre souffle. Il relâche son emprise, détache mes mains pour se laisser tomber sur moi. À bout de force, il reste en moi, à m'embrasser le dos, caresser mes cheveux.
Le calme après la tempête.

Thèmes

Image de Nouvelles
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Chat&souris31
Chat&souris31 · il y a
Mmmh , comme une cafetière italienne qui bouillonne sur le gaz , le désir et l'envie monte en pression lentement , mais à bon rythme.
Du bonheur en barre , pour un cérébral comme moi
Au plaisir de vous lire , vous découvrir...
Merci

·