Diction de nuit

il y a
1 min
40
lectures
5

Pour faire court, l'écriture court dans mes veines, les mots accourent ou me laissent tout court, tomber à cours de mots quoi de pire pour une courtisane.

La nuit je tombe,

Je tombe et je me relève .
Je masque mon visage de crème à la rose qui sent bon le temps asséché et le mensonge.

Qui me verra fardèe comme une fleur peinte sur une fausse toile par un peintre raté ?

Qui entendra les sanglots étouffés entre deux lessives par le bruit domestique?

Qui verra le regard mouillé d'une femme interdite dans la foule?

Elle m'appelle car ma bonne humeur légendaire lui manque , dit elle.

Ah oui je n'ai jamais pu affliger les autres à moins que le sourire soit une affliction.

Toujours prête à montrer mon meilleur jour, la face de l'amour.

Toujours prête à me mettre dans la lumière , à contre jour.

Le côté obscur est derrière la lune ou juste à côté.

Qui à part toi a vu la petite fille fêlée, prête à se noyer dans tes mots?

Qui à part toi à touché mes abîmes et habilement s'est tu à jamais?

Qui à part toi à sourit aux anges quand le démon montrait sa queue?

J'avoue que ça fait peur.

Même à moi.

Lorsque le miroir m'interroge il m'arrive de tourner la tête.



Ce n'est pas le temps qui passe qui me harasse

Ce n'est pas le temps qui lasse qui m'effraie

C'est la vie qui me hante

C'est la vie qui m'angoisse

Comme un refrain que j'oublie

Quelquefois

Le temps d'un sourire.
5

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !