Dialogue de sanglier

il y a
4 min
1 845
lectures
252
Finaliste
Jury
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Une histoire drôle et complètement farfelue qui fait mouche ! Les descriptions sont maitrisées et rendent l'ensemble de la scène très

Lire la suite
En Languedoc, la nuit, il vaut mieux conduire doucement, car les sangliers ont colonisé l'obscurité et se permettent de couper les routes qu'empruntent les voitures pressées de rentrer, après une soirée de travail ou de ripaille. Ce faisant, ils tombent souvent nez à nez avec des inconscients motorisés. Le duel ne tourne évidemment pas en leur faveur, mais il faut admettre que les humains y laissent souvent des plumes.
La chose m'est arrivée récemment. J'utilisais avec sagesse l'espace autorisé pour circuler, quand, dans un virage, un sanglier, qui avait les mêmes prétentions que moi, me barra le chemin. Il avançait hélas trop doucement, ou moi trop vite, pour que je puisse l'éviter. Les freins de ma belle voiture neuve hurlèrent avant l'impact de la rencontre, et le sanglier fut fauché brutalement.
Plus inquiet pour ma voiture que pour la bête, je sortis examiner l'étendue des dégâts, et je comptais déjà ce qu'il faudrait dépenser pour effacer les traces de l'imprudence du cochon, empruntant illégalement le trajet habituel de mon retour de garde. Le sanglier était bloqué sous le pare-choc mais il n'était pas mort. On distinguait, au niveau de son épaule une sévère trace de meurtrissure. De son nez, il expirait par à-coups un filet de sang qui faisait des petites bulles. De ses yeux noirs, sortaient des sortes de larmes, qui descendaient le long de son groin. Je décidais de reculer la voiture pour le libérer un peu de son étreinte avant une mort qui semblait évidente, vu la violence du choc.
La manœuvre effectuée, je sortis tranquillement pour aller inspecter l'animal en me disant qu'il eut été plus humain de l'abattre que de le laisser ainsi à la merci d'une autre voiture, qui ne pourrait certainement pas l'éviter en sortie de virage. En tant que chasseur, le coup de grâce m'aurait moins gêné que le fait de le pousser dans le fossé, vu son poids, que j'estimais à près de cent cinquante kilos. Mais, ayant contourné le véhicule à la lumière de mon smartphone, je n'y trouvais plus rien. Je fis le tour plusieurs fois, examinai le dessous de la voiture, les alentours, mais plus une trace de mon infortuné compagnon. Je décidai alors d'aller soulager ma vessie stressée par l'incident, et de repartir pour une nuit bien méritée.
La délicate opération, vu mon état d'énervement, était en cours, quand je vis le sanglier à quelques mètres de moi, les yeux menaçants. Il était vraiment énorme, rien à voir avec les petits sangliers d'Obélix, fruit de la clémence de Goscinny pour la gente porcine. Faut-il n'avoir jamais vu un sanglier aujourd'hui pour comprendre que la bête ressemble plus un taureau qu'à un pourceau. L'animal s'approcha la tête baissée. Je voyais la puissance de son cou et de ses épaules et j'en imaginais l'effet sur mon bas ventre. Tétanisé, j'avais cessé toute opération de miction. D'ailleurs, mon petit organe, telle une tortue, s'était totalement rétracté, craignant certainement d'assumer en premier le choc inévitable entre la bête et l'homme.
Je me décidai à tenter le tout pour le tout et je me mis à expliquer au sanglier, avec les mains, que je n'y étais pour rien. Je fis semblant de rouler en mimant une conduite souple et équilibrée, et je me hasardai même à chantonner pour exprimer la joie et le détachement d'un conducteur sûr de son bon droit et heureux d'avoir pour lui seul l'espace éclairé que ses pleins phares lui donnent. L'animal s'avança encore, se demandant sans doute si mon comportement bizarre tenait du lard ou du cochon. Il était maintenant à moins d'un mètre de moi, et commençait à basculer la tête de bas en haut. J'aurais dû ou j'aurais pu fuir, mais, ayant détaché ma ceinture, mon pantalon était tombé sur mes chaussures pendant mes explications désespérées. J'étais là, bloqué par mes vêtements, figé par la peur et humilié par le ridicule de la situation.
Mes yeux s'étaient bien accoutumés à l'obscurité et je pouvais désormais voir nettement ses défenses aiguisées, relevées sur le côté de son visage, ressemblant à de grosses moustaches. Il ne semblait pas pressé d'en finir avec moi. Son souffle s'était calmé, il avait léché le filet de sang qu'il avait sur le nez et semblait, au contraire, vouloir entamer une conversation. À ceux qui pensent que le cochon n'est bon qu'à faire du saucisson, j'objecte qu'il cherche à se faire comprendre des hommes. Le taureau aurait certainement fait de la bouillie de moi avec ses cornes et sabots, le loup aurait croqué dans mes cuisses un peu trop dodues, l'ours m'aurait planté ses griffes dans le ventre, mais le sanglier, lui, semblait décidé à s'exprimer.
Je ne suis pas sûr de ce qu'il grommela exactement, mais je crus y reconnaître une affaire de territoire, de tribu à nourrir et de chasseurs ivres qui s'en prennent à sa famille tous les samedis matins. De temps à autre, il cessait de grommeler pour émettre un gros reniflement que je prenais pour une interrogation à mon endroit. Bêtement, je répondais que je comprenais, qu'il avait certainement raison, puisqu'il préférait parler que de se battre. Notre dialogue dura cinq bonnes minutes.
Pendant ce temps, il me laissa remonter ma culotte avec un grognement de curiosité. Ce faisant, je me crus obligé de lui commenter mes gestes. Quand nous eûmes fini notre conversation, il se recula et me laissa rejoindre la voiture, puis tourna les talons tranquillement et s'en fut en un petit trot boitillant. De retour au volant, je réfléchissais au sens de la scène, et me mis à douter de la définition de l'humanité, de son rapport aux animaux. Ma femme, à qui je contai l'histoire avec émotion, me coupa sèchement et me conseilla de voir un psychiatre. Dépité, je me dis au fond de moi que le contact de certains animaux ferait mieux qu'une armée de médecins, et j'enterrai avec cérémonie mon fusil de chasse au fond du jardin.
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Une histoire drôle et complètement farfelue qui fait mouche ! Les descriptions sont maitrisées et rendent l'ensemble de la scène très

Lire la suite
252

Un petit mot pour l'auteur ? 125 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ode Colin
Ode Colin · il y a
Je me suis sentie concerné un sanglier ayant frôlé ma twingo il y a quelques années ! J'ai beaucoup aimé ce texte !
Image de Jean-Louis Blanguerin
Jean-Louis Blanguerin · il y a
Eh ben mon cochon, ça c'est une histoire qui me parle vu qu'en 2021, mon épouse a écrasé un sanglier avec sa mini, sauf que la voiture a terminé chez le carrossier et le sanglier - sans doute - en pâté de tête (il avait disparu quand je suis retourné avec elle sur les lieux au petit matin)
Et que dire de la chute ? Touchant pour qui a encore foi en la nature humaine et en la capacité de rédemption !

Image de Flor Ever
Flor Ever · il y a
C'est une très belle histoire.
Image de Jean-Pierre MAHE
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
J'avais apprécié, (l'enterrement du fusil)je renouvelle.
Image de Jean-Pierre MAHE
Image de Claudine GIRAUD
Claudine GIRAUD · il y a
J'ai le souvenir d'avoir croisé le regard d'un beau sanglier tel celui de cette histoire qui me reprochait visiblement d'être sur son territoire...Bravo pour l'humour et la prise de conscience!
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Claudine, pas facile effectivement de partager cette terre qui rétrécit..
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Une belle prise de conscience.
J'ai bien aimé la pointe d'humour et surtout ce dialogue enfin intelligent entre ce chasseur/conducteur, roi de la nature et de la route, et ce sanglier qui ne demande qu'à vivre.
C'est dans l'esprit de mon histoire : "Tata je rentre à la maison" et "Harry"

Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci, je vais lire de ce pas Tata, je rentre à la maison..
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Ce texte a changé de titre, il s'intitule maintenant "Tranche de ciel" 🙂
Image de Eve Nuzzo
Eve Nuzzo · il y a
Merci pour ce texte qui participe au nécessaire changement de regard porté sur les animaux.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Eve, c'était effectivement un peu le but de ce texte...
Image de La Nif
La Nif · il y a
J'ai beaucoup aimé ce dialogue paisible , plein d'entregent. Les cochons sont de bonnes et intelligentes personnes. qu'aucun bipède n' en doute après la lecture de cette histoire...
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Lanif. C'est sans doute pour cela que Orwell en avait fait les équivalents des hommes dans Animal Farm
Image de La Nif
Image de Romane Claren
Romane Claren · il y a
Merci pour cette histoire truculente de deux compères qui finissent par devenir "copains comme cochon" ! Mes voix !
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Romane. Il y a effectivement une amitié animale dans ce texte
Image de Joëlle Roubine
Joëlle Roubine · il y a
Bonne finale à cette jolie histoire d'arroseur arrosé ;)
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Joëlle !
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Je re ...avec plaisir !... et Belle chance à vous !
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Viviane pour votre encouragement !
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Récit drôle d'une drôle d'aventure... ;)
Image de Jean-Pierre MAHE
Image de Georges Saquet
Georges Saquet · il y a
Original et décalé ! Un plaisir de lecture. Mon vote.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci George, c'est gentil..
Image de Denis Infante
Denis Infante · il y a
Des êtres vivants qui ont leur propre et forte intelligence.
Heureux qu’il ait su vous « convaincre » de cesser le massacre !

Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Denis. Reconnaitre la part d'intelligence chez l'animal, un défi pour l'humanité ?!
Image de Olivier Descamps
Olivier Descamps · il y a
Bonne finale !
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Olivier de vos encouragements !
Image de Cali Mero
Cali Mero · il y a
J'aime votre histoire. J'aime votre conversation avec ce sanglier. Il a su vous convaincre que l'humanité n'est pas tendre avec eux et les autres animaux. à vous de convaincre votre femme et tout vos amis chasseurs... Armez vous de patience car vous aurez du boulot
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Cali, espérons qu'ils liront aussi ce texte...
Image de VERONIK DAN
VERONIK DAN · il y a
Très belle histoire, on se prend d'affection pour ce sanglier. Coup de cœur pour ce récit.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Veronik pour ce coup de coeur en faveur de ce petit texte sans prétention...
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Double finaliste, bravo !
Ce dialogue de sangliers, je l’avais lu et beaucoup apprécié, je renouvelle toutes mes voix pour ce texte plein d’humour.

Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Fred, pour votre soutien !
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un vote renouvelé avec grand plaisir.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci beaucoup, c'est très aimable à vous.
Image de CATHERINE NUGNES
CATHERINE NUGNES · il y a
j'aime beaucoup votre récit, j'ai connu cette situation .lorsque je faisais de la randonnée dans la colline ayant besoin de satisfaire un besoin pressant, accroupie un bruit a attiré mon attention et ma surprise a été énorme lorsque j'ai vu un marcassin s'approcher de moi . Mes yeux ont été captés par ceux de la mère du jeune intrépide et je me suis dit " dans la situation où tu es .. t"es foutue ". Alors me soulevant tout doucement j'ai dit " tu sais moi aussi je suis une maman et même une mamie alors ton petit je l'aime vivant et toi aussi " . et à pas de loup à reculons je suis repartie à peine revêtue .... Je n'oublierai jamais cette rencontre mais dorénavant je n'honorerai plus la garrigue de mon pipi....
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Catherine. Vous avez vécu ce que moi j'ai imaginé, c'est incroyable !
Image de CATHERINE NUGNES
CATHERINE NUGNES · il y a
Oui J.P j'ai vécu cette situation et je n'oublierai jamais les yeux de la laie ni ses légers grognements , elle surveillait des yeux son petit qui était proche de moi . Je ne dirai pas qu'elle ait compris le sens de mes propos - quoique les animaux sont bien plus intelligents et sensibles que bien des humains - , peut être le fait que j'ai parlé à voix basse , doucement , que je me sois éloignée tout aussi doucement , je ne sais pas , le fait est sûr elle n'a pas chargé . D'après mon voisin chasseur j'ai eu de la chance , je ne sais pas, peut être que oui ,peut être que non ou elle a ressenti que j'aime infiniment les animaux . Cet épisode s'est déroulé sur les hauteurs des collines -ancien chemin de careyre - à Bouc bel air ou malheureusement des battues sont souvent organisées car il y a trop de sangliers ( d'après les chasseurs !!! je ne veux pas entamer un débat chasseur-non chasseur ).
Image de Virginie NIESEN-MEYER
Virginie NIESEN-MEYER · il y a
Mon vote à cette œuvre, rien que pour sa chute ! Je n'entamerai pas ici le débat chasse / anti-chasse, mais bravo quand même pour ce texte dont le message devrait être communiqué bien fort et partout.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Virginie, moi non plus je ne suis pas un homme de débat sur ce thème, mais le rapport à l'animal devrait sans doute être revu...
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Il a failli m'arriver le même type d'aventure, ou presque... Mais entre nous, votre femme a peut-être raison...même si votre humour cache une partie de la vérité...
Quoi qu'il en soit, bonne finale !

Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Virgo. (Entre nous, ma femme a toujours raison, mais ce texte n'est que pure fiction...)
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Cela va sans dire, mais... je plaisantais...
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo pour cette finale, Jean-Pierre !
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Thanks Keith !
Image de Marc d'Armont
Marc d'Armont · il y a
Heureux de voir le sanglier en finale. Mon soutien bien sûr.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Marc de votre soutien... porcin
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Bonne finale , Jean-Pierre.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Ginette pour ces encouragements !
Image de Pierre-Hervé Thivoyon
Pierre-Hervé Thivoyon · il y a
Je vote avec d'autant plus de plaisir que j'ai longuement discuté hier soir avec un sanglier de la forêt voisine.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Bonsoir Pierre Hervé. Nous serions heureux de partager le point de vue de celui-ci. Merci bcp de votre vote !
Image de Lyncée Justepourvoir
Lyncée Justepourvoir · il y a
de l'espoir est permis.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Espérons ensemble !
Image de Brigitte Bardou
Brigitte Bardou · il y a
Je découvre ce texte plein d'humour et j'aime beaucoup. Je vote et je m'abonne.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Brigitte pour ce vote, je vais mettre soumettre d'autres nouvelles prochainement...
Image de Mitch31 M
Mitch31 M · il y a
Très drôle et si bien écrit. J'adore !
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci bcp Mitch !
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Qui vivra "verrat" ♫
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
ce qui vivront les gens bons...Merci RAC
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Drôle et fort bien écrit !
Image de Armelle Fakirian
Armelle Fakirian · il y a
Je vote avec un grand sourire pour ce récit humoristique animé et sa morale à laquelle j'adhère de tout coeur
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Je revote avec plaisir !
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Chantal de ce nouveau sourire
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Ah ! Cela me plaît beaucoup et le fond et la forme. Je viens de découvrir ce texte intelligent, drôle et bien écrit que je suis contente de voir en finale. Alors tout mon soutien et bonne chance !
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Camille pour ce soutien, heureux de vous avoir divertie !
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Tout le plaisir est pour moi !
Image de Lyne Fontana
Lyne Fontana · il y a
Drôle et original.
Image de Jean-Pierre MAHE
Image de Roll Sisyphus
Roll Sisyphus · il y a
La bête pesait son poids mais le texte reste léger.
Bref, merci encore pour cette saillie.

Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Roll, effectivement un saillie dans nos certitudes ...
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Drôle et plein d'humanité. Je découvre et je soutiens chaleureusement.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Mome pour ce soutien !
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Coup de coeur pour ce dialogue forestier qui m'a fait rire !
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Annabel pour ce coup de coeur forestier
Image de Mohand Ouadah
Mohand Ouadah · il y a
Au delà de cette interaction assez virtuelle animalière j'ai bien apprécié le style conviviale depourvu de préjugés.
Je retiens sans exagérer que ces situations

Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Mohand pour ce message, brèche dans un préjugé animalier...
Image de Thierry Schultz
Thierry Schultz · il y a
Cette rencontre m'a bcp plu. Au delà de l'aspect humoristique, la définition du territoire de chacun existe depuis toujours. Et c'est vrai qu'on se préoccupe plus de celui d'un bestiau de 150 kg avec des défenses bien aiguisées quand on le croise. Belle fable MAHE, la parole aux animaux, je suis pour !
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Thierry pour ce commentaire si juste. Si le sanglier fait les frais de notre présence, il faut lui reconnaitre la primauté d'origine sur biens des endroits que nous lui avons volés...
Image de Ocla H
Ocla H · il y a
Le dernier que j'ai croisé a laissé quelques poils et une poignée de boue et est parti avec mon pare-choc.
Il a dû trouver l'objet fort inutile puisque j'ai pu le récupérer quelques mètres plus loin.
Pour autant, l'animal ne pas accordé le plaisir d'une conversation. Je dois avouer que la volée de grossièretés que je lui ai adressée en réalisant ce qui venait de se produire n'a pas dû être de son goût.
Je veillerai à rester courtoise la prochaine fois (et je ne ferai plus pipi dans les bois).
Merci Jean-Pierre pour ce texte drôle d'où se dégage une certaine tendresse.

Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Oclah, d'avoir partagé avec moi ce moment de compréhension animalière
Image de Elena Moretto
Elena Moretto · il y a
Merci pour ce texte très savoureux qui nous invite à regarder les cochons d'un autre oeil, beaucoup plus admiratif et beaucoup moins intéressé, je suis tout à fait d'accord avec vous Jean-Pierre, il faut prendre le temps pour se mettre à l'écoute des cochons, essayer de lier un dialogue constructif avec eux, comprendre leur point de vue qui pourrait s'avérer pertinent. L'homme a beaucoup à apprendre d'une rencontre fortuite avec les sangliers.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Elena pour ce gentil commentaire, coup d'oeil d'un autre oeil sur la gente porcine...
Image de Mijo Nouméa
Mijo Nouméa · il y a
Excellent! Drôle et pourtant qui invite à une réflexion plus profonde sur le sens des loisirs des hommes. J'ai bien ri et apprécié le style, le rythme et le comique de situation. Bravo. Belle découverte.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Mijo pour ce commentaire sur le sens de l'homme et les sens des animaux...
Image de Alauda D.
Alauda D. · il y a
Quelle belle rencontre et quelle sage décision finale. Je suis sous le charme :)
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Alauda, c'est un plaisir de vous avoir charmée !
Image de christine A
christine A · il y a
Votre texte est drôle! et très visuel. j'ai passé un excellent petit moment à vous lire. je m'abonne.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Christine pour ce compliment. Je m'en vais voir de ce pas vos oeuvres !
Image de Patricia Besson
Patricia Besson · il y a
Waouh j'ai beaucoup aimé votre histoire rondement bien ficelée avec ce cher sanglier qu'on prend en affection. Et que vs y déposiez votre arme de chasseur ma totalement désarmé... Ma voix bien méritée encore bravo.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Patricia pour votre voix, pour porter celle de ce sanglier qui avait du mal à s'exprimer !
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Un début assassin mais une fin plein de bon sens ! (la dernière fois que j'en ai croisés, je me suis arrêtée à leur hauteur et leur ai donné des pommes par la vitre de ma voiture ♫)
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Rac pour ce petit mot et ces quelques pommes ...
Image de Pierre-Hervé Thivoyon
Pierre-Hervé Thivoyon · il y a
Très amusant ! On se régale en visualisant précisément cette interaction improbable.
Puisqu'il paraît qu'on parle toujours un peu de soi...quelle est la part autobiographique ? ;-)

Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Pierre-Hervé pour vous être régalé. Autobiographique, peut-être. En tout cas je n'ai jamais été très loin du cochon dans ma vie...
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Bravo! pour la cérémonie d'enterrement du fusil et la rencontre surréaliste avec ce sanglier si expressif.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Mireille pour ce petit mot.
Image de Marc d'Armont
Marc d'Armont · il y a
Négocier avec un sanglier, le pantalon autour des chevilles, voilà qui n'est pas banal. C'est drôle, remarquablement écrit, et pour la bonne cause puisque notre chasseur à enterré son fusil. Bravo Jean-Pierre, excellent texte.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Marc pour ce gentil message pour la cause porcine..
Image de JAC B
JAC B · il y a
Une histoire cocasse dont j'adore la chute. Les postures décrites sont très cinématographiques, on assiste réellement à la scène. Votre écriture riche en fait un vrai plaisir de lecture. Bonne continuation Jean-Pierre.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Jac. J'aime bien vivre les scènes en les écrivant. Celle ci m'avait amusé...
Image de JAC B
JAC B · il y a
Mes 5*, bonne finale Jean-Pierre!
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
J'ai adoré ce texte ! Amusant et très visuel, nous offrant un savoureux moment de détente forestière ! Top !
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Annabel pour ce commentaire de saveur
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Réjouissant dialogue sur le mode fantastique avec un sanglier blessé. La scène imaginaire est décrite avec force détails facétieux et la fin, morale et bien amenée, a complètement mon assentiment.
Une histoire originale et finalement drôle.
Je pose un J’aime et je me réabonne à votre page après le piratage.

Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Bonjour Fred. Encore merci pour ce petit mot, et pour continuer le dialogue..
Image de Hamza Dib
Hamza Dib · il y a
J'ai adoré cet agréable récit que j'ai aimé. Une véritable plume
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Hamza, content de vous avoir amusé...
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
dans ce texte aussi l'homme baisse son pantalon, mais là le discours se situe entre un fort gros sanglier et un homme
je me suis mise à sourire en imaginant le même protagoniste dans l'établissement où Marie officiait
en un mot comme en cent, j'ai adoré vos deux textes ... vivement le troisième

Image de Roll Sisyphus
Roll Sisyphus · il y a
On peut comprendre la curiosité.
Plus que commenter les gestes il aurait fallu expliquer que chez nous, celui ou celle qui porte la culotte c'est le ou la chef(fe).
Il se fait tard et je salue donc l'homme de dialogue !

Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Roll. Ok pour la culotte !
Image de Al. O'WOLF
Al. O'WOLF · il y a
J'adore ce récit. La fin est agréable et pleine de sens.
Image de Kruz BATEk Louya
Kruz BATEk Louya · il y a
Une petite scène sympatique, et très émouvante. Bravo !
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Louya, heureux que ce texte vous ait plu..
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Agréable ce récit et plutôt amusant. Je retiens ce passage qui m'a beaucoup fait rire: Je fis semblant de rouler en mimant une conduite souple et équilibrée, et je me hasardai même à chantonner pour exprimer la joie et le détachement d'un conducteur sûr de son bon droit et heureux d'avoir pour lui seul l'espace éclairé que ses pleins phares lui donnent.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Ombrage. Effectivement ce petit passage exprime la 'bien-pensance' en face de celui qui domine, ou croit dominer la nature..
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
C'est un récit très plaisant et sous une plume pleine d'humour , se dessine une réelle compassion pour le genre animal. .
Image de Vero. La Comete
Vero. La Comete · il y a
...Me rappelle une fois où un sanglier a embouti ma voiture (oui oui, c'est dans ce sens là que ça s'est passé) : après m'avoir foncé dessus frontalement, lui s'est relevé indemne et est reparti au petit trot, tandis que je restais en rade avec le pare-choc, les phares et le radiateur défoncés... Même pas tenté une ébauche de dialogue, celui-là.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Véro, c'est peut être le même. Habitez vous en Languedoc ?
Image de Daniel Grygiel Swistak
Daniel Grygiel Swistak · il y a
Drôle de rencontre nocturne, j'ai aimé, mon soutien
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Daniel pour votre soutien !
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Un texte drôle, une morale à méditer, j'ai aimé l'écriture fluide et légère, bravo pour cette nouvelle et bon dimanche...sans chasse !
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Chantal pour ce retour. En fait je ne chasse pas, à part les bons mots...

Vous aimerez aussi !