DESTIN DE PETITE CUILLER

il y a
1 min
5
lectures
0

carpe diem  [+]

« Les objets ont-ils une âme ? Cette petite cuiller a-t-elle une âme ? »

Et c'est reparti ! Pourquoi diable a–t-il fallu que j’échoue dans un tiroir de cuisine d’une prof de philo ? Je déteste ce qu'elle me fait subir à chaque rentrée scolaire !

Me voilà telle une esclave dans un marché de négriers, observée, humiliée par une trentaine d’yeux railleurs d’adolescents. Même rituel tous les ans ! D’abord les yeux s’interrogent entre eux. Elle plaisante ?

Non, la prof est sérieuse. Elle demande VRAIMENT si la petite cuiller a une âme ! Question qui engendre des heures de moqueries stupides émanant de jeunes cerveaux inconscients qui croient tout maitriser et qui ne savent rien.

Bien sûr que j’ai une âme, et des sentiments aussi !

En ce moment, je me sens rejetée, sans intérêt. Pourquoi ? Parce que je ne parle pas ? Bien sûr que je parle. Tous les objets parlent ! Mais l’humain n’entend pas !

Pourtant, ma vie avait bien commencée. Lorsque j’ai été créée, j’étais plutôt fière de moi. Comme j’avais belle allure ! Elancée, visage ovale aux courbes parfaites. J’étais la beauté pure !
Puis, je suis entrée dans ma vie de cuiller ! Rangée en groupe dans un tiroir compartimenté, plongée au petit jour la tête en avant dans un café bouillant, remuée pendant plusieurs minutes avant l'enlisement plus ou moins prolongé dans un pot de confiture. Puis, douche dans le lave-vaisselle. Mais je ne me plains pas. C’est mon destin de petite cuiller ! Mais les cours de philo ! Ah non ! Je dis stop, j’appelle à la rébellion des cuillers , j'adhère au syndicat de la ménagère en inox ! Est-ce une vie de rester enfermée dans le noir dans une trousse au milieu des taillures de crayons et les tâches d’encre avant d’être exhibée comme un animal de foire ? Il faut que je m’échappe d’ici. Je ferme les yeux. Concentre-toi, ma vieille ! Oublie ces yeux goguenards. Evade-toi !
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Krab

Elvyre Fregnac

Ça n'est pas pour me vanter, mais je viens de réaliser un véritable coup d’éclat. À soixante-quinze ans, je suis devenue sans conteste la vieille dame indigne de Moussy lès Limas. J’habite... [+]