5
min

Demain

Image de Philou

Philou

13 lectures

0

Eric s'arrêta, il était à moins de cinq mètres de la Ligne. Il n'y avait aucun repère, pourtant il était sûr que la Ligne se trouvait à cet endroit. La lumière lui faisait mal au yeux. Je me fais vieux pensa-t-il, il avait fêté ses cinquante ans il y a trois mois. Il inspira un grand coup puis s'avança résolument. Il venait tout juste de franchir la Ligne qu' un HAX lui ordonna de s'arrêter.

Eric était stupéfait, chez lui dans le Territoire, on affirmait que les HAX n'existaient plus. Il ne pouvait se tromper, dans le Centre Communautaire, il y avait plusieurs photos de HAX. Les Hommes Augmentés série X (HAX) étaient ceux qui avaient décidé d'éliminer les terriens qu'ils nommaient les Inférieurs.

Eric n'avait pas connu cette période, son propre père n'était pas né. C'étaient les Anciens qui lui avaient raconté cela. Ils lui avaient également confié que la défaite était due à la division des terriens. Lorsque les HAX attaquèrent les terriens de l'est, ceux de l'ouest ne bougèrent pas . Il se trouva même une partie d' entre eux pour s'en réjouir, arguant que cela les affaiblissait. Certains terriens avaient fait alliance avec les Hommes Augmentés, pensant ensuite pouvoir les contrôler et prendre le pouvoir. Ce sont les mêmes qui accuseront les cyborgs d'être responsable de la défaite. Ils furent anéantis par les Hommes Augmentés série Y(HAY) .

Eric ne pouvait dater, faute de document, la création des cyborgs ancêtres des Hommes Augmentés. Ce qu'il savait c'était que cela avait commencé par le remplacement des os par du titane permettant au squelette humain d'avoir une plus grande résistance et une force accrue. L'invention d'une peau artificielle supportant des températures extrêmes fut l'étape suivante. Les cyborgs étaient pratiquement indestructibles, seuls de gros obus pouvaient les détruire. Cela ne les empêchait pas de périr, le foie, les poumons, le cerveau, le cœur vieillissaient et mouraient. Les cyborgs étaient employés surtout dans l'industrie, les travaux physiques et dangereux.
A cette époque existaient également des robots, certains étaient employés dans la sphère domestique et quelques uns dans l'industrie également. Eric ignorait quelle relation liait les cyborgs, les robots et les humains. Les Hommes Augmentés seuls possédaient les traces du passés. Eric avait interrogé à de multiples reprises les Anciens mais leur réponses étaient évasives et même différentes suivant ses interlocuteurs. Il ne pouvait savoir si c'était délibéré ou dû à une perception personnelle.

Sa propre expérience lui avait appris que le temps modifie les souvenirs.
Un matin à l'aube avec Marion ils avaient quitté la zone de protection. C'était interdit , même si l'on était toujours dans le Territoire, on était en danger. Des drones surveillaient ces espaces, les patrouilles étaient fréquentes. Ils s'extasiaient sur le vert des arbres, les innombrables fleurs multicolores lorsqu'ils entendirent un léger vrombissement. Un drone les avait repérés. Par chance il n'était pas armé. Sur le chemin du retour ils aperçurent une patrouille et eurent juste le temps de regagner la zone de protection. Ils avaient seize ans. Pendant longtemps Eric craignit de devoir sortir, maintenant c'était l'un des meilleurs souvenirs de sa vie. Ils n'avaient pas été les seuls à s'aventurer hors de la zone de protection, certains au péril de leur vie.

La guerre n'était pas finie. Certes il n'y avait plus de bombardement ni d'assaut. Les Hommes Augmentés semblaient tolérer leurs présences. Peut-être avaient ils calculé que les terriens finiraient par disparaître d'eux mêmes . La vie était difficile dans le Territoire, les ressources étant limitées. L'eau et l’énergie étaient rares. La zone de protection était une aire protégée par un dôme construit d'un matériau résistant à toutes les bombes et même, certains l'affirmaient, à une bombe atomique. Dans le Territoire il y avait d'autres groupes humains qui vivaient dans des situations aussi précaires, sinon plus.

Eric s’était porté volontaire pour cette dangereuse mission. Le Conseil l'avait accepté sans difficulté. Il était seul, sans femme, ni enfant, âgé, avait les aptitudes requises. Il était à la fois curieux et téméraire, et réfléchi. Il possédait de solides connaissances scientifiques. Un autre groupe d'humains affirmaient que les Hommes Augmentés série Y(HAY ) avaient mis au point une arme qui anéantirait tous les êtres humains restants.


« Ne bougez plus ! ». L'Homme Augmenté série X (HAX), doté d'une vision à rayons X, savait qu'Eric n'avait pas d'arme et qu'il n'avait aucune chance dans un combat. « Je viens en ami.  » L'HAX le scruta intensément. Puis brusquement l'empoigna. Le soulevant comme un fétu de paille, il le transporta sur une centaine de mètres et l'installa dans un véhicule de patrouille. L'HAX entra en conversation avec une identité inconnue. « Ne te réjouis pas trop, sac à viande avariée, tu n'en as plus pour longtemps.  » Le vaisseau décolla et pris la direction du nord . La lenteur de celui-ci surpris Eric. Regardant l'écran de contrôle, il voyait qu'ils survolaient une zone désertique. Sur des kilomètres et des kilomètres s'étendait un sable blanc aveuglant. Eric ignorait si c'était le travail de la nature ou le résultat de la guerre. Deux heures plus tard ils atterrissaient à Bonheur Parfait, capitale mondiale des Hommes Augmentés.

Le vaisseau se posa sur l'aire de stationnement d'un grand bâtiment. L'HAX conduisit Eric à l’intérieur, ils longèrent de longs couloirs, puis débouchèrent dans une grande salle. Celle-ci étaient remplie d'Hommes Augmentés série l (HAY). « Installez-vous dit un Homme Augmenté, en désignant une chaise. Ainsi vous venez en ami ?
-Oui c'est exact
-Nous sommes enchantés d'avoir un ami humain. C'est la première fois que nous voyons un Inférieur en chair et en os.
C'est également la première fois que je parle avec des Hommes Augmentés.
Avec votre accord, nous allons vous montrer à la population. C'est un événement exceptionnel que votre présence. » Eric perçut clairement qu'il n'avait pas le choix. Encadré par les HAY, il emprunta un trottoir roulant pendant une dizaine de minutes, puis déboucha sur une grande place. Celle-ci était noire de monde, Eric n'avait jamais vu de foule pareille. Il était incapable de l'évaluer. Tous les Hommes Augmentés série Y étaient rigoureusement identiques. Petits, un mètre dix environ, sans attribut sexuel, une peau translucide, un visage inexpressif. L'un des HAY qui l'avait reçu, à moins que ce fut le même, Eric ne pouvant les différencier,indiqua à la masse : « Voici un inférieur. » Il n'y eu aucun mouvement parmi l'assistance. Pendant une quinzaine de minutes, il fit face l'assemblée dans un silence absolu. Puis un HAY le prend par le bras. Ils refont le chemin inverse. Sur le chemin du retour le terrien se demande si ce qu'il prenait pour des bureaux n'était pas en réalité des appartements.

Eric se trouve à nouveau dans cette même salle, assis sur une chaise face à une douzaine d'HAY, cela ressemble à un interrogatoire.. « Vous n'êtes pas curieux...
-Pourquoi cette remarque ?
-La foule n'a eu aucune réaction en me voyant.
-C'est normal, tous les Hommes Augmentés série Y connaissent le passé de l'humanité. Ils ont tous vu des reproductions photographiques ou holographiques de représentant de la version primaire.
-Pourquoi me montrer ?
C'est le b a ba de la science apporter la preuve que la théorie est juste.
Comme je vous le disais je viens en ami.
Nous n'avons pas besoin de votre amitié. Nous connaissons exactement votre situation. Nous appliquons le même logiciel que vous avez appliqué aux espèces en voie de disparition. Votre taux de natalité ne permet pas la continuation de l'espèce, vos ressources sont rares, dans dix ans vous et vos semblables n'existeront plus.
Pourquoi m'avoir fait venir ici ?
Pourquoi, pourquoi toujours à poser des questions... Je vais satisfaire votre curiosité. Vous êtes venu ici pour voir s'il y a un moyen de nous détruire.
Non ce n'est pas ça.
Taisez vous et écoutez. Vous allez rentrer chez vous pour annoncer que l'humanité est arrivé à son stade ultime, la Perfection. Nous sommes la perfection. Regardez, tous pareils, il n' y a plus de racisme, de sexisme. Plus de riches ou de pauvres nos besoins sont tous identiques. Il n'y a plus de haine, plus de conflit. Nous sommes immortels, il nous suffit de changer notre pile nucléaire tous les cinq mille ans. N'est pas ce que l'humanité désire depuis toujours ?
Non ce n'est pas ça, pas comme ça. Vous n'êtes pas des êtres humains mais des machines. Vous n'avez pas de sentiments.
Il est trop tard pour vous, nous avons gagné.

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,