De si beaux yeux verts

il y a
3 min
514
lectures
305
Qualifié

Plus envie de lire et encore moins d'écrire... Merci à ceux qui passent encore sur ma page et pardon si je ne vous réponds pas. Prenez soin de vous ! J'apprends la cyberattaque, quelle ... [+]

Image de Court et noir - 2018
Elle l'avait reconnu sans hésitation, au premier regard, lorsqu'il était entré dans la salle d'attente de son cabinet d'ophtalmologie.

-Je suis monsieur Pontel, j'ai rendez vous à 18 h 45 avec le Docteur...

-...Faivre, bonsoir, venez entrez Monsieur Pontel, j'ai un désistement d'un patient. Je vais pouvoir m'occuper de vous tout de suite, vous êtes mon dernier rendez-vous de la journée.

Elle s'effaça pour le laisser entrer dans sa petite salle de consultation et demanda un dossier vierge à sa secrétaire :

- Je vais le remplir avec Monsieur, vous pouvez y aller Delphine. Merci, bonne soirée, à demain matin.

Delphine trop heureuse de pouvoir, pour une fois, rentrer chez elle à l'heure s'empressa de tout ranger et quitta le cabinet quelques minutes plus tard.

- Prenez donc place dans ce fauteuil, je vous prie, Monsieur Pontel.

Elle lui décrocha son plus beau sourire, et battit innocemment des cils en lui demandant :

- Qu'est ce qui vous amène ?

Elle croisa son regard dur qui la bouleversa plus qu'elle ne l'aurait voulu.

Elle avait haï ces beaux yeux verts, elle en avait révés, ou plutôt ils l'avaient hantée, pendant des années, avant que leur souvenir ne commence petit à petit à la quitter enfin, jusqu'à cet instant.

- Appuyez bien votre front et dites moi ce que vous lisez...

Bon et bien, il semble qu'il y ait effectivement quelques petits soucis, mais rien de bien méchant c'est normal avec l'âge. Je vais également contrôler votre vue de près mais auparavant je vais mesurer la tension de vos deux yeux.
Voilà ouvrez bien grand, ne bougez plus, ok, merci !
- Tout va bien ? Demanda l'homme aux beaux yeux verts, vous semblez inquiète, il y a un problème ?

- Non, non, je vous rassure, mais je dois juste instiller quelques gouttes dans vos deux yeux pour vous faire un fond d'œil. Il faudra attendre quelques minutes pour que la pupille soit bien dilatée.

- Mais je pourrai conduire après pour rentrer chez-moi ? Je croyais qu'il fallait se faire accompagner pour ce genre d'examen, j'ai dû accompagner une de mes filles, il n'y a pas très longtemps, chez un de vos confrères.

Cet homme avait donc des filles, certainement grandes aujourd'hui, peut être avait-il des petites filles aussi. Elvire toussa pour cacher son trouble.

- Oui, mais pour vous aujourd'hui ce n'est pas tout à fait pareil, ce sera très rapide, il vous suffira d'attendre environ 15 minutes et vous pourrez conduire sans problème. À moins que vous ne souhaitiez revenir, mais le rendez-vous ne sera pas avant plusieurs mois.

- Bon dans ce cas, je préfère que ce soit fait aujourd'hui, je serai débarrassé.

- Très bien, voilà ouvrez bien grand à gauche, à droite. Parfait, merci. On va attendre quelques minutes que le produit fasse effet.

Elvire se rendit dans la pièce attenante pour se laver les mains. Quand elle se regarda dans le petit miroir, elle eut l'impression que c'était une autre qui la regardait, et elle lui sourit. Voilà ce sera bientôt fini, ils ne hanteront plus jamais personne, souffla-t-elle à son jeune reflet.

Et elle partit d'un grand éclat de rire !


Quand Delphine arriva pour prendre son poste, le lendemain matin, elle trouva le Docteur Faivre assisse dans son fauteuil, une bouteille de whisky à ses côtés. Elle semblait être dans un autre monde, le regard perdu dans le vide, les cheveux en bataille, hagarde et livide. Elle tenait dans ses mains deux globes oculaires et Delphine perçut comme une odeur de sang avant même de comprendre ce que son employeur lui disait en pleurant :

- Vous comprenez Delphine, c'était mon professeur de Tennis quand j'avais douze ans. Je ne pouvais pas lui laisser ses beaux yeux verts, ils m'avaient fait tant de mal et peut être à d'autres jeunes filles aussi, peut être même à ses propres filles.
il fallait que je les lui arrache !

305

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,