5
min

De quoi est mort le poisson rouge?

2 lectures

0

Le matin 8 heures,devant un immeuble de banlieue. Raclement de poubelles sur le trottoir. "_Faut pas rater le passage des boueux,pas vrai, m'ame Rouffié? "_Surtout qu'on sait jamais à quelle heure y passent, m'ame Morel...Des fois c'est aux aurores,à huit heures du matin... "_Des fois c'est à pas d'heure,passé midi, quand on est devant son steack frites.On mange dans l'boucan des ordures de l'immeuble qu'y déversent dans la benne...Tiens vous avez de nouveaux bigoudis,m'ame Rouffié? C'est joli,ces couleurs,ce rouge, ce bleu,ce vert, cet orange...et ça va bien avec votre robe de chambre en patchburk.
_"Ca vous plaît,m'ame Morel?...Y sont en plastique mou,on enfonce l'épingle plus facilement.C'est en promo au prisu cette semaine si ça vous intéresse...c'est pas parce qu'y a plus de bigoudis qu'de cheveux qu'on n'a pas l'respect d'sa personne...
Raclement de poubelles.... "_Les v'là bien rassemblées,les gamelles, m'ame Rouffié,,j'espère qu'y vont pas nous dégueulasser tout autour sous pretesse qu'elles sont trop loin du bord..
"_Moi,j'ai déjà usé trois beaux balais en paille de riz à l'nettoyer,c'te trottoir...y'a pas plus propre que moi...Pas vrai,mame Morel... " "-Moi aussi, j'suis propre,mame Rouffié...Même qu'on m'appelle La Mère Chiffon"
"_Sûr!...Dès quy rentre ou qui sort quelqu'un,vous êtes là,à l'secouer, vot'chiffon à poussière!" "-Ca permet de dire bonjour aux gens...Faut pas vivre comme des rats dans leur trou,mame Rouffié..." "-Sûr!...Vous avez d'la chance d'être au rez de chaussée.Bavarder avec Pierre et Paul,ça occupe le temps...Et puis ,on apprend des choses....Moi, à mon deuxième,,j'suis obligée de prendre le filet à provisions trois,quatre fois la matinée pour pouvoir sortir...Dites-donc,vous avez vu la poubelle de Monique?... "- La p'tite du second,juste en face chez vous?" -"Ca déborde,comme d'habitude!...Forcément,avec deux enfants en bas âge,y'a des couches, des petits pots pomme -banane,des boites de céréales vides Blé-maîs....Tiens,y-a même le poisson rouge!..." "-Quoi!...Le poisson rouge !les gosses qui l'adoraient!...Ils lui changeaient l'eau de son bocal tous les jours..Confier ça à des gosses aussi jeunes!..Elle est gentille, cette Monique, mais pas très mûre !" -"Pas mûre du tout,mame Morel!" -"Et vous savez-t-y-pas! v'là qu'elle est encore enceinte!
-"Avec ses robes très. larges;on ne se rend pas bien compte,mais maintenant que vous m'le dites...Je lui en parlerai dès qu'elle ramènera les enfants de l'école maternelle..;Elle aurait pu m'avertir tout de même!" "-Elle est débordée,faut pas lui en vouloir,mame Rouffié...C'est une brave gosse ,courageuse,méritante..." "-Bien sûr,mame Morel .Faut voir les petits,toujours bien habillés, bien débarbouillés..."
-"Alors que le Jean-Louis qu'est pas leur père..." -"Ca, je sais mame Morel...Il est pas commode avec ces gosses qui sont pas à lui...."
"-Maintenant qu'y va en avoir un à lui,y va mieux comprendre." "-Elle a bien fait d'en mettre un autre en route...Juste elle aurait pu m'le dire...Enfin,j'y avais conseillé,vous savez..." "-Ah,c'est vous..." "-Voui...Pensez,entre voisines, on est tellement amies!... y'a quand même des avantages à pas être au rez de chaussée,on a plus de voisinage..." -"Alors tâchez donc de savoir comment qu'est mort ce poisson rouge...C'est incroyable,ça,Les gosses revenaient hier avec des graines pour le nourrir.Ce qu'y doivent être tristes!" -"Vous pouvez compter sur moi,mame Morel,E'm'le dira! Lendemain,même heure,même trottoir ,même raclement de poubelles; -"Bonjour mame Rouffié!" -"Bonjour,mame Morel...tiens,vous avez aussi des bigoudis couleur en promo au prisu?" -"Moi, je les ai tous pris rouges ça fait plus classe,je trouve" -"Vuoi,surtout avec le vert pomme de la robe de chambre!...J'vais vous dire,mame Morel, les promos du prisu, faut pas les louper.Moi qui vous parle,j'ai acheté une fois dix camemberts pour cinq euros.Une affaire en or!...même qu'à la fin, l'odeur faisait fuir le chat et qu'on avait du mal à trouver la crème dans la croûte tellement ça coulait..mais c'est bon aussi la croûte du camembert! "
-"sûr,mame Rouff'ié, moi,j'ai fait un coup sur le café,j'ai tout raflé..;J'pouvais plus pousser l'caddie!...Laissez -en donc aux autres que m'disait la caissière!...Tiens,pardi, elle avait pas l'temps d'en prendre pour elle! ..Evidemment,nous ,c'est l'odeur qui manquait au bout d'un an"!
"-On peut pas tout avoir, le café et l'odeur du café...Mais vous avez eu la réduc!... "
-"Ca, j'ai eu la réduc...Quand c'est-y qu'y vont passer, les boueux...Hier,c'était,ça pas été avant dix heures.j'les guette.En principe,c'est après le facteur,et avant la sortie de l'école.A propos,vous avez vu les petits de Monique hier?...Vous avez demandé pour le poisson rouge?"
"-Rien, mame Morel Ils l'ont trouvé mort au matin,le ventre en l'air dans son bocal...et les v'là qui s'mettent à pleure,j'ai eu beau les gaver de caramels,j'ai rien pu en tirer de plus...Et vous alors? "- J'ai suivi Monique chez elle quand elle est rentrée de ses course à onze heures:deux cabas bien bourrés,j'vous jure!...quatre litres de pinard pour Jean-Louis, c'qu'y picole,çui-là!...C'est vrai qu'avec son métier de déménageur,faut des forces...C'est naturel, le vin,ça vient du raisin,c'est du jus de fruit,comme qui ,dirait..;"
-"Sûr mame Morel, quoi d'autre?,"
-"Des escalopes,des bananes,une laitue,un boite de quatre purées en sachet...ce serait plus sain pour les petits si elle faisait la purée elle-même...Mais sa grossesse la fatigue,ça je lui ai fait dire!" "-quoi d'autre?"
"-Elle aurait mieux fait d'acheter un mixer pour les légumes,non,elle avait un séchoir à cheveux..;Elle veut pas avoir le max qu'elle a dit..à cause de son Jean-Louis."
"-le max mame Morel?" "-Le max de grossesse,tiens donc!...Faut se soigner le portrait si on veut garder son homme,surtout quand le reste s'en va en dégringolade.Ils nous font bien rigoler à la télé avec leur aérobisque,, moi,c'est en sortant les poubelles et en passant mon balai que j'le fais,mon aérobisque!..Ah,les biseptres que j'attrape à secouer mon chiffon!...C'est qu'il en rentre et qu'il en sort,des gens, en une journée!...Un pain,des rillettes,une corde à sauter, pour la gosse, elle les gâte ,ses petits..;Elle se dépêche de les coucher le soir pour que son Jean-Louis soit au calme pour manger...un rien l' énerve après une journée de travail,alors y'avait aussi la bouteille de théralène pour que ça dorme bien et que ça l'embête pas. Ca l'empêche pas,vous savez,..Y tape fort des fois...J'ai même pas besoin de coller l'oreille à la porte pour entendre le vacarme certains soirs..." -" C'est trop loin, j'peux pas entendre..;" -"Vous pouvez pas d'vot' rez d'chaussée...Y'a des soirs,mame Rouffié,y'a des drôles de javas!..;Comme dans la chanson,s'ym'tape, c'est qu'y m'aime!...Il l'aime fort parce qu'est-ce qu'il cogne!"
"-Ca n'est pas nos oignons mame Rouffié,la vie privée des gens,ça ne nous regarde pas...pour en revenir au poisson rouge..." -"Elle l' a trouvé ventre en l'air au matin.L'aura trop mangé de graines,qu'elle a dit.Les petits faisaient rien qu'à leur donner." "-Sûr, mame Rouffié.Il est mort d'indigestion c'pauvre animal...L'avait pas l'air d'avoir crevé à cause des algues quand on l'a vu, l'aut' matin." -"Pas les algues,mame Morel.Il était raide, mais raide..." - "Comme qui dirait raide mort!" Fou rire des deux commères. Lendemain matin.Raclements de poubelles. -"Ouf,c'est lourd!...On dirait qu'on en jette autant qu'on en rapporte du Prisu...Ca va mame Rouffié?" -"Ah mame Morel,J'ai mes deux étages aller-retour en plus dans les reins en plus,moi.;;Comme j'mets les ordures dans les ,mêmes sacs,j'me dis des fois qu'ça irait plus vite de les jeter directement,ça m'éviterait les escaliers..." -"Regardez, mame Rouffié, ce qu'ils ont mangé au premier..." - "Des gambos,mame Morel" -" Non, des gambas." -"Des gambos que j'vous dis..." -"Des gambas  !" -"C'est quoi, des gambas?" -" des bêtes roses comme des langoustines, mais en plus petit." -"Comme des crevettes alors, mais en plus gros." -"Oui,ça c'est de écorces de gambas.C 'est quoi, des gambos?" -"Autant pour moi.J'confonds avec un légume moins long qu'un haricot vert et plus large qu'un écossé....genre petit poivron,mais pas épicé,si vous voyez ce que j'veux dire."
-"Pas du tout..Remarquez, avec de la crème dessus,on pourrait accomoder les gambos avec les gambas...Mais qu'est-ce qu'arrive?" Bruit de sirènes de pompiers. -" c'est pour qui les pompiers?...Où qu'y courent tous comme ça?" Dans la rue, PIN-PON des pompiers...Attroupement de gens,ruée de secouristes dans les escaliers; -"Ils s'arrêtent au deuxième étage!..... Pas chez moi au moins?..." "-Non,ça a l'air d'être chez Monique , votre voisine d'en face....C'est pénib' d'être derrière les autres, j'vois rien!..." -"Les voilà qui redescendent avec une civière...Mon dieu!..;C'est Jean-Louis!...il est...Mais il est mort...De quoi qu'il est mort?...Il est rentré hier soir comme d'habitude!"
-"C'est vraiment pénib' d'être derrière tous ces gens, moi qui sais toujours tout la première!" -"Ah!,oui, c'est pénib....( hurlant à la cantonade)....De quoi qu'il est mort?" Un temps de brouhaha.Klaxon de l'ambulance qui re démarre...;Quelqu'un se retourne pour répondre - "E lectrocuté!" -"Comment ça, électrocuté?" Brouhaha de voix excitées. - "Attendez, j'vais voir!" Brouhaha et bousculades. -"Y disent qu'y s'séchait les cheveux dans son bain et qu'il a laissé tomber le séchoir dans l'eau..."
-"Pauvre Monique!...Elle doit être effondrée!...Mame Rouffié, allez donc la consoler,vous qu''êtes sa meilleure amie...Vous me raconterez après." -"Attendez voir,mame Morel,y'a comme une idée qui m'vient..." - "Courez donc;mame Rouffié, c'est trop dur d'être dans la spectative..;" -"J'réfléchis, mame Morel,ça vient,ça vient..." - "C'est pire qu'un accouchement quand vous réfléchissez, les douleurs,l'attente..;alors quoi?" - "Hier soir,je suis allée chercher des cotons-tige chez Monique.Elle a ouvert son armoire de toilette et j'y ai vu un autre séchoir que celui qu'elle a acheté.Vous avez deux séchoirs,alors que j'lui ai dit .Elle a claqué la porte:c'est un vieux qu'elle a dit,qui marche plus de puis longtemps" -"Ah! mame Rouffié ,Moi aussi,j'ai une idée...Ce serait-y-pas depuis la mort du poisson rouge qu'y marche plus, son vieux séchoir?"
-"Tout juste,mame Morel,c'est zactementc'que me pensais;Un essai,en quèque sorte." -"Transformé aujourd'hui, mame Rouffié.Elle est plus mure qu'on croyait, la Monique,chapeau!..." -"Sûr que les gendarmes n'y verront que du feu!" -" Mais à nous on ne la fait pas!.....L'indigestion du poisson rouge!...Il était bien raide pour un poisson trop nourri!...J'suis sûre qu'on va pas tarder à trouver les deux séchoirs grillés dans sa poubelle.A demain,mame Rouffié!" -"A vous revoir,mame Morel!"
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

NOUVELLES

Cette histoire me fut contée jadis. Par un indien Lakota, très sage, donc très vieux, l’inverse n’étant pas nécessairement exact, même chez les indiens. On l’appelait Ours Edenté, pour ...

Du même thème

NOUVELLES

Nounours est flic à Genève. Flic de quartier tout simple. Nounours n’est pas un génie, même selon les standards d’une catégorie socio-professionnelle peu réputée pour le nombre de prix ...