Dans l'obscurité

il y a
9 min
23
lectures
1
Kesseki qui était un jeune homme, s’assoyait devant une fenêtre et prenait dans sa main droite un verre de café froide. Il n’aimait pas boire du café froide, mais, elle froidissait à chaque fois qu’il passa des heures à observer le mouvement des nuages. Pourtant, il continuait à la boire à cause d’une fidélité exagérée. Pour lui, il n’avait pas le droit d’abandonner un verre de café juste parce qu’il s’est froidit.
Un jour, il commença à réfléchir à ce qu’il avait fait pendant la journée. Il se disait : « Je me suis réveillé à 8 :00, j’ai regardé des quelques anciennes vidéos, j’ai lus des pages d’un ancien livre, puis j’ai préparé mon café et j’ai commencé à regarder le ciel. Pourquoi j’ai fait cela ? ».Une goute de sueur descendu lentement d’en haut de ses yeux vers le bas de son visage.
Il continue : « C’est très normale, j’aime faire cajet me sens à l’aise, je le trouve amusant, en plus, j’augmente ma concentration »Deux autres goutes de sueur descendirent de son visage et petit tremblement de son corps trembla le verre de café.« Ce n’est pas ça le problème. Pourquoi j’ai regardé ces vidéos que j’avais précisément, et pourquoi j’ai lue ce livre et pas un autre ? »
Avant de finir ces deux répliques, le visage de Kesseki était mouillé par la sueur et le tremblement de son visage déstabilisa sa macloir au point qu’on entendit un petit claquement de ses dents qui se frappèrent entre eux.
Le jeune se demanda une autre fois : « J’ai déjà regardé ces vidéos un jour et j’ai déjà lue ce livre. Pourquoi je le refais ? ».
Au moment où il fini sa phrase, un trou noire obscure s’ouvra sous sa chaise et le jeune tomba de dans.
Kesseki était paniqué. Ses yeux étaient un peu rouges, son visage était jaunâtre et les veines de ses mains tremblantes apparaissaient clairement sous sa peau mouillée de sueur.
Il tourna sa tête pour voire son entourage, mais ile ne vit que l’obscurité. Il continua à marcher dans cette obscurité en cherchant un lieu qui connaissait déjà. Il ne savait pas pourquoi il ressentait qu’il était déjà dans cette obscurité un jour, et en marchant, il ressentait fortement qu’il s’approchait d’un en droit qu’il connaissait bien.Pourtant, ce sentiment était accompagné d’un sentiment de peur de trouver cet endroit.
Tout à coup, une âme noire apparut devant lui et lui demanda ce qu’il est venu faire.Kesseki répondit qu’il est venu chercher ce qui lui appartient. Tout à coup, et juste après qu’il fini sa réponse il se demanda : « Qu’est ce que je suis entrain de dire ? Je n’ai rien perdu, pour quoi je dis que cherche quelque chose qui m’appartient ? ».Mais, ce sentiment d’avoir perdu quelque chose de très chers pour lui, augmentait au fond de lui, au point qu’il commença à lui briser le cœur.
L’âme noire répondit : « Viens avec moi. Je t’amènerai à l’endroit où tu étais un jour. »
Kesseki : « Non,je ne veux pas y aller. Çà fait chaud là bât.
L’âme noire répondit avec une voix méfiante : «  comment tu sais qu’il fait chaud ?Tu commences déjà à le sentir ?
Kesseki : « Mais toi comment tu connais les endroits... ? »
Les yeux de Kesseki s’élargirent rapidement, puis il resta bouche-bé avant de reprendre sa phrase en criant avec une voie tremblante : « Je te connais déjà ! »
L’obscurité qui cachait le visage de l’âme noire s’estompa. Son visage était le même de Kesseki,mais avec un regard agressif et un sourire malin. Le jeune répondit avec des yeux pleines de larmes et un visage jaune de peur et rouge de colère : « Toi,tu es moi ! »
L’âme noire approuva, puis tira Kesseki de sa main en l’obligeant à le suivre au fond de l’obscurité .
Les deux arrivèrent à un endroit où ils virent un adolescent marchait seul dans un chemin. Ses yeux étaient à moitié ouverte et son visage montrait la tristesse.
Kesseki demanda : « Qui est cette personne ? »
L’âme noire s’exclama : « Sérieusement ?C’est toi ! »
Kesseki repondi : « C’est ce que je voie, mais, je ne ressens pas qu’il est moi.J’ai le sentiment que je suis cette personne, mais je n’ai pas le sentiment qu’elle est moi. »
L’âme noire répondit avec un air dégoûté : « Tes sentiments sont toujours compliqués. En tous cas, regardes ce qui va se passer.
L’adolescent arriva à une grand piste et prit un large souffle en disant : « Enfin, il ne me reste que quelques pas pour arriver. »Il ajouta un pas en avant, mais il trouva un clou raccroché à son pied. Tout à coup, plusieurs clous apparaissaient sur la terre et le feu s’alluma dans toute la piste. L’adolescent regarda son pied ensanglanté, puis leva sa tête lentement pour voire le lieu où il voulait arriver. Mais,il ne vit rien que les clous et le feu qui le séparent de son but. Ses yeux s’élargissaient, puis il serra ses mains au point où ses veines se gonflèrent et il fit un petit sourire .Son sourire s’élargit rapidement et son regard devient dur ,comme s’il défiait le feu en faisant confiance au charme de ses yeux ,qui était une cascade d’eau déchainée ,emprisonnée au fond de son âme.
Kesseki demanda en s’exclamant : « Pourquoi il est souriant ?Et pourquoi ce regard ?Il a juste maintenant perdu son but ?C’est impossible d’y arriver maintenant ! »
L’âme répondit : « C’est parce que son objectif apparut impossible à atteindre qu’il est souriant. Maintenant, il a un défi à gagner !
L’adolescent affronta le feu et les clous en courant dans la direction de son objectif.
Kesseki demanda à l’âme noire : « Pourquoi tu m’a ramené à cet endroit ? »
« Regarde ce que cet adolescent faisait chaque jour avant de commencer son chemin. »Répondit l’âme noire.
L’adolescent se réveilla à 8 :00, il regarda des quelques vidéos, lit des pages d’un livre, puis il prépara du café et commença à regarder le ciel en s'asseyant sur une chaise devant la fenêtre.
Kesseki palit.Il s’est souvenu que c’est la même chose qu’il fit lui-même ce jour.
L’âme noire intervient : « tu comprend maintenant ? »
Kesseki se mit en colère et répondit en criant : « Non je n’ai rien compris ! Je ne vais rien comprendre ! Je reviendrai d’où je suis venus ! »
L’âme noire répondit : « Ta réaction montre que tu comprends, mais, puisque tu ne peux pas encore avouer, nous continuerons notre tournée .»
L’âme noire tira Kesseki de sa main vers un autre endroit.En avançant, kesseki sentit une grande evolution de la température.Il faisait très chaud,au point qu’il commença à sentir une difficulté de respiration. Mais,en même temps, il sentit un mince courant d’air froide, qui contenait un sentiment de joie, de motivation et d’espoirs.
L’âme noire remarqua un changement dans le regard de Kesseki et lui demanda :
« Kesseki !Qu’est ce qui te passe ?Nous ne sommes même pas arrivés, pourquoi cette réaction ? »
Kesseki répondit avec une voix très calme : « J’ai ressentis l’enfer et le paradis en même temps, comme s’ils sont le même endroit. »
L’âme noire soupira en disant : « Tu étais toujours comme ça. Tu analysais les situations par tes sentiments et pas seulement par la logique. Tu jugeais les autres par tes sentiments et tu jugeais même les objets par tes sentiments .Ta vie est tellement compliquée pour comprendre...mais tu as commis une grave erreur. »
Kesseki était heureux d’avoir enfin entendu une parole gentille, mais il n’avait aucune idée sur l’erreur qui a commit ,ce qui lui a causé le doute et la peur.
L’âme noire repris : « Mais,tes sentiments t’ont permis de prévoir la situation comme d’habitude. Nous nous dirigeons vers la rencontre de l’enfer et du paradis. »
Lorsqu’ils sont arrivés,ils ont trouvé le même adolescent, mais un peu plus agée.Il était entrain de marcher seul, sauf que cette fois, tout son corps était ensanglanté et ses pieds étaient brulés. Pourtant, c’est muscle étaient serrés et son regard était agressif.
L’adolescent marchait dans un large champ de batail, plein de cadavres des deux parties inconnus .Lui, il n’appartenait à aucune partie,mais ce champ était un passage obligatoire pour arriver à son but. Le pire dans cette situation est qu’il refusait toutes les demandes des deux parties de les rejoindre, malgré les menaces que les deux parties exécutaient vraiment, et les offres qu’ils promettaient. Même si cela ne l’empêchait pas d’atteindre son objectif.
L’âme noire demanda : « Qu’est ce que tu penses de son refus de rejoindre une partie ?Il aurait facilité son chemin. »
Kesseki répondit avec un regard dangereux et un tem calme : « C’est très normale. C’est honteux d’accepter ce genre de solution. Je n’aurais jamais accepté d’obéir à ce genre de situation. »
L’âme noir fit un large sourire malin et ses yeux s’élargirent puis répondit : « C’est rassurant qu’il existe encore cette partie de ton âme, et surtout, que tu as accepté que c’est toi cet adolescent. »
Le jeune pali et ses yeux menaçantes se colonisèrent par le désespoir. Il était comme un guerrier qui découvrit enfin que le chef des ennemies était son ami intime.
L’âme noire remarqua le désespoir dans les yeux de Kesseki et intervint : « Pas n’importe quel guerrier va tomber dans le désespoir dans cette situation. Il existe deux genre de guerrier : celui qui va baisser son épée lentement et lever sa tète pour regarder le ciel en attendant d’être tué de la part de son ami. Et il existe celui qui va serrer ses mains pour que son coup soit plus puissant et décidera de corriger la faute d’avoir considérer cette personne comme ami.En tous cas continue à regarder ce qui va se passer à l’adolescent.  »
L’adolescent marchait entre les cadavres et les ennemies. Les coups des épées lui coupaient la peau et les flèches lui creusaient les muscles. Ses yeux montraient le courage et la violenté, pourtant ses genoux tremblaient de peur. La peur de revivre cette souffrance chaque jour était un fantôme qui a saisi son corps. Mais,son objectif qui apparaissait clairement, même si très loin, était un reflet de lumière ,qui éclaircissait ce tunnel obscure et donnait à l’adolescent la force pour continuer à supporter la souffrance et à affronter la peur.
Kesseki intervint : «Donc à chaque fois qu’il recevait des coups, cette lumière le remédiait pour continuer son chemin. »
« Pas du tout ! »Répondit l’âme noire, « l’adolescent continuait à sentir la peur et la souffrance .Rien n’est remédié. La lumière lui donne juste la raison pour continuer à sacrifier et cela lui donnait de la joie. »
Kesseki s’étonna : « Pourquoi la joie ?Et comment une personne peut sentir la joie au moment elle sente la souffrance et la peur ? »
L’âme noire s’éclata de rire et répondit : « Ne me demande pas de t’expliquer tes sentiments. Je t’avais déjà dit qu’ils étaient toujours très compliqués. »
L’adolescent continuait son chemin. A chaque fois qu’il ressentait le coup d’un épée, il souriait. A chaque fois qu’il ressentait une flèche traverser ses muscles, il souriait encore plus largement. A chaque fois qu’il ressentait le feu bruler sa peau et ses muscles, il s’éclatait de rire et il continuait son chemin avec plus de courage , avec une plus grande volonté et avec une plus grande peur de cette souffrance.
Kesseki s’exclama : « Qu’est ce qui se passe ? C’est...attend, ne me répond pas.Je me souvient de sentiment. Il est tellement simple au point qu’il devient compliqué pour comprendre. C’est le défi. »
L’âme noire fit un petit sourire malin et répondit avec une voix calme : « Oui,c’est le defi.Mais,tu m’a etonné.Je ne savais qu’il existe encore cette partie de ton âme. »
Cette phrase était comme une flèche qui se dirigea directement vers le cœur de Kesseki.Le jeune posa sa main sur l’endroit de son cœur en le serrant. Son visage devint rouge de peine et les veines de ses mains se guonflirent.Dans quelques seconds,il ‘était devenu mouillé de sueure.
Il leva sa tète et dit avec une voir tremblante : « Je me souvient.Je sais pourquoi j’ai pris mon verre de café et j’ai regardé le ciel.Je sais pourquoi j’ai lu exactement ce livre ancien et j’ai regardé exactement ces vidéos ! »
L’âme noire répondit : « Non, tu ne connais que la moitié de la réponse. »
L’adolescent se trouvait de temps en temps loin des batails. Pendant ce moment,il préparait du café et regardait les nuages. De temps en temps,il lisait quelques paragraphes d’un livre ou regradait quelques vidéos pour oublier ce qui s’est passé dans le champ de batail.C’était le seul moment où il ne ressentait aucune soufrance.Meme la peine des blessures disparaissait. On disait que s’était un moment de paix dans le quel, parfois il riait en imaginant des choses et en réfléchissant à son objectif et au moment où il va l’atteindre. D’autres fois,il travaillait sur d’autres choses justes pour se faire du plaisir.Et après ce repos, il revient à chaque fois au champs de bataille et continuait dans le chemin de son but.
Kesseki demanda : « Quand est ce que je vais connaitre la réponse ? »
L’âme noire répondit : « Maintenant,nous allons nous diriger vers la dernière destination.Tu vas y avoir toute la réponse.
Ils continuaient leurs chemin dans l’obscurité jusqu’ils virent un adolescent, et Kesseki intervint :
«Je me souviens ! C’est moi avant un peu plus de 4 ans ! »
L’âme noire répondit avec un sourire malin : « Bien sure tu te souviens, en tous cas, continue à regarder ; c’est notre dernière destination »
L’adolescent était entrain de regarder l’horizon.Son visage était souriant, ses yeux pleines d’espoirs et son corps fort en très bon état, comme s’il n’était jamais blessé. Mais cette fois,il n’était pas entouré par des ennemies, mais, pas des personnes dans le même navire, sauf que lui était dans la cave.
La mère n’avait point d’empathie en jouant avec ce petit navire.A chaque fois que les énormes vagues frappait le bateau,elles laissaient derrière eux plusieurs blessé.Une fois après l’autres le nombre de blessés augmente.Meme les personnes qui se sauvèrent, avaient peur de tomber après le prochain coup.Au fond de cette nuit,l’adolescent ,qui avait le corps ensanglanté, s’éclatait de rire et après chaque vague il sortait de sa cave avec plus de blessures et disait au gens en riant :
« La prochaine vague ne blessera personne !Nous allons la détruire avant qu’elle nous détruis ! »
Tout le monde éclatait de rire en réfléchissant au degré de la stupidité de cette idée.Mais,elle était suffisante pour donner un peu d’espoir au personnes qui étaient proche de le perdre.
Jusqu’un jour,le feu s’alluma dans la cave et rapidement, il se transforma à un incendie.L’adolescent continua à supporter le feu dans sa cave et les blessures des coups des vagues et à donner de l'espoir à son entourage .Il essayait de se reposer en buvant du café et regardant le ciel,en lisant les livres qu’il se souvenait qu’il les avait lu pendant des périodes de paie,comme essayait de revenir au passé. La mère devint monstrueuse et les vagues devenaient plus brute,mais,l’adolescent s’arrêta de souffrir et de ressentir ni la peine ni la peur, ni la tristesse, ni la joie d’avoir un défi.Il a abandonné cette mission.
L'âme noire demanda : « En générale,quel est la punition d’un crime ? »
Kesseki répondit : « C’est la prison. »
« Exactement, tu as abandonné ta mission,pour cela,ta punition est la prison.Mais,ta prisent n’est pas un endroit fermé, mais, c’est un temps .Tu es emprisonné dans la période de cette mission que tu as abandonné et dans les moments de repos que tu as vécu. »
Tout à coup,Kesseki entendu une voix disant : « Tu es encor là Kesseki !Qu’est ce qui tu es entrain de faire ? »
Kesseki se retrouva dans sa chaise et répondit : « Rien, je bois du café et je regarde les nuages comme d’habitude. »Puis il chuchota en souriant: « Encore une fois je me suis perdus au fond de moi ! Ça dérange ! »
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ahmed Brk
Ahmed Brk · il y a
Magnifique