6
min

Coralie et la petite poule rouge

Image de Mememomo

Mememomo

30 lectures

0

Coralie et la petite poule rouge

Coralie n’est pas contente, mais alors, pas contente du tout : c’est trop difficile d’apprendre à lire. Même avec les images que la maîtresse affiche sur le mur de la classe, elle n’y comprend rien. Les lettres seules, ça va encore, mais quand il faut les accrocher entre elles, elle mélange tout. Pourtant, cet idiot de Jérémy qui ne sait ni chanter, ni danser, il y arrive, lui.
Ce matin, c’est encore pire : la maîtresse tire de son sac des grandes feuilles tout écrites.
-Je vous ai apporté une histoire, une histoire très amusante. Vous allez chercher les mots que vous connaissez. Vous ferez des dessins en dessous pour bien vous en souvenir. Quand vous aurez trouvé tous les mots, nous pourrons lire l’histoire entière.Coralie soupire : c’est beaucoup trop compliqué. Elle sait lire les petits mots comme le, la, un. Le reste, elle n’y arrivera jamais. Les mots sont trop longs.
Naturellement, Jérémy trouve tout de suite le mot poule et la maîtresse n’en finit pas de le féliciter, de lui dire que c’est bien et na na nère. Elle lui permet de venir dessiner une poule sur la feuille.
Seulement, voilà, ce grand idiot de Jérémy ne sait pas dessiner. Sa poule ressemble à une pomme de terre. Coralie se dit qu’elle, au moins, elle sait très bien dessiner. La maîtresse ne dispute pourtant pas Jérémy. Elle continue à lui faire des tas de compliments puis elle distribue des feuilles à toute la classe.
Chacun va dessiner une poule et écrire le mot en dessous. On collera les dessins sur une grande feuille qu’on accrochera au fond de la classe.
Coralie est ravie. Sa poule sera superbe, avec de belles plumes blanches et une crête bien rouge. Elle s’applique tant qu’elle peut et le résultat est parfait. Pour une fois, la maîtresse s’en aperçoit.
-Comme elle est jolie, ta petite poule. Nous allons la coller tout de suite.
Coralie est un peu ennuyée car elle ne sait pas écrire poule. Elle se trompe plusieurs fois et se sent prête à pleurer. Heureusement, la maîtresse ne la gronde pas et elle appelle Jérémy à la rescousse. Ouf ! Tout s’arrange et Coralie se dit qu’elle pourrait demander à Jérémy de lui lire d’autres mots.
La maîtresse tape dans ses mains. On se prépare pour aller à la salle de gymnastique. Coralie aime beaucoup y aller. On peut remuer, chanter et danser. C’est très amusant. Aujourd’hui, on se met par deux, on tape dans ses mains puis dans celles se son voisin en chantant :
« Tiens, voilà main droite,
Tiens, voilà main gauche,
Tiens voilà main droite, main gauche,
Tiens, voilà les deux. »
Coralie sait très bien où est sa main droite. Sa maman lui a appris et elle ne se trompe pas du tout. Le pauvre Jérémy, lui, ne s’en sort pas. Il fait tout à l’envers. Alors, il s’arrête et regarde autour de lui avant de s’approcher de Coralie.
-Dis-donc, tu y arrives drôlement bien. Explique-moi.
-D’accord, répond Coralie mais toi, tu m’expliques l’histoire que la maîtresse a apporté ce matin.
-C’est facile comme tout. Je te la lirai ce soir.
Coralie tape dans ses mains et dit :
-Fais comme moi.
Au bout d’un moment, Jérémy réussit à taper dans ses deux mains puis dans la main droite de Coralie. Pour la gauche, on verra demain. Jérémy est très content et saute de joie.
-Tu es sympa Coralie. Maintenant, tu es ma copine.
Coralie pense qu’après tout, Jérémy n’est peut-être pas si bête que ça. A la récréation elle joue avec lui.
Ils rentrent en classe et c’est la leçon de calcul. C’est plus facile. Coralie a appris à compter en jouant aux petits chevaux et à la bataille avec son papa et sa maman.
Quand elle a fini son travail, elle fait des petits signes, de loin, à Jérémy qui lui renvoie un grand sourire.
Le soir, quand la maîtresse permet de se lever pour aller chercher les livres de bibliothèque, Jérémy l’emmène près de l’histoire et il commence à lire.
-Oh ! là, là, s’écrie Coralie, tu vas trop vite, je ne suis pas.
Jérémy recommence plus doucement et Coralie reconnaît poule et petite sans se tromper.
A la maison Coralie raconte à sa maman sa journée et comment elle apprend les gestes des chansons à Jérémy et comment, lui, lui apprend à lire.
-Ah ! dit maman, c’est l’histoire de la petite poule rousse qui a trouvé un grain de blé dans la cour de la ferme et qui le plante pour avoir un épi ?
Coralie est très étonnée que sa maman connaisse cette histoire. Elle n’est pas très sûre que ce soit la même.
-Maman, raconte-la moi. Comme ça, la maîtresse croira que je sais lire.
-Non, ce ne serait pas juste et la maîtresse s’apercevra bien que ce n’est pas vrai. Je vais t’aider à retrouver les mots. Tiens, regarde.
Coralie lit : la petite poule. Après, elle ne sait pas.
-Rousse, dit maman ? La petite poule rousse. Si tu sais déjà ça, c’est très bien. On lira le reste plus tard.
Ce soir-là, dans son lit, Coralie trouve que la journée a été bonne. Avec Jérémy et maman, elle arrivera bientôt à lire.
Le lendemain, elle explique à Jérémy que le mot derrière poule, c’est rousse.
-Ça, je ne crois pas, dit Jérémy. Je vois bien rou mais après ce n’est pas un s. C’est la lettre de gare. Je ne comprends pas : rougue, ça ne veut rien dire.
Coralie est très déçue. Est-ce que sa maman s’est trompée ? Elle cherche avec Jérémy des mots commençant rou : roue, route, roule, roulette, roudoudou. Rouge, aussi mais une poule ce n’est pas rouge !
Coralie demande à la maîtresse :
-C’est la petite poule rousse ou rouge ?
-Bravo, Coralie. Tu as trouvé : c’est rouge. La petite poule rouge.
-Une poule, ce n’est pas rouge et maman a dit que c’était rousse.
-Vois-tu, cette histoire est très vieille. Tout le monde ne la raconte pas de la même manière. Si la poule est rouge, c’est que ce n’est pas une histoire vraie. Là, elle parle, mais tu sais bien que les animaux ne parlent pas.
C’est bizarre, pense Coralie mais elle est rassurée par les explications de la maîtresse. Elle voudrait savoir la suite : que va-t-il arriver à cette drôle de poule qui n’est pas comme les autres ?
Dans la classe, quelqu’un trouve le mot canard, un autre, le mot dindon.
Coralie les recopie sur son ardoise pour ne pas les oublier et elle en écrit un autre qui commence par un g. Elle demandera à sa maman.
A la récréation, elle continue à apprendre à Jérémy « Tiens, voilà main droite ». Elle est très patiente et Jérémy ne se trompe presque plus. Décidément, l’école ce n’est pas si catastrophique.
Maman a dit que le mot qui commence par g, c’est grain. La poule a trouvé un grain de blé. Maman dessine un épi de blé dans un champ. Coralie aime beaucoup les dessins de sa maman. Elle les trouve presque aussi jolis que les siens. Elle décide de les emporter pour les montrer à sa maîtresse.
Avec Jérémy, ils s’arrêtent souvent devant l’histoire et ils commencent à comprendre un peu. La poule a trouvé un grain de blé, elle le plante, l’arrose et il pousse un épi. Le canard et le dindon disent toujours « pas moi ». Ni Jérémy, ni Coralie ne comprennent pourquoi.
-C’est drôle, dit Jérémy, le canard et le dindon parlent mais ils ne font rien. C’est toujours la poule qui découvre le blé, qui le plante et qui l’arrose.
-Peut-être qu’ils ne veulent pas ?
Coralie pose la question à la maîtresse :
-Est-ce que le canard et le dindon sont paresseux ?
-Oui, tout à fait. Ils ne veulent pas travailler, ni aider la poule qui le leur demande.
Tous les enfants de la classe crient :
-Ce n’est pas juste. Il faut aider la poule. Ce sont des vilains. Il faut les punir.
-Ah oui ? dit la maîtresse. Attendez la fin de l’histoire, vous verrez ce qui va leur arriver
Coralie essaie de l’imaginer mais elle ne trouve rien qui luit plaît. En attendant, elle est très contente. Elle sait lire des phrases entières sans trop se tromper. Quelle bonne idée, elle a eu, la maîtresse : c’est une histoire très amusante.
Jérémy, lui aussi, est content. Il dit qu’il est le professeur de lecture et Coralie, le professeur de danse. L’autre jour, la maîtresse leur a fait écouter un CD. Il fallait avancer, reculer puis tourner avec son voisin en suivant bien la musique. Ils ont dansé ensemble et Jérémy s’est très bien débrouillé.
Maintenant, l’épi de blé a poussé, la petite poule rouge le coupe et grimpe la colline le porter au moulin pour qu’il devienne de la farine. Le canard et le dindon ne veulent toujours pas l’aider. La petite poule rousse descend de la colline avec son sac de farine. Elle entre dans sa cuisine, met la farine dans un grand saladier, elle ajoute de l’eau, du sel et du levain. Elle pétrit la pâte puis la laisse reposer.
-Écoutez, dit la maîtresse, nous allons faire comme elle. Apportez de la farine. Nous irons à la cantine. Les dames de service veulent bien qu’on se serve du four, à condition de tout nettoyer.
Bien sûr, Jérémy et Coralie sont dans le même groupe et leur pain est le plus beau de celui de toute la classe. L’après-midi, on le déguste et la maîtresse promet que demain, on terminera l’histoire.
Coralie et Jérémy sont impatients. Quelle sera la punition du canard et du dindon ?
La petite poule rouge a sorti du four un pain doré qui sent bon.
Tous les enfants disent : hum ! en se rappelant celui qu’ils ont mangé la veille.
Alors la petite poule rouge dit :
-Qui va manger ce pain ?
-Moi, crie le canard.
-Moi, crie le dindon.
-Non, non, dit la petite poule rouge. Ce sera moi, moi et mes poussins. Cot, cot, cot, venez mes petits.
Les enfants de la classe sont tout surpris mais ils pensent que c’est une bonne punition. Le canard et le dindon ont senti la bonne odeur du pain tout chaud mais ils n’y ont même pas goûté. Bien fait pour eux ! Décidément, c’était une belle histoire. Quel dommage qu’elle soit déjà finie !
-Ne soyez pas tristes, dit la maîtresse. Je vais la laisser quelques jours et ensuite, je vous en apporte une autre. Elle s’appelle le petit chacal et le crocodile.
Coralie est ravie : une autre histoire. Elle a déjà vu des images de crocodiles mais elle ne sait pas très bien ce qu’est un chacal. Pourvu que ce soit aussi intéressant que la petite poule rouge. Malgré tout, elle ne s’inquiète pas trop. Avec Jérémy, c’est sûr, ils seront les premiers à savoir la lire.

Thèmes

Image de Nouvelles
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,