Collectivité Universelle.

il y a
5 min
97
lectures
7

Ce n'est pas moi qui écris ma vie. Non. C'est elle qui s'écrie  [+]

Sur les avenues, les gens marchaient. Couraient. Dansaient. Criaient. Bousculaient. Mangeait. Vivaient. Dormaient.

L'humanité, toute entière, sortait de chez elle, et se dirigeait vers une destination.

Qu'importe laquelle ?

L'important, ça a toujours été le chemin qu'elle emprunte pour arriver du point "A" au point "B".
Ce n'est que sur le chemin que la race humaine laisse son empreinte.

Tantôt profonde et meurtrie, tantôt légère et nette.

Tantôt la guerre, Tantôt l'amour.
—————————
- Début de transmission -

Les humains sont tous tellement occupés à chercher leurs énergies à l'arrivée qu'ils ne se rendent pas compte de celles qu'ils dégagent pendant tout le trajet. Et moi, je me ris bien d'eux, à chercher quelque chose qu'ils pourraient aisément trouver en levant le pied.
Les humains sont persuadés qu'il faut un but à tout.

C'est faux.

Parfois, je voudrais leur expliquer que notre espèce à découvert depuis des milliards d'années ( à leur échelle temporelle ) qu'il n'y a aucune raison à leurs existences, sinon celles qu'ils ont le courage de s'octroyer.

La plupart de ces individus sont incapables de penser. D'après nos recherches, une minorité contrôle et dirige la pensée collective.

Avec 4 doctrines principales, comprenant chacune des sous-catégories, très souvent nombreuses :

"Religieuses" :

Une immense majorité des humains croit en l'existence d'une ou plusieurs divinité(s), êtres supérieurs ou maîtres. Ils se déchargent donc de toute responsabilité intellectuelle et offrent leur libre-arbitre au ou aux "porte-parole" de cette ( ces) doctrine(s). Ils sont néanmoins capables de communiquer et d'aider plus facilement les membres de la même doctrine religieuse. Mais entre religions, ils sont impitoyables et totalement intolérants des autres doctrines existantes de ce type.

" Scientifiques " :

Une bonne partie de l'humanité se fie à ce qu'elle appelle, "Sciences".
ça se rapproche énormément de la réalité de fait. Ils sont très "terre à terre" ( pour reprendre une de leurs nombreuses expressions ) et ne croient que ce qu'ils peuvent prouver, ou élaborent des théories pour avancer dans leurs constantes recherches sur leurs constitutions, celui du monde et de l'univers et parviennent bien à des solutions très astucieuses pour palier à de nombreux problèmes médicaux, sociaux, énergétiques et économiques de leur planète. Bien que primitifs et très rudimentaires, leurs recherches commencent, tout doucement, à s'orienter vers la possibilité de notre existence.
Néanmoins, ils ne tolèrent pas les croyances de la doctrines précédente et dépendent de la suivante.

" Monétaire " :

L'entièreté de l'humanité ( à une très extrême minorité près ) est soumise à un système de troc avec des morceaux de métal et des débris d'arbres auxquelles ils ont imposé une valeur prédéfinie et s'en servent pour échanger leurs denrées alimentaires, leurs biens, leurs territoires, leurs loisirs et même parfois... leur confiance.

Leur système, bien que très simpliste à la base, est devenu au fil des siècles, l'un des noyaux de leurs existences. Plus ils possèdent de morceaux de métal et de déchets d'arbres, plus ils réussissent à améliorer leur confort, mais aussi leurs rangs sociaux et donc le pouvoir ( doctrine suivante ) qu'ils ont. Bien que de rares individus soient devenus des "icônes" sans pour autant être riches de cette monnaie, ils restent tous dépendants de ce système d'échange.
Ce système est très pratique ( même vital au niveau social ) pour les différents dirigeants de cette planète. Ceux-ci possèdent les clefs pour contrôler le flux de monnaie sur l'entièreté de sa surface.

Ce système est celui qui a le plus nuit au développement de la race humaine, en forçant l'humanité à poursuivre un but ( obtenir un maximum de puissance monétaire ) qui les a tous détournés de leur utilité première.

" Le pouvoir " :

Je parlais précédemment d'une extrême minorité qui dirigeait leur planète, voici leur doctrine. Le pouvoir est la doctrine la plus puissante, mais aussi la plus sombre et la plus dangereuse de l'humanité. Toutes les doctrines précédentes sont dirigées par un représentant du pouvoir. Ils ont le contrôle absolu et s'arrangent pour le garder tout en faisant croire à ceux qui leurs prêtent allégeance qu'ils choisissent qui les dirige. Ils n'ont aucun respect, aucune considération pour l’expansion sociale. Ils sont tellement haut dans leurs buildings de verre qu'ils n'aperçoivent pas la foule se pressant à leurs pieds, mais ils perçoivent tout de même de 20 à 50% des biens monétaires de chacun, selon le territoire ou le nombre d'individus sous leur contrôle. Ils cherchent sans cesse à prendre davantage de pouvoir, et y parviennent la plupart du temps, causants tantôt la chute de l'un de leur désormais ancien égal tantôt une catastrophe sociale. Ils provoquent des guerres ( combats entre territoires ) afin de prendre plus de contrôle sur les territoires ou denrées énergétiques - rares donc très précieuses et chères - et donc d’engranger davantage de monnaie, ce qui leur assure un pouvoir grandissant.
Une extrême minorité des humains s'en rendent compte, mais ne peuvent rien faire concrètement, et les leaders d’hypothétiques rebellions sont systématiquement traqués puis éliminés afin de garantir la sécurité des gens de pouvoir.

————-

Socialement, les humains ne se composent que de quelques petits groupuscules solidaires les uns aux autres, mais pas suffisants pour éviter que la distribution de leurs ressources vitales soient déséquilibrées. Une partie non négligeable de leur population n'a pas de quoi survivre.

Intellectuellement, les humains sont limités dans leurs progrès par toutes les doctrines précitées. Ils ont l'impression d'avoir un libre-arbitre, mais c'est un leurre calculé par le pouvoir. Il faut savoir que les humains de pouvoir n'ont plus de libre-arbitre, à cause de la doctrine monétaire qui attire leur attention constamment.
Concrètement, aucun être humain ne possède de libre-arbitre, mais aucun ne s'en rend compte ou n'est assez puissant ( se référer au " pouvoir ) pour le faire remarquer aux autres.

Ils sont extrêmement limités dans la totalité des domaines vitaux pour une expansion saine de leur espèce. Ils n'ont aucun système de solidarité ou de pensée collective assez signifiante pour changer quoi que ce soit et modifier la courbe en chute libre de leur survie qui est inscrite sur l'annexe à ce document officiel d'évaluation de progression.

L'humanité n'est pas un danger pour notre espèce dans l'immédiat, mais si la doctrine scientifique évolue plus vite que ma prévision en la matière, cet état de fait pourrait s'inverser et couplée aux autres doctrine, la race humaine pourrait dans un avenir lointain porter préjudice à la paix et l'équilibre de l'univers.

Cependant, un facteur inconnu vient troubler un rapport d'habitude facile à finaliser.

Les humains disposent d'une faculté qui surpasse toutes leurs doctrines, mais qu'ils n'utilisent que dans leur environnement tout proche.

Ils appellent ce phénomène : " L'amour. "

C'est une sorte d'instinct primitif qui les pousse ( individuellement ) à protéger et faire évoluer un maximum leur progéniture et leurs individus proches ( qu'ils nomment : " amis " ).

Ils associent souvent ce phénomène à la doctrine religieuse en se trompant sur la nature moléculaire de ce gêne. C'est une découverte inconnue à toute les autres races observées et nettoyées et qui lance le doute et le caractère définitif de notre action en la matière.

Effectivement, ce facteur supplémentaire pourrait inverser notre processus d'assainissement. Il est possible qu'à terme, l'humain puisse développer "l'amour" en dehors de son environnement restreint et qu'il le propage jusqu'à la collectivité, menant les doctrines précitées à leurs disparitions.

Et Aekionasos ( "Terre", comme ils la nomment ) ne serait plus dans les critères d'assainissement. Il serait judicieux d'envoyer quelques uns de nos ressortissants infiltrer leurs différentes doctrines avant de procéder à un vote définitif comme pour les 14.451.236.132 satellites précédents référencés par la Collectivité Universelle.
Le caractère unique de cette race est un facteur que nous ne pouvons ignorer dans la mesure où ils pourraient éventuellement devenir acteurs prépondérants dans la Collectivité Universelle - à terme -.


à la conclusion de ce rapport, je soumets à la collectivité universelle un plan d’assainissement de la zone, par mesure de prévention. Je préconise une approche experte et infiltrée, car l'humanité dispose d'armes pouvant abattre nos représentants. L'infiltration serait étalée sur 2581 années humaines, le temps de corriger leurs allégeances et de contrôler leurs progénitures sans modifier le facteur "violence". Au vu du facteur " Amour " précité, je désirerai garder un changement de plan qui s’avérera nécessaire si nos infiltrés parviennent à faire chuter les doctrines qui limitent l'extension de "l'amour" au niveau planétaire.

Le vote peut commencer.

- Fin de transmission -

7

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,