4
min

Cirquestre

Image de Prijgany

Prijgany

22 lectures

6

Le célèbre trapéziste Nord-Coréen, Li Wei, monta sur ses grands chevaux, lorsqu'il vit la cage de l'ours grande ouverte et surtout, vide.
Se sentant investi d'une foule de responsabilités que le directeur du cirque, monsieur Impèrépasse ne lui avait jamais attribuées, il jugea opportun de l'alerter ; et puis, peut-être obtiendrait-il plus tard, une prime pour bonne action.

Li Wei vit le directeur déambuler à l'autre bout du chapiteau, les mains dans les larges poches de son pantalon.

Monsieur Impèrépasse gérait le cirque depuis cinq années. Avant cela il avait été goûteur dans une coopérative de jambons ; viande qu'il détesta, qu'importait la provenance, aussitôt que son fils devint végan.

Quand il vit l'athlétique Li Wei se diriger vers lui à pas vifs, le directeur prit peur, sachant le différent qui l'animait à cet homme, depuis qu'il l'avait menacé de renvoi. En effet, peu de temps auparavant, le trapéziste avait sciemment décidé de s'aider d'un fenwick pour gagner le chapiteau du cirque, afin d'y accomplir ses cabrioles acrobatiques, dont le 721 qui franchement était difficile à réaliser ; excentricités qui amenaient les spectateurs à rire, mais aussi à l'admirer sans retenue.

Monsieur Impèrépasse prit donc ses jambes à son cou, et se dirigea vers la roulotte du gestionnaire, normalement présent dans ses appartements. Agissant ainsi, il détournerait l'attention de Li Wei.
Plutôt filiforme, il se dissimula derrière deux épais tonneaux, qui servait à quoi, on se le demande.

Le gestionnaire du cirque était un homme imprudent, qui misait en bourse régulièrement les tournées du cirque, sans en parler au directeur. Il faisait ses coups en douce en somme, mais il avait des circonstances atténuantes : ses dents, qu'il maudissait. Un jour la douleur fut telle, qu'il s'aida de l'écoutille d'un bateau en carénage pour en venir à bout.

Là, il ne fut pas question de dent cariée. Dès qu'il vit le trapéziste courir vers sa roulotte, il se dit : "zut ! ce lèche-bottes a du savoir pour mes placements frauduleux en bourse". Présent dans sa petite cuisine, il souleva une trappe, à l'ouest de la gazinière, et se faufila dessous. En contact avec le sol, astucieusement il se laissa repérer par Li Wei, de manière à ce qu'il puisse le voir se diriger vers la roulotte du dompteur Tony De Sir Gowavot, qui maltraitait régulièrement ses animaux. Récemment, cet homme avait entendu dire que le directeur et Li Wei connaissaient ses exactions perpétrées régulièrement.

Le dompteur s'entraînait derrière son cercle grillagé, avec ses sept lions et ses anneaux enflammés. Distraitement, il aperçut le gestionnaire ; mais cet homme furieux se dirigeant vers lui en levant les bras au ciel... n'était-ce pas Li Wei ?
Le dompteur bondit méchamment, se disant que quelqu'un l'avait balancé. Alors il contourna adroitement le cerclage en ferraille, ouvrit la porte grillagée, puis disparu en se glissant sous le chapiteau.

Il n'était pas stupide, le dompteur. En plus des animaux maltraités, il avait eu une ASED - aventure sentimentale-érotico-débridée - avec la femme de Li Wei, une naine de trente trois ans farouchement opposée à tous chiffres supérieurs à cent vingt-trois - sa taille en centimètres -.

Le voyant quitter sa caravane, le trapéziste hurla "eh, Hugo !" - c'était son deuxième prénom -, car Tony De Sir Gowavot était de nationalité argentine. Enfin, peu importait qu'il fut argentin, suédois ou macédonien, il avait de bonnes jambes. Adroitement, il contourna le chapiteau et vit deux clowns en train de palabrer. Le visage enfariné du clown blanc retint son attention. En effet, il n'était pas sans savoir que seulement le maquillage employé par le célèbre clown était blanc chez lui. En fait, ce clown blanc, un sans papier ayant eu du soucis à se faire avec la justice, était parvenu à se faire embaucher frauduleusement dans le cirque, grâce à un artiste de rue qui organisait des lancer de lits, genre clic-clac, au cours des fêtes foraines - le vainqueur se voyait offrir un oreiller ergonomique -.

Le clown blanc vit donc le trapéziste affolé se diriger vers lui, et déguerpi promptement vers la roulotte de la troupe de gosses canadiens spécialisés en voltige au sol et au trampoline. Le clown blanc ne pouvait pas se tromper, deux des gosses de la troupe cultivaient du chanvre dans leur roulotte le soir, qu'ils revendaient honteusement aux spectateurs avant le début de chaque représentation. Probablement Li Wei avait su et allait leur donner la leçon de leur vie.

C'était l'heure du bain. Les gosses s'ébrouaient dans la roulotte-toilette. Le clown blanc ouvrit la porte brusquement et hurla : "Li Wei sait tout" ; puis il disparu à toute vitesse. Tous les gosses se levèrent d'un coup d'un seul.
Désappointés, ils prirent leurs jambes à leur cou, sans prendre la peine de se vêtir.
Mais l'un d'entre eux, plus dégourdi que ses confrères, se dissimula derrière le totem qui servait au lanceur de couteaux. De prime abord, il pensa à orienter Li Wei vers l'antipodiste serbe, mais il se ravisa, pensant à l'arbalétrier, qui avait aussi des dons de voyance.

L'arbalétrier, Julien Taquevert, avait plusieurs cordes à son arc. En fait, il ne faisait pas que l'arbalétrier dans le cirque, puisqu'il manigançait des coups fumants avec un ami sortit de prison depuis six mois. Ce dernier connaissait un brocanteur faisant dans l'import-export de gros objets originaux. La dernière exaction en date fut spectaculaire.
Les deux complices, avec l'aide de Taquevert, dérobèrent une roulotte du cirque datant de 1932, à Blois, à trois cent mètres du célèbre château, pendant une représentation. Ils la remplacèrent par une autre, dont la valeur marchande était négligeable.

Taquevert la savait vide, cette moche roulotte. En effet, Charlotte, la femme à barbe, qui habituellement l'occupait, fut admise à effectuer une cure à La Bourboule, en raison de problèmes capillaires récurrents et de poids non résolus.
C'est donc vers la roulotte vide que l'arbalétrier se dirigea. Bientôt, Li Wei tambourina à cette porte en criant : "ouvre-moi, Julien ; je sais que tu es là !"

Celui-ci prit peur. Il pointa tout d'abord son arc vers la porte, puis se dit qu'il allait faire une sacrée connerie. Alors il cassa l'une des vitres de la roulotte avec son arc et se précipita dehors où se tenaient atterrés, le directeur, les cinq gosses, le dompteur, le clown blanc, l'arbalétrier, et le gestionnaire.
Passant en revue le groupe, il distingua là un homme, un peu à l'écart, non salarié du cirque.
"C'est qui, lui ?" Lança-t-il dans l'atmosphère.
Et le trublion de déclarer timidement : "moi attendre entrer scène ! Qui poursuivre, s'il vous plaire ?"
Il était indonésien et ne savait pas qu'on disait plaît dans ce cas précis, et non plaire.
Tous les acteurs firent une telle moue, que cette attitude semi-embarrassée aurait assurément fait scandale sur les marches du festival de Cannes.

Franchement, l'asiatique pensait se faire embaucher. Il ne souhaitait qu'une chose : balayer la piste à la fin de toutes les représentations, quand tout était paisible comme la lune, les nuits où elle était pleine comme un crabe femelle bourré d’œufs.
- Ai récupéré ours brun, intervint l'indonésien. Bête dans camion ; celui là-bas, où policier tourne autour ; lui mal garé. Pas policier, camion à moi...
- Ah ! Fit Li Wei complètement à bout de souffle, vous voilà tous. Je vous cherche depuis... Figurez-vous... quelqu'un a ouvert la cage de l'ours blanc !

- L'OURS BLANC ? Hurla-t-on...
6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ody
Ody · il y a
excellent !!!
·
Image de Prijgany
Prijgany · il y a
merci de cette visite Ody ; toute une ody-ssée hein
·
Image de Ody
Ody · il y a
oui ;)
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Ton histoire est un vrai cirque... merci de cette franche rigolade.
·
Image de Prijgany
Prijgany · il y a
Merci Dolo ; quel bordel vraiment hein !
·
Image de Cétacé
Cétacé · il y a
Hallucinant!!! Vous avez fumé quoi? Dites-le moi, c'est du bon! Complètement déjanté ... Vous devriez apprécier mon "4sansQ parano" ou je suis archevêque ^^^^^^
·
Image de Prijgany
Prijgany · il y a
Je vais aller voir ça, c'est assez.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur