Charlie, mon ami Charlie

il y a
1 min
39
lectures
0
Charlie, mon ami Charlie

Mercredi 7 janvier 2015 à 12h 30, la cloche de l’école retentit. Mon cours sur la provocation dans la publicité s’achève sur une note dramatique. Sabine Baron, jeune élève de BTS, accroc de l’info sur son portable, nous annonce le massacre de la rédaction de Charlie Hebdo ! Les élèves ne semblent pas connaître l’hebdomadaire et feignant de quitter la salle de classe, ils m’interrogèrent à mots couverts, de leurs grands yeux pétris de jeunesse, sur cette épouvantable nouvelle dont je ne sais peser instinctivement les retombées. Une info à la con, pensai-je. Un truc à la Charlie qui va faire péter de rire les anars et agacer les grenouilles de bénitier. Par chance, je revois mes élèves à 15h et décide de foncer chez moi, BFM à fond la caisse, et rédiger mon cours de l’après-midi sur «  La liberté d’expression ». J’ai mal à la culture. Le parti Libertaire décimé par les frères Ducon. Je rêve. Qui sont ces trous du cul ? Je m’emporte victime de ces assassins marchant de shit ! Les infos à la télé se précisent. Les images du gendarme abattu de sang-froid me glacent et je perds pied. La colère mérite réflexion et elle ne devra pas se lire dans mon cours. Ils ne connaissent par Charlie Hebdo et n’ont pas à connaître ma douleur. En trente visuels, ce cours exceptionnel de deux heures sur la liberté de la presse satyrique française, m’amena à projeter la couv’ de «  Dieu existe j’ai enculé le pape ». J’enchainais sur le Canard et fit un détour par Cabu et son abruti de beauf. «  Tout est bon dans l’homme » de Wolinski s’afficha plein pot. Silence de mort dans la salle de cours. Je terminais par «  Votre enfant est con ? Faites-en un balai ! ». Et c’est Suivi d’un couplé rapide sur Hara-Kiri que la cloche résonna. Sabine Baron exprima son besoin d’observer avec ses camarades, une minute de silence, un état d’urgence. La fin ne fait que commencer.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !