Changement d’identité

il y a
6 min
4
lectures
0

Coucou j'aime lire, écrire donc je me lance ici merci beaucoup si vous lisez mes nouvelles  [+]

On peu changer de tout, de sexe, de visage, de caractère ect....moi je vais vous parler du changement d’identité. Je vais vous racontez mon histoire.

Je m’appelle Amandine et quand j'étais au lycée j'étais grosse, moche, a lunette, la fille que l'on regardait jamais, surtout pas Alex le gars dont j'étais éperdument amoureuse, ha il m'en aura fait baver celui la, il m'insulter de grosse et de binoclarde avec ses potes et ils rigolaient et m'humilier en public. Le soir quand je rentrais chez moi j'en étais malade, je pleurais seule dans mon coin. Je me suis jurer qu'un jour je me vengerai de tout ça et le temps à eu raison de moi, le temps à passer je suis devenue architecte car j'ai toujours était bonne à l'école, et j'ai subis une opération pour perdre du poids ça ma plutôt bien réussi, je suis fière de ce que je suis devenue jolie, mince, je suis une belle blonde aux cheveux lisse et aux yeux vert, aujourd'hui je suis devenue beaucoup plus féminine, si ils me voyaient maintenant ceux de l'époque et ben ils en reviendraient pas. J'ai même changer de nom et de prénom pour pouvoir plus m'épanouir et réussir dans ma vie professionnelle, je m’appelle Amanda Svelt et j'ai vingt huit ans.
Comme tous les lundis matin je me rendis au bureau, sourire au lèvres, je devais rencontrer mon nouveau collègue un architecte, je ne savais pas encore son nom ni rien.... On avait donc une réunion ce matin la et puis notre DRH entra avec un homme grand brun, type ténébreux aux yeux bleus, je le regarda intensément il me rappeler vaguement quelqu'un mais je n'arrivais pas à savoir qui ! Le DRH nous le présenta sous le nom d'Alexandre Duval et la bim....je tomba des nues.... bien sûr il ne m'avait pas reconnu mais moi oui. Il salua tout le monde, y compris moi, et me fit même un grand sourire, je le lui rendit mais plus discret.
A la fin de la réunion notre DRH nous invita tous au restaurant pour fêter l'arriver d'Alexandre, tout le monde accepta l'invitation sauf moi je prétexter avoir du boulot ce qui n'étais pas le cas bien évidemment. Je m'enferma dans mon bureau quand quelqu'un frappa à la porte, c'était Alex.

-Aller venez manger avec nous, vous n'allez pas rester seule.
-Et pourquoi pas répondis-je d'un ton sec.
-Je suis nouveau je connais personne, s'il vous plaît cela me ferai extrêmement plaisir. Finalement je décida d'accepter je me suis dit que ce serait sûrement l'occasion de me venger.
Toute l'équipe, Alexandre et moi même allons à ce fameux restaurant, bien sûr il n'avait aucune idée de qui j'étais réellement, je jubilais intérieurement car je me doutais qu'il avait craquait sur la nouvelle moi « Amanda » et non pas Amandine, s'il savait....Le repas du midi ce déroula tout simplement, Alexandre était assis à coter de moi on parler, on rigoler bien, il y'avait une bonne ambiance, et on a traîner jusqu'à 14h30, ensuite il a fallut repartir au travail, il était devenu mon collègue et je comptais qu'il devienne plus mais pas pour des sentiments, non, aujourd'hui après avoir trop souffert dans la vie je suis devenue une autre je voulais me venger, coucher avec lui, lui faire vivre une belle histoire d'amour, le faire tomber amoureux et puis le quitter du jour au lendemain en lui faisant croire que je ne l'ai jamais aimer...mon plan c'était ça. J'allais le commencer dès le soir même car je ne m'étais pas tromper Alex avait flashé sur moi enfin sur Amanda bien sûr.
Après le boulot, je commençais à prendre mes affaires, et Alex arriva :
-Ho tu allais partir ? On peu ce tutoyer ? demanda t'il. J'ai l'impression que l'on se connais depuis toujours.
-Oui si tu veux, j'allais rentrer chez moi comme tout les soirs à 18h dis-je tout simplement.
-ça te dis d'aller boire un verre ?
-Pourquoi pas.
C'est ce que l'on fit, nous partîmes tout les deux au bar du coin, on pris plusieurs consommations, et comme il était tard on mangea par la même occasion dans ce bar-restaurant puis je l'emmena boire un dernier verre chez moi .
Mais ce n'était pas un verre, arriver à la maison, on s'embrassa, et puis il ce passa ce qu'il ce passa.
Le lendemain matin au réveil il m'avait préparer le plateau du petit déjeuner, tartine de beurre confiture plus cafer et jus d'orange et me l'apporta au lit, je me sentais un peu coupable mais c'était le jeu...il ne fallait pas que je flanche pas maintenant.
-Bien dormis princesse ? Dit il en m'embrassant.
-Hum oui et toi demandais-je pour passer la plus gentille possible.
-Comme un loir. Puis-je prendre une douche chez toi  avant d'aller au bureau ?
-Oui fait comme chez toi dis-je. Il partit a la salle de bain et alla se préparer, j'en fis de même après avoir avaler mon petit déjeuner, je me doucherai ce soir car je compter pas le revoir le soir même exprès. On arriva au bureau ensemble mais dans le parking quand la voiture était éteinte je pris la parole :
-On fait comme si il n'yavait rien eu entre nous au travail, c'est trop tôt expliquais-je.
Alexandre fit la moue mais il compris. On arriva séparément il partit devant et j’arrivai cinq minutes après.La journée ce passa comme ça, j’étais froide et distante avec lui. Le soir à la débauche il vint me chercher comme la veille mais je lui prétexta un repas avec ma mère ce qui était en partit vrai tout les mardi soirs je mangeais chez elle c'était notre rituel, j'aurais pu annuler mais je faisais exprès pour qu'il tombe encore plus sous mon charme, qu'il s'accroche, j'avais un plan et pour le moment il marcher à la perfection.
Cela dura une semaine j'étais distante, froide avec lui, on se croisait au boulot et c'est tout mais il s'accrocher et c'est ce que j'espèrer,il m'envoyer des sms quasi tous les jours et au bout d'une semaine je décida de lui répondre :
-Je suis désoler j'ai eu quelques soucis familiaux mais ça va mieux on peu ce voir si tu veux ce soir chez moi ?
Il répondit aussitôt.
-Ok à ce soir, je suis content que tu m’aies enfin répondu.
Et on passa trois mois d'amour de folie, il dormais tous les soirs chez moi, je lui avait donner les clefs de mon appartement, il était fou amoureux de moi j'avais réussi mon pari sauf que je tombais aussi amoureuse et ça il ne fallait pas et vint le moment crucial ou il voulait absolument que je lui présente ma mère hors il la connaissait très bien et ça il ne fallait pas ! Je faisait tout pour repousser le moment venu....et puis un jour on parla sérieusement enfin il entama la conversation :
-Pourquoi tu ne m'as jamais présenter à ta famille ?
J’esquivai la question. Puis il se mit à genoux et me demanda en mariage et la s'en était trop pour moi :
-Je t'aime comme un fou Amanda veux tu m'épouser ?
-Je.... balbutias-je. Je ne t'ai jamais aimer, ce n'était qu'un jeu pour moi de sortir avec toi ! Dis-je d'un ton sec et blessant.
-Ce n'est pas vrai dit il, on à vécu trois mois magique !
-Je faisait semblant ! Tu n'étais qu'un pari lâchais-je pour lui faire encore plus de mal comme il m'avait fait à l'époque.
-Non ce n'est pas possible ! Puis il partit en claquant la porte et me laissant seule.
Je pleurais toutes les larmes de mon corps cette nuit la, oui car je m'étais laisser prendre à mon propre jeu et j'étais tombée amoureuse de lui également, il n'était pas le même Alex qu'a l'époque il m'avait parler d'Amandine(enfin de moi) et disait qu'il regretter ce qu'il avait fait mais j'ai voulue continuer ce jeu malsain et je me suis brûler de mes propres ailes.
Le lendemain et les jours suivants on ne vit pas Alexandre au bureau, le DRH nous a confier qu'il avait démissionner, et Claire une collègue m'a pris à part en me disant qu'elle c'était rendue chez Alexandre et que c'était le gros bordel, il ne se laver plus, manger plus, et ce laisser mourir à petit feu. Je culpabiliser... mais je ne pouvais pas et devais pas revenir en arrière non il en était hors de question alors je me plongea à corps perdu dans le travail.



Je ne donnas plus de nouvelles à ma mère alors elle s’inquiéter et c'était introduit chez moi vue qu'elle avait les clefs et sur ma table de nuit il y'avait une photo d'Alex et moi, elle comprit aussitôt. Elle m'attendit ce soir la.
On parla des heures et elle me dit que je ne devais plus jouer la comédie et que si j'aimais réellement Alex je devais tout lui dire sinon ce serait elle qui le ferai je n'avais pas le choix....Je me rendit donc chez ce dernier, il mit du temps à ouvrir la porte mais dès qu'il me vit son regard s'illumina :
-Amanda....Je....
-Chut le coupai-je , puis-je entrer ?
-Oui bien sûr, ne fais pas attention au bazar !
Claire m'avait dis vrai, l’appartement d'Alex était sans dessus, dessous, il n'était pas raser, il puait même....
-Je ne sais pas par ou commencer dis-je. Voila en fait je ne m’appelle pas Amanda.
-Comment ça ? Dit il l'air surpris.
-Mon nom est Amandine Arceval.
Il eu un long moment de silence et il reprit la parole :
-Ce n'est pas possible ! Amandine était...
-Grosse, moche, brune....repris-je....et oui j'ai changer de look et d’identité au passage. Il aller parler mais je lui demanda de ne pas me couper la parole et de me laisser finir ce qu'il fit. Vers l'âge adulte j'en ai eu marre du regards des autres, des moqueries alors j'ai subis une opération pour maigrir, puis je suis aller faire un tour chez le coiffeur par la même occasion et je me suis fait teindre en blonde et j'ai même changer de nom et transformer Amandine en Amanda ça sonner mieux, et à l'époque j'étais éperdument amoureuse de toi, et tu m'as tellement de fois humilier avec tes copains que quand notre DRH nous à présenter en tant que collègues l'occasion était trop bonne je rêvais que d'une chose me venger te faire tomber amoureux de moi et te jeter, ce que j'ai fais mais je regrette, Alex je t'aime moi aussi !
-Whaouh dit il , je ne sais pas quoi te répondre, j'ai besoin de temps pour réfléchir dit il. Ce que tu viens de me dire il faut que je le digère, et je ne sais pas si je serai capable de te pardonner.
-Je comprends dis-je toute chambouler, je te laisse le temps qu'il faudra mais revient au moins au boulot tu nous manque à tous !
Il entendit ce que je lui dit car des le lundi on le revit au travail, il c'était raser, doucher visiblement il ne sentait plus, on avait une relation collègues juste, par contre je le vit se rapprocher de Claire, ça me faisait mal mais je ne pouvait pas lui en vouloir, quelques moi passèrent et un jour alors que je travailler tard il était plus de dix neuf heures on toqua à ma porte c'était lui :
-Toc toc y'a quelqu'un je peux entrer ?
-Oui dis-je.
-ça te dirais d'aller boire un verre la ou on c'est rencontrer enfin en tant qu'Amanda ?
-Oui avec plaisir répondis-je et on partis bras dessus bras dessous du bureau tous les deux et une vrai et belle histoire d'amour ne faisait que commençais entre nous, je lui avait pardonner et lui aussi, comme quoi le passer il faut parfois le laisser derrière soit et on peu devenir une autre personne que ce soit physiquement ou mentalement.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,