4
min

Ce collier n'a pas de prix !

Image de Irvinrtr

Irvinrtr

9 lectures

2

Dans les temps immémoriaux, une pluie d'étoiles saupoudra l'atmosphère terrestre de poussières célestes, dont chaque grain, porté à incandescence en traversant l'atmosphère, se transforma en perle brillante et nacrée au contact de l'eau de mer et des océans du globe.
Chacune d'elles se posa au fond des océans dans l'attente millénaire qu'un quelconque coquillage lui serve de demeure ou d'écrin.
Le 3 Janvier 2018. Bijouterie place Vendôme. Paris.
- Bonjour, Monsieur, que puis-je pour vous ?
- J'aimerais acheter un collier d'aspect naturel, pour mon épouse.
- Voyez parmi tous ceux là, en vitrine et en exposition.
- Aucun ne sied à la beauté extrême de ma femme. N'avez vous rien d'autre en stock ?
- C'est embarrassant, j'en ai bien un autre, mais il n'a pas de prix.
- Montrez moi, le, on ne sait jamais ! Peut-être me plaira-t-il.
- Ne bougez pas, je reviens.
- Voici un superbe collier de 25 perles, que notre famille de joailler a obtenu d'un pêcheur de perles artisan il y a 200 ans et que notre trisaïeul nous a toujours interdit de présenter à qui que ce soit durant des décennies. Mais les temps sont difficiles et....
- Combien vaut-il, ce collier de perles de culture ?
- Celui-ci, Monsieur n'est pas un collier de perles de cultures, mais de perles sauvages, et ensuite, il n'a pas de prix.
- Comment cela, il n'a pas de prix ? Tout a un prix en ce bas monde !
- Oui, Monsieur, vous avez raison, mais celui-ci n'a pas de prix, c'est à dire qu'on ne peut pas l'obtenir par le moyen de l'argent.
- Ah bon ! et comment peut le posséder alors ?
On ne peut pas le posséder, juste en être l'hôte, le passeur temporaire, vous voyez ce que je veux dire...
- Eh bien, dites moi, c'est bien compliqué !
- Vous pouvez acheter le récit de la manière d'obtenir le collier.
- Ben voyons ! c'est combien ?
- Vous devez écrire une poésie pour la femme à qui est destiné le collier en vingt quatre heures à compter de ce jour de divulgation. Vous l'amenez, sinon, vous n'aurez plus jamais accès à cette possibilité !
- Le lendemain, le Monsieur très riche revient avec son écrit poétique amoureux.
Voilà donc Monsieur : ce poème, je le garde, j'en ai deux mille cinq cent trente sept, tous archivés, tous écrits par des prétendants tels que vous, certains sont décédés, je ne vous promets donc rien en échange.
- Oulala, ça se complique, dites la suite, svp !
- La femme à qui vous souhaitez offrir le collier devra raconter à ses enfants un conte inconnu qui pourrait s'appeler " le conte des poussières d'étoiles qui se transformèrent en perles de nacre...", si elle le connaît et que vous l'entendez, venez avec elle, elle le narrera devant le collier, qui lui saura, si la prétendante est l'élue.

Bien des années passèrent, sans que personne ne se présente.
Le M. très riche se remaria trois fois, et un jour il se maria à une jeune polynésienne, ils eurent trois enfants, à qui un soir, face au lagon empreint du reflet de la lune éclairant l'étendue calme de l'océan : "Laissez moi, vous conter une histoire que je viens d'inventer, pour vous mes chers enfants, elle ressemble à un conte polynésien, et j'aurais bien aimé qu'on me le raconte un jour.
" Dans les temps immémoriaux une pluie d'étoiles....." et le conte se fit entendre de la bouche de "Parfums de vanille et tiaré mélangés à la rosée du matin", car tel est le prénom de la jeune maman.
Et notre homme n'en crut pas ses oreilles.
- Viens ma chérie, nous partons pour Paris dès demain.
Place Vendôme deux jours plus tard.
- Bonjour Monsieur, je vous présente mon épouse, "Parfum de vanille et tiaré.......", écoutez là !
- Ce n'est pas moi qui vais écouter, venez donc face au collier !
- Parfum de Vanille et tiaré raconta : "Dans les temps immémoriaux...." à la fin du récit, devant les yeux éberlués de chacun, le collier se mit à briller, se soulever de son écrin, et se porter au cou de la jeune prétendante, le fermoir crabe se refermant en un clic de pinces de crabe.
- Le monsieur très riche tomba à genou.
- Comment est-ce possible ?
- Ce n'est qu'un début, monsieur, madame, voici le mode d'emploi, si je peux dire :
1°) Surtout ne jamais mouiller le collier à l'eau de mer.
2°) Ne jamais le porter une nuit de pleine lune.
3°) Ne surtout jamais casser le fil qui retient les perles !
- Je ne peux pas vous dire les conséquences, personne ne les connaît.
Quelques temps plus tard, en vacances.
Face à la plage, au soleil couchant, Parfum de vanille se lève, court pour entrer dans l'eau fraîche, oublia qu'elle portait le collier de perles, et ce qui devait arriver, arriva.
Dès que le collier et Parfum de vanille et tiaré furent submergés d'eau de mer, on assista à une série de transformations spectaculaires de type "morphing" de celle-ci :
Elle se transforma successivement, en étoile de mer, en pieuvre, en poisson lune, en murène, en sirène, en corail, en raie manta, en requin....Puis, plus rien, en quelques minutes elle redevint la douce créature féminine, mais elle fut retrouvée nue et inconsciente, son collier toujours autour du cou, dans une crique proche.
- Que m'est-il arrivé ?
- On ne sait pas, mais toi tu sais sûrement.
Parfum de vanille se tût et vit défiler en son esprit toutes les métamorphoses dont elles fut l'objet..
Ce que nul ne sut, c'est qu'elle conservait les qualités de chaque être marin dans lequel elle s'était métamorphosée, ne fusse qu'une seconde !
La vie reprit son cours, tranquillement...
Puis un jour, plutôt un soir, éreintée de fatigue, Parfum de vanille s'endormit sans se déshabiller ni enlever sa parure. Par la fenêtre, petit à petit se profilait la lune jusqu'à montrait son plein visage débonnaire, et le plus rond qui soit.
Ce qui devait arriver, arriva, chaque perle devint noire et se transforma en loup, Parfum de vanille se transforma en louve, et la meute hanta toute la nuit la forêt environnante, sans toutefois faire de mal à personne, mais en hurlant toute la nuit aux loups, empêchant le sommeil de tout mortel. Au matin, on la retrouva évanouie dans les bois, nue, le collier intact à son cou.

La vie repris son cours. Mais Parfum de vanille et tiaré ne cessait depuis de répéter inlassablement : " Ne pas mouiller le collier, ne pas s'endormir avec les soirs de lune...."

Mais un jour, alors qu'elle jouait avec ses enfants, un de ceux-ci se jeta à son cou et cassa le collier.
Toutes les perles furent propulsées au sol, elles se mirent à rebondir, rebondir, rebondir de plus belle, à tel point qu'elles entrèrent en résonance avec la terre qui se mit à trembler elle aussi, jusqu'à ce que les perles soient propulsées vers l'univers et redevenir étoiles, après être parties en une pluie scintillante dirigée vers les confins de l'univers.

On retrouva toute la petite famille, les enfants, le monsieur très riche, inconscients, et Parfum de vanille sans son collier bien sûr, l'écrin de celui-ci ouvert à côté d'eux, avec le poème déroulé.
Après s'être remis de leurs émotions, Le Monsieur très riche dit à chacun :
- Venez, venez donc le ciel est clair cette nuit, allongeons nous au sol tous les cinq, pour voir la voie lactée, compter les étoiles filantes et faire un vœu chacun..
Cela n'a pas de prix, dirent ils en cœur !
Cinq étoiles filantes passèrent, ce qui fit vingt cinq vœux, autant que les perles du collier qui n'avait pas de prix...Quelques temps après, Une nouvelle galaxie fut découverte par les laboratoires d'astronomie, brillante et en forme de collier.....

2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,