2
min

Capucine

6 lectures

1

Un jour de grande colère, elle avait insulté l’avenir puis s’en était prise au passé,
sur lequel elle avait craché.
Mal lui en prit...
Désormais attachée aux seuls cadeaux que lui réservait le présent, Capucine observait le miroir qui lui renvoyait l’image d’une jeune femme désirable en jersey rouge. Le menton appuyé sur le poing, la moue boudeuse, elle cherchait la ride véloce qui, très sournoise, approche avec ses trois copains, copine : En tête des trois mousquetaires de la décrépitude, la pesante graisse... – bon, là, elle maîtrisait ! De toute façon, chez Givenchy, c’était taille 38, et puis, c’est tout ! Même si Hubert l’aimait beaucoup ! –. Suivie par Porthos, le menton triplé... – d’où la pose du menton sur le poing ! C’était devenu une habitude, chez Capucine, et c’est ainsi que Capa l’immortalisa à 22 ans sur un balcon, à Rome, sans imaginer que 40 ans plus tard, à Lausanne, du haut d’un autre balcon... mais n’anticipons pas ! –. Et pour boucler la boucle, en plus sournois, le muscle avachi !
Bon, là ! il faudrait composer...
Sacré Raymond !
Il se fichait bien d’elle, le poète qui persistait à l’appeler « Fillette » ou » Germaine ».
Elle n’aimait pas.
Qu’il l’appelât « Germaine » !
Car, Raymond, elle l’aimait !
Mais pas « Germaine » !
« Germaine », c’était le passé. Toulon, Saumur. Cette repoussante France profonde. Son passé à elle. Et le passé, elle avait craché dessus ! Elle prenait bien la lumière, Capucine, et la lumière, c’est à Paris qu’on la prenait le mieux, surtout quand on était servi par Henri. Henri Alekan.
– Ma chérie, lui avait glissé un jour à l’oreille la svelte Audrey, – Raymond disait « squelettique ! ou l’appelait « La raie Hepburn noir ! »» – . C’était lors d’un défilé, alors qu’elle déposait un délicat baiser sur sa joue poudrée, « Hollywood t’attend ! »
– Si c’est pour retomber sur un Peter à la voix de Popeye, merci ! Une fois m’a suffi ! lui renvoya-t-elle en maîtrisant mal sa colère.
– Il ne faut jamais dire : «...
– Oh, ça va Raymond !
Capucine était distinguée, certes, mais sensuelle, et ses sens prenaient souvent le dessus, notamment avec Raymond.
Et elle aimait Raymond.
Le temps venu, il lui ferait des enfants.
Capucine fit une croix sur Hollywood.
Mais l’avenir qu’elle avait insulté la rattrapa.
L’avenir s’appelait William, il était alcoolique, bourru et marié.
Bon, Raymond aussi était marié.
Mais William ne pouvait pas avoir d’enfant, lui.
Irrémédiablement.
C’était à La Mostra. Leur rencontre.
William était rayonnant. « La Tour des Ambitieux » venait de remporter le Prix spécial du jury. Sur la scène, avec toute la distribution, il éblouit Capucine.
Il venait d’être quitté par Audrey.
Qui voulait des enfants, elle aussi.
William emmena Capucine à Hollywood.
Ça dura deux ans.
Il n’y eut jamais d’enfant, mais un balcon, à Lausanne, 40 ans plus tard, d’où Capucine, toujours taille 38, décida que la ride véloce et ses trois sournois copains, copine avaient terminé leurs manœuvres d’approche.

Thèmes

Image de Nouvelles
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,