7
min

Cabine d'essayage

Image de Rafmael

Rafmael

6 lectures

0

J´ai jamais aimé les cabines d´essayage. En ce moment j´essaie un t-shirt chez Ziri ou Zara. Comme d´hab. il ne me met pas à mon avantage. Je veux bien vivre avec mon époque, mes tailles basses laissent bien apparaître mon joli p´tit boule, mais là ça ne va pas le faire. Je suis en train d´essayer un T-shirt rose plutôt moulant qui épouse bien les formes de mon bide, un joli bide d´ailleurs formé par deux excellentes couvades et d´un arrêt immédiat de toutes dépenses sportives. Je sors donc de la cabine et retourne en rayon voir s´il y a quelque chose qui me conviendrait mieux. Je ne veux pas de ces vêtements pour jeuns branchés parisiens et puis ils me vont pas, ouais en fait c´est surtout ça, l´homme d´aujourd´hui sait prendre soin de son corps. Je me suis inscrit à la salle de sport d´ailleurs au boulot, j´y suis allé trois fois. Autant les femmes qui matent leur cul dans la glace ne me dérangent pas autant les mecs qui embrassent leur biceps ça me plait moins. J´ai donc laissé tomber. En revanche j´ai arrêté la bière, il paraît que ça fait grossir, maintenant je bois du bourbon. Avec de l´eau, s´il vous plaît. Plus de gâteaux apéros, à la place je prends des toasts au tarama ou au saucisson. En trois semaines je pense perdre au moins quatre kilo avec ce régime. Bon y´a ketchi dans ce magasin! je sors, il se fait faim. Je vais me faire un mcdo, non ça ne serait pas sérieux, je vais aller chez KFC. Je me lance dans l´escalator et là je la vois juste en face, elle monte et moi je descends. Je suis sûr que c´est elle. Je vais la voir??? non!!! si!!!! bon, prends ton courage à deux mains et lance toi. Je me delpech donc de descendre pour pouvoir remonter, je bouscule une jeune maman et sa poussette, qu´est ce qu´elle fout là elle aussi et me retrouve juste derrière, je commence à avancer mon bras pour lui tapoter le dos et là........à suivre.


Le sable est le même, la mer n´a pas bougé. Il doit être dans les trois heures du mat. la lune est présente elle aussi. Les jeunes dansent autour du feu, profitent de cet instant, de cet été. Je ne sais pas très bien ce qui s´est passé. Je souhaitais juste lui demander comment ça allait, depuis le temps. J´étais sur cet escalator, juste derrière elle, après avoir essayé ce vilain T-shirt rose, au moment où ma main s´est posé sur son épaule je me suis retrouvé ici, dix ans plus tôt. A l´endroit même où l´on s´est rencontré pour la première fois. Je réalise à peine que je viens de retrouver mes 17 ans. Mon ventre, je m´inspecte des pieds à la tête pour voir si tout est en place, tout est là et à ma grande surprise, je découvre également que j´ai retrouvé mon corps d´ado c´est à dire 20kg en moins, c´est cool, plus de bedaine. Je ne me sens pas bourré. Etrange (on peut également dire " c´est strange" pour faire stylee!), d´habitude à cet heure-là je suis déjà bien parti, surtout en vacances, dans le sud, l´insouciance jeunesse. ( ça veut dire quelque chose ça, pas sûr!) Bon, réfléchis un peu, prends le temps, " Vous n´auriez pas du feu?" , " Si, bien sûr!!" ça c´est moi et la personne qui me demande du feu, c´est elle. D´ailleurs je dis oui alors qu´à cet époque je ne fume pas. " En fait non, on me la carotte!" (on parle déjà comme ça en 97 ?) " ah, dommage on m´a filé un cul de joint et personne n´a de feu " me répond-elle. Et là je percute, je me souviens très bien de ce que j´ai répondu à l´époque : " oh! Bah si c´est pour la bonne cause, je vais pouvoir te trouver ça, si tu fais nénette!" deux jours plus tôt j´avais rencontré des lyonnais fort sympathique qui m´avaient appris toutes ces expressions de jeunes "diyés"(du bon franglais issu du verbe "to die " bien sûr!). Elle m´a souri, comme à l´époque et je suis parti à la recherche de ce fameux briquet qui allait changer ma vie à jamais...



Ce début d´histoire m´a l´air, tout simplement, d´ être un futur chef d´œuvre. Si l´on ne tient pas compte des nombreuses fautes d´orthographe, de temps, et autres bien entendu. En même temps je n´ai rarement eu au dessus de 8 en français. Bref, c´est un bon exercice, je salue mon audace de vous faire partager ma finesse, mon tact et surtout une originalité indéniable. Futurs-exs fans je vous dis merci d´avance et à très bientôt pour la suite de mon premier roman d´une qualité rare ;)

Résumé des épisodes précédents, en même temps il ne se passe pas grand chose finalement dans les épisodes précédents. J´hésite à m´acheter un t-shirt rose, je n´achète pas de t-shirt rose, je sors du magasin, j´aperçois une fille que je n´ai pas vu depuis 10 ans, je la rattrape, je vais pour la toucher et Bam je me vois propulser en 97 dans le sud de la France, à l´endroit même où je l´ai rencontré cette fille pour la première fois. Ouais, en gros c´est ça. Ah si à la fin je pars à la recherche d´un briquet.

" je t´ai trouvé des allumettes, ça fera l´affaire ?"
" Bien sûr, merci !"
J´essaie de me souvenir ce qui a pu se passer ce soir là, avec cette fille, pour que Dieu, Dame Nature ou Marty Mac Fly me propulse 10 ans en arrière. Je vois pas.
" Tu veux fumer ?" me demande t-elle
" euh...ouais, why not"
elle me tend le joint, je le prends et je me mets à le fixer longuement. C´était la première fois que j ´allais tirer sur un buzz. C´est peut être pour ça que Marty m´a fait revenir. Il ne veut pas que je commence. En même temps, je ne suis pas devenu drogué non plus, il m´arrive encore aujourd´hui de fumer à l´occasion mais rien de bien méchant. Là elle commence à me trouver bizarre, ça doit faire trois bonnes minutes que je louche sur ce Tarpèche sans dire un mot. Dis quelque chose, dis quequchose bordel!
" T´es arrivé quand ?" (C´est nul ça!)
" y´a une semaine "
" ah, ok "
" et toi ?"
" y´a 5 minutes, euh non pardon, ça doit faire 15 jours" (on va dire)
On papote depuis environ une heure, elle roule joint sur joint, on fume joint sur joint et je ne vois toujours pas ce que je fous là. On verra plus tard, profite c´est pas donné à tout le monde de revivre un moment pareil, jeune sur une plage, en pleine période estival, en charmante compagnie.
" Tu veux rejoindre tes copains là bas ?" me demande t-elle
" Pas forcément, on est bien là non ?"
"Ouais"
L´effet du oinj commence à vraiment me faire barrer en live, je fais blague sur blague, elle rigole et se rapproche de moi petit à petit. Les souvenirs reviennent peu à peu, je pense qu´on a fait l´amour sur cette plage, ou pas. Je pense qu´on a refait le monde aussi. Ou pas. Mais pour l´instant il ne se passe pas grand chose, on se découvre beaucoup de points communs, on glande tous les deux en cours (qui ne glande pas en cours à 17 ans), on aime le cinéma, la musique, faire la fête, rien de très original. La complicité s´installe de plus en plus entre nous. Elle glisse délicatement sa main sur la mienne, je me laisse faire. Je glisse délicatement ma langue dans sa bouche, elle se laisse faire. Et c´est parti pour le show. Du moins c´est ce que je me dis à ce moment là. Elle m´embrasse dans le cou, tout en me caressant la nuque. Soudain je ressens une douleur intense, comme une piqure de guêpe, à l´endroit même où elle m´embrasse. Je me recule et j´aperçois du sang sur mon t-shirt (qui n´est pas rose d´ailleurs!) et sur son menton aussi. C´est bizarre je n´avais pas remarqué, elle a de sacrées incisives.
" c´est normal, tes dents là,"
" chut, laisse toi faire"
" ouais je veux bien mais c´est normal que tes dents aient poussé?"
"Tais-toi, profite du cadeau que je te fais"

Et là je percute, voilà pourquoi Marty m´a fait revenir. ma dernière soirée en tant qu´homme. Il voulait me sauver le Marty. Et non. Je n´ai pas pu empêcher ce qui allait arriver. je suis devenu vampire ce soir là.Nosferatu, Ange de la nuit.

Cette fille me suce le sang pour la seconde fois et je ne fais rien. J´aurai pu l´éviter, oui, si ma mémoire ne m´avait pas fait défaut, j´aurai pu, mais non. Les autres continuent à festoyer autour du feu, certains se déshabillent et courent nus sur le sable, tandis que d´autres restent là, immobiles, à contempler le ciel en sirotant un nectar alcoolisé, ils ne nous remarquent pas. En même temps dans le noir nous ne sommes qu´un couple, banal, enlacé, embrassé. Elle va me faire boire son sang maintenant, je le sais, je l´ai déjà vécu. Merde, faut que je change tout ça! Non, L´envie me manque, ma vie est tellement mieux depuis que je suis vampire. Bon ce n´est pas exactement comme dans les films, je peux vivre le jour, les crucifix, ah ça je sais pas je ne suis jamais en contact avec. Par contre le sang me fait grossir. Je vous assure. Bon après ça dépend des sangs. Il y ´en a des plus caloriques que d´autres. Mais je prends quand même du poids. Ou c´est peut être ce que je bouffe à côté, contrairement à ce qui se dit au cinéma, le vampire est très gourmand. Parlons de l´immortalité maintenant, bah j´ai toujours rien remarqué, en 10 ans je me suis fait pas mal de cheveux blancs, et puis l´hiver dernier j´ai chopé la gastro comme tout le monde. Mes dents maintenant, elles n´ont toujours pas poussé. Il paraît que ça met du temps. Je pense à quelque chose là. Et si cette histoire n´était que baliverne ( très joli mot ). Qui me dit que je suis vampire. Effectivement ça fait 10 ans que je me balade en cape, que je tue des gens, que je bois leur sang mais à part ça. Si ça se trouve cette fille n´est qu´une tarée de plus. Elle m´aurait roulé. Je vais peut être lui posé la question tiens!
"Dis donc euh, machine, pendant que tu me suces je peux te poser une question?"
"Bien...muivvvv...sûr r!"
"Tu as vraiment l´intention de me changer en vampire?"
" ohhhhhhh oui, tu vas voir, c´est formidable, vas y j´ai fini de boire, tu peux y aller, tu veux mon poignet ou mes seins!"
" allons y pour tes seins, t´en qu´à faire!"
J´approche délicatement mes lèvres sur son sein droit, je commence par faire un petit suçon (comme c´est mignon) et soudain je change d´avis, voyons voir ce qui se passe si je ne fais pas exactement pareil que la dernière fois. Je me retire de la fente de ses seins et la magie opère. J´ouvre les yeux et me retrouve sur les escalators derrière elle, 10 plus tard, maintenant quoi! Je viens de lui taper sur l´épaule. Elle se retourne, me regarde d´un air " quoi???T´as un problème???" Elle ne me reconnaît pas.
"Non, rien, pardon je me suis trompé!!!". Ouais je me suis trompé sur toute la ligne, je ne suis plus vampire, je n´ai jamais été un vampire, bordel tous ces meurtres. Eh!!! Mais du coup......



Vous vous attendiez à une quatrième partie d´une qualité rare ? Vous vous êtes gourés sur toute la ligne! Chaque auteur a son coup de mou et moi je viens de l´avoir. Je ne pense pas que les producteurs me feront de nouveau confiance. La suite sera écrite par quelqu´un d´autre, enfin s´il y a suite. Y´a t-il matière à faire une suite, bonne question, y´ a t-il matière à faire une quatrième partie différente, qui sait, peut être un jour quand l´envie m´en prendra, non, abstiens toi, pour toi, pour nous. En tout cas merci d´avoir lu ceci, très chers lecteurs, au plaisir.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,