Au natif de 1974, la vérité sur l'amour (Deuxième partie)

il y a
10 min
14
lectures
0
Disons-le clairement on était bien cons mais les temps changent et aujourd’hui nous sommes quarantenaires...Changement de cap, et oui!
Alors on prend le temps de rédiger un beau texte pour répondre en conformité avec ce qu’on a ressenti lors de notre sulfureux baiser: Moi aussi.
quelle rigolade, oui...oui...c’est bien ça, soyez honnête, on se tort les méninges pour se lancer dans un laïus de l’amour mais on se dit mince il va penser que je suis raide dingue de lui et c’est trop tôt. Vous savez quoi? l’erreur est là, bien planquée dans cette croyance de merde. Si le coeur vous dit que vous avez aimé ce moment, que votre âme vous a échappé un instant pour rester avec sa soeur jumelle, c’est bien pour une raison, cette raison c’est l’amour. Si l’autre est celui qui a été choisi, alors n’ayez crainte autant être direct, on a quand même pris environ 40 ans pour comprendre, pourquoi perdre encore du temps à s’imaginer des choses fausses.
Vous avez en face de vous votre amour, l’être qui est fait pour vous quoiqu’il arrive, il peut bien s’en aller mais il reviendra un jour ou l’autre, vous êtes marqués au fer rouge, plus il attendra et plus il souffrira de cette absence, pourquoi se laisser anéantir de cette façon, il n’y a pas d'échappatoire, c’est comme ça et ce ne sera pas autrement, pourquoi se faire du mal alors qu’il suffit d’être avec l’autre. Autant tout laisser tomber et se fier à son coeur, se faire du bien, vivre bien, aimer bien, le bonheur est beaucoup trop important pour qu’on essaie de lui barrer la route pour et par des conneries.
Nous sommes quarantenaires, on sait tout ça mais on s’arrête quand même au sms “Moi aussi”. Ce n’est pas grave, on prend de nouveau le téléphone et on lui souhaite une douce nuit pleine de jolis rêves, et bien vous savez ce qu’il se passe après ça?
On met 2 heures pour s’endormir tellement la version Zombi de nous revient à la charge, normal, une fois au repos, notre âme qui a tout compris s’installe dans un coin sympa avec sa jumelle et nous laisse en manque de quelque chose en plus du manque de l’autre mais rassurez-vous il vit la même chose, et là, oui là c’est gigantesque ce qu’il se passe.
Ne riez pas, c’est vrai, une sorte de discussion se fait machinalement entre les deux êtres, il se peut même que les mots sortent de la bouche, vous voyez ce que je veux dire, cette scène ne se passe pas forcément en nous, on est tout simplement entrain de lui parler comme s’il était à côté de nous, on est vraiment dans la quatrième dimension, c’est un truc de fou, on est là allongée à parlementer avec l’autre comme s’il était couché auprès de vous. S’il vous plaît ne me prenez pas pour une psychopathe, parce que dans ce cas, nous le sommes tous, on a tous vécu ce moment et franchement c’est beau, c’est un échange plein de compassion, une unicité virtuelle presque fantomatique, un lien télépathique puissant, putain c’est l’amour tout ça.
Bref on finit toutefois par s’endormir, la nuit se passe puis vient le lever, première pensée, à votre avis, elle est pour qui? En plein dans le mille! Pour l’autre... que c’est beau et bon tout ça, on déjeune avec l’autre, on se douche avec l’autre, même en s’habillant on cherche le moyen de se faire beau ou belle pour plaire à l’autre, le plus marrant dans tout ça, c’est que l’autre n’est pas là. Le moment est quand même vécu par l’un et l’autre comme s’ils sont ensembles, ne cherchez pas ce sont nos âmes qui ne se sont pas quittées, preuve en est qu’on a toujours cette impression qu’une part de nous est avec l’autre. Je kiffe vraiment cette histoire, je kiffe vraiment de parler d’amour, c’est le seul langage que tout le monde peut comprendre, on peut ne pas parler la même langue, on peut n’avoir aucun point commun, l’amour lui rapproche tout le monde, c’est un truc puissant l’amour, c’est un truc de dingue. Il faut absolument que tous tombions sous son charme, essayez, c’est un putain de bon remède contre pas mal de “mal a dit”.
La journée se passe dans l’attente d’un message, d’un appel, d’un signe toujours dans la bonne humeur, arrêtez-vous un moment et penser à ce sourire niais qu’on arbore toute la journée, à croire vraiment que nous sommes tous fait dans le même moule, trop mignon. Et quand l’invitation vient enfin, c’est carrément l’euphorie, un instant de gloire, une explosion des sens, tout l’Univers peut s’écrouler, rien à foutre, je le vois ce soir. Le fait est qu’il faut bien récupérer cette part de nous que nous avons laissé à l’autre, on se réjouit donc de le retrouver lui et notre bout de nous, se retrouver enfin entier, un pure bonheur, c’est ça l’amour, donner, recevoir, reprendre puis rendre. Et un petit conseil en prime, si l’invitation se fait attendre, surtout ne pas hésiter et se lancer pour le faire en premier, qu’est-ce qu’il peut bien nous arriver finalement, rien, bien au contraire ce n’est que laisser son coeur parler et puis l’autre peut aussi bien être en pleine réflexion, se demander pourquoi une telle attirance existe déjà, au final advient ce qu’il advient, le coeur a ses raisons, pourquoi le mettre au défit de ne pas l’écouter, de ne pas l’entendre. A plus de quarante ans, qu’est-ce qu’on risque, je peux vous l’assurer, vraiment rien, en tous les cas rien de mauvais.
L’amour est ainsi lancé, il émerge de sa planque, il s’est fait trop longtemps attendre pour l’ensevelir de nouveau, il faut maintenant qu’il se déploie, qu’il gagne en intensité, qu’il s’illumine au point d’apporter de la lumière au monde entier. On reconnaît facilement l’amour quand on le rencontre, dans un café, dans la rue, dans un magasin et même au bureau ça arrive. On passe à côté d’une personne véritablement amoureuse, je peux vous dire clairement qu’on ressent comme un champ magnétique qui l’entoure, elle est lumineuse, est-ce qu’on peut en dire autant de celle qui se promène avec celui qu’elle croit aimer, ben malheureusement NON, ce n’est pas le cas, voir même on peut entrevoir comme une ombre autour d’elle, un truc pas gai, une tristesse sur le visage et on peut même ressentir chez elle de la nervosité. Je n’ai qu’une chose à dire, laissez tomber et attendez de trouver le véritable amour avec un grand A, le beau, le sage, le volcan d’émotions qui fusent de toutes parts, soit c’est son âme soeur, soit c’est malheureusement le mensonge, la passion et le désir qui ne vous lâchent pas, dans ce cas ne vous tracassez pas, laissez tomber!
Croyez-moi il vaut mieux être seule que mal accompagnée, beaucoup ne supporte pas la solitude, ils préfèrent s’entourer des mauvaises personnes que de se retrouver esseulé, ce n’est pas une solution.
Par contre la solitude permet de méditer, de réfléchir à ce que vous voulez et surtout à ce que vous ne voulez plus, alors pourquoi ne pas profiter de ce moment aussi long qu’il peut paraître pour se donner l’occasion de se retrouver, de revenir sur ses expériences pour donner enfin une définition non erronée de ce si beau sentiment qu’est l’amour. cette étape est à mon humble avis primordiale, c’est comme un rite à passer, d’ailleurs j’imagine que vous l’avez aussi vécu, on arrête les sorties, on arrête la clope ou l’alcool ou pas, on se repose et on repose notre corps. En fait ce qu’on repose vraiment c’est notre âme, elle a besoin de se retrouver au centre de notre corps, elle a besoin de s’apaiser pour se connecter à la source, voyez-y ce que vous voulez, ça peut être l’Univers, Dieu, les anges ou les guides, qu’importe, elle doit se connecter à la lumière qui est son essence-même. C’est, comment dirais-je, comme une fréquence de radio qu’on a perdu avec le temps et qu’on doit retrouver. Quand la connection est faite, alors là, le travail peut commencer, on réalise que notre coeur nous parle, qu’il nous donne des informations peut-être même contradictoires avec notre cerveau, il ne faut surtout pas le faire taire, écoutez-le car cette voix c’est la vôtre. De toute manière s’il vous arrive de l’esquiver et de faire outre ce qu’il vous demande, il s’acharnera jusqu’à ce que vous l’entendiez.
La vie est ainsi faite, soit c’est votre tête qui prend le dessus, soit c’est votre coeur, c’est pourquoi je précise que la tête est plutôt cartésienne, elle ne croit en rien même pas en vous, quant au coeur c’est autre chose, lui, vous portera au plus haut, parce que pour lui vous êtes le meilleur, il a confiance en vous, il sait ce que nous étions, ce que nous sommes et ce que nous deviendrons.
L’écouter c’est se laisser une chance de croître, d’apprendre, d’aller vers le mieux pour soi et qu’importe ce que nous devons traverser, la finalité c’est le Bon pour nous.
Un coeur qui nous aime, ne peut pas nous mentir, plus à cet âge là, c’est fini de tourner autour du pot pour telle ou telle raison, la vie doit être partagée, alors autant la partager avec son âme soeur, son amour de toujours, celui qui est fait pour nous, celui qui est né dans l’intention d’être lié à nous.
Donc on sait dorénavant que le cerveau ne peut rien pour nous si ce n’est nous ralentir, il passe trop de temps à réfléchir, à se poser des questions, à évaluer tous les risques, qui entre-nous passant n’existent pas mais bon la tête pense au pire parce que nous lui avons donné l’habitude de se comporter ainsi, autant dire que ce n’est ni plus ni moins la peur qui parle. Par contre, il faut donner toute son attention à son coeur, c’est vers lui qu’il faut absolument se tourner, lui poser les questions et le laisser vous apporter les réponses car de toutes façons elles seront justes et bonnes pour vous.
Le travail n’est pas facile pour enfin l’entendre, je le sais, puisque née en 1974, j’ai mis toutes ces années pour comprendre, pour mettre en lumière toutes mes expériences passées et essayer de classer mes souvenirs tels de petits soldats. A partir de là, ce qui en ressort c’est vraiment que je n’avais rien compris et que l’amour c’est tout à fait autre chose, c’est ce sentiment et ces sensations que j’essaie d’expliquer, de transmettre pour que nous cessions tous de nous morfondre sur des définitions erronées, des croyances infondées et qui n’apportent que la tristesse et l’isolement. C’est vrai, combien par dépit, laissent les choses comme elles sont, en pensant que de toute façon c’est comme ça et pas autrement, en pensant que la vie c’est pas si cool, pire encore que c’est mérité, une punition de l’au-delà mais sachez que la seule force qui régit ce monde est une pleine puissance d’énergie, l’Univers ou Dieu, appelez-le comme vous le voulez, quoiqu’il en soit il ne punit pas, il aime trop pour punir.
L’amour ce n’est pas la souffrance, certains diront que bien sûr il faut souffrir pour aimer, quelle sottise! Et recevoir des claques, c’est aussi normal parce que finalement qui châtie bien, aime bien et blabla... Soyez sûr que l’âme soeur ne vivra pas d’une quelconque souffrance, le but de ces retrouvailles, c’est la recherche du bonheur, une harmonie complète, une plénitude sans mesure.
L’amour des quadras c’est l’amour pur, l’amour compris, l’amour soumis à une seule règle, celle d’être heureux, seulement ça et rien que ça!
Et là on a tous envie de se lancer dans une chasse au trésors, vite on s’inscrit sur tous les sites de rencontres, à nous les soirées de célibataires, à nous le speed dating, STOP! arrêtez tous ça, n’en faite rien. Si ça été votre première pensée, merde c’est que j’ai raté ma mission de vous faire comprendre ce qu’est l’amour. Attendez, attendez s’il vous plaît que votre âme soit prête à rejoindre sa soeur jumelle et vice versa. Tant que vous n’êtes pas prêt rien ne se passera et vous avez beau rencontrer de potentiels candidats, ce serait comme jouer au loto, autant pisser dans un violon, le hasard n’a pas sa place, il n’y a pas de hasard, dès que vous êtes prêt, tout se fera instinctivement, vous pouvez être dans la rue, dans un magasin, ou juste en sortant les poubelles, la rencontre se fera. Gardez en tête que l’attraction de deux âmes soeurs est tellement forte qu’elle se fera un moment donné ou l’autre par n’importe quel moyen.
Le coeur parle, le coeur n’est pas un imbécile organe de vie ou de mort, il est la réceptacle de notre âme, une habitation sûre et capable de porter et supporter autant de lumière que possible. Enfant, nous l’écoutions, ado, on fait comme tout le monde, trop peur du ridicule, à l’âge de 20 ans, on est déjà sourd. Que voulez-vous que le coeur ne fasse pour qu’enfin il soit de nouveau écouté, c’est sûr il nous laisse vivre nos expériences, aussi géniales ou destructrices qu’elles peuvent être, puis il se lasse, il nous envoie des messages, des alertes, et croyez-moi il vaut mieux pour nous l’entendre.
J’ai lu dernièrement un livre pour enfant où une petite fille de 9 ans avait des problèmes au coeur, elle devait subir une opération sinon elle y passait, elle appelait son coeur, son coeur imbécile, elle l’entendait battre et comptait tous ses battements, elle l’entendait lui dire de ralentir, d’aller doucement, mais après son opération, elle n’entendait plus son coeur et là en fin de bouquin elle se dit à elle-même qu’elle est enfin comme tout le monde, effectivement elle n’entend plus son coeur. Je n’ai pas su comment le prendre, devais-je être heureuse pour elle qu’elle soit enfin guérie et qu’elle n’entende plus son coeur ou bien devais-je ressentir de la désolation? Est-ce que le fait d’entendre son coeur veut dire que nous souffrons d’un mal et donc par conséquent que nous sommes en bonne santé que lorsqu’on l’entend plus? J’étais mitigée dans mon ressenti de cette lecture, je ne suis pas du tout d’accord, au contraire, pour rester heureux et bon vivant, il faut écouter son coeur, fuir les résistances de notre tête aussi bien intentionnées qu’elles puissent être, il y a trop de peur en elle, trop de fausses croyances, il faut aller au-delà de ça et grandir.
Bref, revenons à nous autres les quarantenaires, entiers et pleins d’espoir pour une vie bien remplie, enfin partant pour de vrais émotions et sentiments. Nous sommes fin-prêts pour l’accomplissement de nos désirs les plus profonds: trouver notre âme soeur. Nous pouvons nous rassurer, nous sentir au comble du bonheur parce que ce qu’il peut nous arriver n’est rien d’autre que le meilleur et le meilleur c’est maintenant.
Commencer par imaginer ce que vous voulez vraiment, par exemple le soir avant de s’endormir, laissez la place aux rêves éveillés, créez l’atmosphère de ce qui pourrait devenir un rêve endormi, c’est bon, c’est beau, c’est doux de s’endormir sur de belles pensées. Bref le fait est qu’il faut peindre le décor de ce que vous recherchez, comment voyez-vous l’autre? quelles sensations vous gagnent, pensez au bonheur que cela vous apporte d’être avec cette personne, wahou j’adore, j’aime ces instants qui n’appartiennent qu’à nous, comme enfant, lorsqu’on rêvait du prince charmant, c’est trop mignon, et là les cons qui se disent “mais n’importe quoi l’autre...elle rêve, elle est puérile la nana, elle prend ses rêves pour des réalités et blabla...bein vous savez quoi si cela vous passe par l’esprit, lâchez cette lecture, prenez vos jambes à votre cou et fuyez, balancez ces écrits à la poubelle, brûlez-les, faites-en ce que vous voulez mais s’il vous plaît laissez tomber.
Je préfère m’intéresser aux gens qui croient, les quarantenaires peuvent enfin recommencer à rêver, à croire, à laisser une immense place à la création car il s’agit là de donner un sens à son futur proche, la vie comme on la voit et c’est cette vie qu’il faut choisir de vivre.
Merde on est tous libre de vivre comme on veut, et ben décidons de vivre heureux, le bonheur est maintenant mérité, on a passé les quarante ans bordel !!! Il est bon d’arrêter de réfléchir, de croire en une vie meilleure et de décider que c’est cette vie qu’on veut.
L’amour ne vous fera pas faux bond, il est là, il faut juste commencer par le penser comme il est réellement, comme on le pensait petit.
Attention je ne dis pas qu’il faut réagir comme un gamin de 4 ans, je dis juste qu’il faut retrouver l’enfant en nous, aller le chercher par la main, lui montrer tout ce par quoi on est passé, lui dire qu’il a fait du chemin, qu’il peut être fier de ce qu’il est devenu mais que vous avez besoin de lui pour se rappeler ce qu’on voulait vraiment à cet âge-là.
Les souvenirs remontés, combinés à l’expérience gagnée, on est paré pour accomplir nos souhaits les plus importants dont trouver son âme soeur, l’amour véritable.
C’est une fin en soit, on est pas fait pour vivre seule, on est fait pour partager, pour vivre en harmonie, pour grandir ensemble, c’est comme ça et pas autrement, alors autant l’accepter.

M. Janimor
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Fin de l'acte

Flavie Pain

Paris, mars 2019
Je suis échouée dans la salle d'attente d'un centre hospitalier d'addictologie.
Je m'appelle Hannah Spitz. Je suis née le 26/04/1987. Je suis de nationalité française... [+]