Au jardin du Luxembourg,

il y a
1 min
41
lectures
11

Peintre du dimanche, scribouillard de petits textes 1,2 maxi 4 pages, drôle en société, ai beaucoup aimé R.Lamoureux puis le grand Coluche, aime la lecture SF, Thriller ainsi que des plus anciens  [+]

Tous les soirs on nous voyait ensemble nous promener sous les
ombrages du Luxembourg, près du Palais de Marie de Médicis,
je parlais d'une voix grave avec véhémence, et Cathy me répondait
avec douceur et calme, d'une voix nette, cherchant toujours à poser
ses mots, sans exagérations, sans vouloir s'imposer, des mots comme
libertés, choix et espoirs, tous là, sans vouloir à eux refaire le monde,
des mots qui lorsqu'elle les exprimaient, sortaient de sa bouche en
caressant ses lèvres, ses si jolies lèvres...
Cathy était champenoise, de Reims, un vrai petit biscuit à
champagne, vous savez, ces biscuits rose, si bons, comme ses lèvres.
Quand à moi, je venais de la terre, un peu rustre et bougon, comme
les gens qui vivent et ont grandi dans une ferme avec vaches poules et
cochons, nous avions fait ensemble nos études au lycée « des grands
champs », puis ensuite étions entré à l'ENA*, pour poursuivre notre
apprentissages.
Nous nous sommes marié, avons été heureux, très heureux.
Bien des années ont passé et de notre campagne lointaine, nous
sommes vers la fin de notre vie revenue à Paris, au jardin du
Luxembourg pour y entendre encore une fois résonner nos pas et
nos voix...
*Ecole Nationale d'Agriculture
11

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Miettes

Axl Besson

Un jeune homme avec un bouquet de fleurs essuie une main moite sur son pantalon ; une famille bruyante arbore une banderole ; un couple de petits vieux aux yeux tristes se tient par la main; une femme... [+]