Assemblez-vous

il y a
4 min
3
lectures
1

400 caractères pour me présenter ? C'est largement suffisant  [+]

Asseyez-vous, la réunion va commencer.
L’ordre du jour sera notre calendrier, comme tous les ans.
Tout d’abord, les présentations.
Nous allons commencer par moi...
Nous sommes là ! De Janvier à Décembre, au complet.
S’il vous plaît, moins d’enthousiasme, faites attention à l’orthographe de mes mots, nous n’avons pas toute l’année pour la conception de ce calendrier.
Par exemple, moi je suis l’an, ce qui ne signifie pas que je ne suis pas rapide, mais qu’avec vous 12, je deviens l’an.
Vous avez saisi ?
Ben oui ! (12 fois) On te ralenti en somme ?
Appelez-moi 2020, ce sera plus simple.
2020 ! 2020 ! 2020 ! Il ne répond pas !
Si, si, il est là, il vous entend, un peu désespéré.
Je vais me présenter, et faire l’appel.
Je demande tout de suite à Juin, de ne pas refaire la même blague que l’an dernier en se manifestant avec le 18 !
Je m’appelle 2020, je suis le successeur de feu 2019, et je vous souhaite tout d’abord une bonne année, c’est-à-dire moi.
Nous sommes...
Stop ! Pas 2 fois ! C’est votre 2020 ième calendrier, je ne comprends pas cet émoi, vous avez l’habitude ! Mois c’est vous, et moi c’est moi. On bute sur un s, faites attention !
Les mois présentez-vous !
Silence.
Avec un s, c’est de vous qu’il s’agit, allez y maintenant !
Ah d’accord ! On croyait que c’était à l’émoi d’intervenir.
C’est donc à moi, Janvier !
Comme les autres années, je suis le premier mois, j’ai 31 jours, et j’ai le privilège d’offrir les souhaits de bonne année, et la galette des mois. J’apporte aussi la neige, le froid, je pense que les gens m’aiment bien, en tout cas les skieurs.
Belle présentation Janvier, toujours premier, bon élève, mais c’est la galette des rois. Il y a vraiment un problème avec ce « mois » Suivant !
Février ! Je suis bissextile cette année, ne voyez pas en moi un mois très gay, simplement gai puisque j’offre aussi froid et neige, mais avec vacances et crêpes. La convivialité hivernale c’est moi !
Grâce à moi l’année est régulée, je suis indispensable.
Très bien Février, je suis content que tu sois là encore cette année, malgré ton instabilité, et ton égo.
Mars ! Rien à envier à Janvier, 31 jours... plus longs. Neige aussi, mais plus douce, et j’annonce le printemps. Sinon, rien de spécial, je m’entends bien avec les autres mois, même ceux de 30 jours, et le bissextile.
Assez sobre Mars, presque ennuyeuse ta présentation, fais un effort l’année prochaine pour mon successeur. Redresse la barre Mars !
Ah, ah, ah ! (11 fois)
C’est de l’humour Mars !
Ah, ah, ah ! (1 fois)
Il a compris, continuons, en avant Mars !
Avril ! 22 jours dont 21 Dimanche, 12 Samedi, et 8 fériés.
C’est lassant ce poisson du 1er Avril, tu devrais commencer le 2 pour l’éviter. Allez Mai à toi !
Mais je ne suis pas prêt, Avril a été trop court !
Il n’y a pas de mais, c’est à toi !
Attention au s ici aussi, mais en prend un, mais mai non !
(Avril). Trop court ! J’ai 30 jours en vrai ! Tu aurais pu dire ça à Février !
(Février). Ne me mêle pas à cette histoire Avril, retourne à ton débit de poissons !
(Avril). Même tes jeux de mots sont petits, Février.
(Février). Peut-être, mais...
(Mai). Oui ! Je suis prêt maintenant !
Mai ! 31 jours, tous plus beau les uns que les autres, du muguet porte-bonheur, des jours fériés, des ponts, je suis vénéré par les ouvriers.
Bravo Mai, tu as bien fait le joint après le petit aparté entre Avril et Février.
(Juin). Comment ça ! Mai à fait le Juin ! Je fais quoi moi comme mois ?
Vous avez vraiment des problèmes d’orthographe ! Même pas à la moitié du calendrier, et je fatigue. Il va me falloir des vacances.
On arrive !
Du calme Juillet/Août, on termine avec Juin qui n’a pas commencé.
C’est à moi maintenant ?
S’il te plait.
Juin, 30 jours, mais j’ai le jour le plus long, fin du premier semestre, j’annonce les vacances, la végétation explose, et je vends un article très utile pour les jardins.
Ah bon, c’est nouveau !
Non, c’est la pelle du 18 Juin ! Ah, ah ! ah !
Pfft ! Passons à Juillet.
Juillet ! 31 jours, soleil, chaleur, vacances, les juilletistes m’adorent, les aoûtiens moins.
Je suis si agréable qu’on se sert de moi pour le tour de France cycliste.
On me célèbre le 14 avec des feux d’artifices, preuve de l’amour que l’on me porte.
Non Juillet, ce n’est pas vraiment la raison, mais c’est bien, on te remarque.
A ton jumeau maintenant !
Août, je ne suis pas vraiment son jumeau, mais quelquefois je doute.
31 jours, soleil (sécheresse), chaleur (canicule), vacances (bouchons), les aoûtiens m’adorent, les juilletistes moins.
Je suis si agréable qu’on se sert de moi pour le tour d’Espagne cycliste.
On me célèbre le tous les jours avec des feux de forêts, preuve de la connerie des gens.
Pas mal Août, un peu agressif sans doute, tu nous as plombé l’ambiance.
J’ai hâte que Septembre arrive.
Septembre ! On revient aux 30 jours, ça fait un jour de conneries en moins, je suis le mois des vieux pour les vacances, je prolonge la sécheresse, et je mets en place la rentrée des classes. On me déteste.
Donnez-moi une raison d’être plus heureux qu’Août.
On avait assez bien commencé, le premier semestre impeccable, mais la sinistrose l’emporte, l’automne arrive ?
On va voir, à toi Octobre.
Octobre, 31 jours, 31 nuits, le temps s’humidifie, je suis un mois rhumatismale. Je suis coincé entre les 3 frères Embre, (Sept, Nov, et Déc). J’aimerai bien changer de place.
C’est tout ?
Oui
Ça ne s’arrange pas ! Novembre, tu veux te présenter, ou on reste sur une année à 10 mois...dis-moi ?
Non, on a toujours été ensemble, sans moi l’année ne ressemble à rien.
Et nous les semaines, les jours, les heures, on ne sert à rien !
D’où ils sortent ceux-là, ce n’est pas votre réunion ! Retournez dans les mois tout de suite !
Semaine 45à 48, avec moi, je vais me présenter. Novembre ! 30 jours complètement pourris, pire qu’Octobre qui se plaint, pluie, vent, les jours raccourcissent à tel point que je ressemble à un mois de 25 jours. Pour agrémenter mon passage, on m’a collé la fête des morts. Je suis juste là par solidarité, ne compte pas sur moi pour égayer l’année.
Le pire, c’est que je ne peux pas te contredire, tu n’as pas été gâté comme mois, ni moi avec vous.
On arrive à la fin de l’année, du semestre, du calvaire de cette présentation, avec un mois qui va dynamiser, donner de la joie à cette belle année. Je demande à Décembre de conclure.
Décembre ?
J’hésite
Ah non, pas toi !
C’est toujours moi qui ferme l’année, les gens sont impatients d’en terminer pour passer à la suivante. J’ai plus le moral cette année, excuse-moi 2020.
Mais tu as Noël !
Oui, et bien donne-le à Novembre, il sera moins pourri. Et aussi mes 31 jours, ça me déprimera moins longtemps.
On ne peut pas faire ça, les gens sont habitués ! Vous êtes comme les 7 mercenaires...12 !
D’accord, mais ne comptez pas sur la neige, j’arrête. Janvier 2021 n’a qu’à s’en occuper, puisque c’est à lui qu’on souhaite une bonne année.
D’ailleurs, elle ne tombe plus, je ressemble à Novembre.
Une seule lueur d’espoir en moi, les réunions de familles que je prépare à se souhaiter une année meilleure que les autres.
Magnifique la lueur, on clos vite la réunion, mettez-vous en place dans le calendrier, prenez vos jours avec vous, le premier Janvier d’abord, et on se motive.
Vive 2020 !
(Décembre). Mais c’est de pire en pire.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,