1
min

UN DRAME VRAI (D’après la nouvelle en prose de Maupassant)

Image de Charles Dubruel

Charles Dubruel

13 lectures

2


Dans une propriété de famille
Vivait une jeune fille
Courtisée par deux frères.
Elle préféra l’ainé, Albert.
Le cadet, Jean, sylviculteur,
En devint sombre et rêveur.

Un soir d’orage,
Dans la pénombre,
Huit jours avant son mariage,
Alors qu’il rentrait chez lui,
Albert fut abattu d’un coup de fusil.
L’assassin, la police ne put le trouver.
Le seul indice qui aurait pu faciliter
Le travail des enquêteurs
Était un feuillet à moitié calciné
(Sans doute la bourre du fusil
Utilisée par le tueur.)
Sur lequel on a deviné
Un court passage de chant ou de poésie
Mais on ignorait de quel ouvrage
Cette page
Avait été déchirée.

Vingt ans après,
La fille de Jean, Andréa
Épousait le fils du magistrat
Qui avait instruit l’affaire Albert.
À la noce, cet homme de loi et le père
De Jean, voisins de table, dinaient,
Buvaient, plaisantaient.
Puis le père de Jean chanta
Un vieux couplet. Le magistrat se demanda :
‘‘Certaines paroles de cette chanson
Ne me sont pas inconnues
Mais en quelle occasion
Les ai-je entendues ou lues ?’’

Le juge, invité le mois suivant
Par le père de Jean,
Feuilletant machinalement
Un livre posé sur la table du salon
Découvrit opportunément
La page arrachée de la chanson
Qui correspondait aux vers
Inscrits sur la bourre du fusil
De l’assassin d’Albert.

Un drame terrifiant s’est alors produit
Dans la pensée du père de Jean : ‘‘Andréa,
Ayant épousé le fils du magistrat,
Ce dernier réussirait, étant exercé,
À prouver que Jean avait tué son frère
Aîné Albert
Pour lui voler sa fiancée.’’

Thèmes

Image de Nouvelles
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
j'vous crois !!
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
En plus détaillé, cela pourrait faire une sacrée nouvelle !
·