4
min

Arrête-moi si je me trompe

Image de Julien Rose

Julien Rose

31500 lectures

774

FINALISTE
Sélection Public

Ça faisait longtemps...

Il est 8h40.
Comme cinq matins par semaine, je me lève, me dirige vers la machine à café.
En passant par notre salon, je vais te croiser, tu vas me faire signe de la main, sans même relever la tête, plonger dans tes e-mails, ta journée a déjà commencé.
Tu vas alors prendre ton deuxième café, me demander si ça va, sans même attendre la réponse, tu es déjà dans la salle de bains.
La cuillère dans le café, je reste la tête ailleurs, revenant de temps à autres sur terre, par le bruit de tes allers-retours incessants, entre le placard, la salle de bains. Tu as déjà changé 4 fois de haut, 2 fois de pantalon, tu as deux chaussures différentes aux pieds, tu allumes ta 3ème cigarette en 12 minutes, ça t'aidera sûrement à choisir laquelle tu vas porter.
Tes dossiers à la main, une écharpe mal ajustée, tu passes à côté de moi, m'embrasse sur la joue, et me dis « à ce soir ».
Je me contente de sourire et de balancer un « je t'aime ». Ce à quoi tu me réponds, un « pour quoi faire? » Tout en claquant la porte, et dévalant les escaliers. Il est 9h02. Et je continue de t'aimer.
Pour quoi faire ? C'est donc ça ta question à mon je t'aime ?
Pour tant de choses. Aussi simple que ça puisse paraître jusqu'au plus inexplicable.
Comme tu me dis aussi « mais jusqu'à quand ? » Le plus longtemps possible.
Jusqu'à ce que je te trompe ?
Je me suis promis de ne jamais le faire, mais par moment je me dis que tu peux avoir raison, ce n'est qu'une question de temps.
L'être humain reste un primaire, essayant de repousser les interdits du naturel, mais certains n'ont pas la force nécessaire pour tenir.
Qu'en est-il de tes journées pendant que tu travailles. Tu penses à moi ? Je te manque ?
Ce beau jeune homme qui fait la cour à ma femme pendant que je suis au travail, aura t'il raison de mes relâchements ?
Car avant tout, tout est une question de précautions.
Si tu ne prends pas soin de ta femme ou de ton homme, quelqu'un d'autre le fera à ta place. Ce n'est qu'une question de temps...
Pourquoi nous mentons-nous en criant que la tromperie est le plus grand des pêchés ? A tous vous écouter, ça ne vous arrive jamais, sûrement pour vous donner bonne conscience.
Mais le reflet du miroir, lui le sait quand vous le croisez.
Après, nous nous sommes équipés tout seuls pour nous durcir la tâche à la fidélité.
Les réseaux sociaux, tout ce qui est fb, Insta, snap et j'en passe. Une invitation, un clic, tu n'as pas encore réalisé ce que je fais dans la vie que je suis déjà entrain de piloter ton entre-jambes de mes doigts experts. La manipulation. Le don de se surpasser pour un coup de bite. Le lavage du cerveau, la séduction intellectuelle, la tentation corporelle. Les hommes et les femmes pour certains sont devenus experts en la matière. Nous sommes d'accord là-dessus, nous sommes bien à égalité. Les tabous sont tombés, une femme se masturbe autant qu'un homme dans la semaine, à coups de canard, d'œuf ou autres jouets. Finalement c'est encore vous qui avez le plus d'options, moi, à part mon ordi ou une crème chauffante, j'ai pas grand chose à me mettre sur le nœud.
On s'éloigne. On en était à cette fidélité... Cette denrée rare, voire inexistante, mais les plus grands menteurs emporteront le secret dans la tombe.
Après, le but est de reporter cette échéance le plus loin possible, voire à jamais pour les plus forts. Ne pas tomber dans le délaissement. Savoir s'occuper de l'autre, lui montrer qu'elle existe.
A voir sur du papier, ça se lit et paraît facile. Mais au quotidien...
Car à chacune de nos faiblesses, à chaque fois qu'on prendra moins de temps pour l'autre, interviendra le diable. Tu sais, ce petit stagiaire un peu mignon, dans la force de l'âge, qui saura complimenter ta femme tous les jours, lui dire qu'elle est belle, prendre soin d'elle, pendant que toi le soir tu rentres en attendant que bobonne te fasse ton gigot. Derrière, tu vas t'endormir devant le journal du foot et elle ira sangloter dans son lit. Elle t'attendait dans le lit, avec une nouvelle nuisette sexy achetée cet après midi. Tu n'as pas même pas remarqué qu'elle s'était fait les ongles alors tu penses bien qu'un pyjama... Tu n'as pas touché ta femme depuis 10 jours, tu n'en ressens même pas le besoin. Si c'est pas ce soir ce sera demain.
Bienvenus dans la mort de votre couple.
Pas d'entretien, pas de coup de reins.
Alors quand tu me demandes pour quoi faire, j'ai bien la réponse.
Parce que tu sais me faire me sentir aimé, même si tu ne le dis jamais, parce que je te trouve belle le matin quand tu te lèves sans maquillage et que j'ai la même passion à te regarder te coucher le soir. Parce que même après des années, des disputes, des séparations envisagées, je prends toujours autant de plaisir à baiser ma femme dans une cage d'escaliers, un mur, les toilettes d'un grand restaurant. Parce qu'on se protège à ne pas vivre comme les autres, même si cette phrase est un vrai cliché. Le désamour de l'autre ça s'entretient, c'est lui qui avait raison, je t'aime moi non plus. Parfois je pars de la maison car j'aimerais que tu prennes un bus dans la gueule et qu'on ne retrouve jamais ton corps, mais arrivé au bout de la rue, après avoir fumé 6 clopes, je retourne vers la maison, je ne sais pas faire sans toi. L'amour n'est pas éternel, la passion et l'affection prennent place après des années. Tu fais bien de ne pas m'aimer, ça me laisse la chance de pouvoir perdurer dans le temps.
Aux gens qui trompent leur âme sœur, je ne vais pas vous blâmer, ce sont des choses de la vie, par lesquelles tout le monde est passé. Faites en sortes de ne jamais lui faire savoir. La phrase est dure mais tout ce qui ne se sait pas ne fait pas de mal. L'homme est bestial, c'est un animal qui reste en chasse à vie. Malgré les muselages, les yeux tournés ailleurs, l'instinct revient toujours.
Ce texte ne sera certainement pas approuvé, la faute à votre hypocrisie.
En tournant le texte à votre façon, je passerai pour l'homme infidèle qui cherche à se justifier.
Tout commençait par un pour quoi « faire » de sa part...
Moi, je me contente de continuer à la faire exister et rire.
Sur ce, je vous laisse, elle va bientôt rentrer et je continuerai à laisser la trace de ses mains sur le mur du salon...

PRIX

Image de Printemps 2018
774

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Ludivine D.
Ludivine D. · il y a
bonjour, votre texte est intéressant. Il y a des passages qui sonnent très bien. je trouve dommage les 5 dernières lignes. J'aurais préféré qu'il s'arrête à "l'instinct revient toujours".
Un texte suffisamment habité pour valoir le coup de le prolonger, d'en faire un début

·
Image de Pod'Anne
Pod'Anne · il y a
Texte vrai et tellement sensuel !!
·
Image de Aristide
Aristide · il y a
Mais si ce texte simple mais admirable est bien passé. Il a même comptabilisé des centaines de J'aime. J'en clique un de plus
·
Image de Leeloo
Leeloo · il y a
Superbe !
·
Image de Yianna Samniotis
Yianna Samniotis · il y a
Belle écriture.
·
Image de Naelle Guennoun
Naelle Guennoun · il y a
Full support juju !!!
·
Image de Sarah Allouche
Sarah Allouche · il y a
Toujours un plaisir de te lire! Super texte,bravo!
·
Image de Nab Ster
Nab Ster · il y a
C'est bien écrit mec
·
Image de Fati Eb
Fati Eb · il y a
Geniale!!!!
·
Image de Pô Lyne
Pô Lyne · il y a
Tellement vrai !!
·