Aout 69

il y a
4 min
52
lectures
0

Comédienne chanteuse et metteur en scène, je suis née en 1954 à Montluçon dans l'Allier. J'ai toujours écrit des textes, fait des adaptations pour le théâtre d'abord pour mes frères, copains  [+]

"Sergent! Eh Sergent!...mais il est plus derrière moi? Sergent...sergent...j' fais quoi? Oui ok...je surveille le haut de l'immeuble... mais y'a rien!...il va pas répondre.... Je ne sens plus sa présence, sa fichue odeur...Ne pas me retourner...Ce sont les ordres. Et un ordre ça- ne-se -discute-pas . Dans toutes les armées du monde .Alors tu penses dans la British Army!
Y' a rien en haut de cet immeuble! Ordre de tirer en l'air pour sommation...et plus si affinité qu'il a ricané le sergent. Sergent!...Le con, il est parti s'en jeter une. Je suis seul. J'ai une putain d'envie de me retourner. De sentir à nouveau sa fichue odeur de bière et de mec mal lavé que je déteste quand il nous hurle dessus pendant les exercices. Chef, oui, chef ! Y'a de quoi faire un film ! Merde de boule dans le ventre; j'ai dû bouffer un truc qui m'va pas.
Toujours rien là-haut? Toujours rien. Je commence à prendre une crampe dans la nuque.
Le ciel est bleu. Comme les yeux de Mary. Mais en trois secondes il peut devenir noir . Comme les yeux de Mary. Mary. J' la vois dimanche prochain, j'suis en perm. Encore deux jours. J'adore sentir ses cheveux, blonds un peu roux, le blond vénitien on appelle ça, pas le blond irlandais, hein...quoique, à bien y réfléchir ça m'étonnerait pas qu'elle ait des ancêtres irlandais, têtue comme elle est...il manquerait plus qu'ça ! je plonge mon visage dans son cou et je me noie dans la vieille chanson qu'elle chante tout le temps : "Are you going to Scaborough Fair, Parsley, sage, rosemary and thyme..." C'est une fan de des Beatles mais cette chanson, elle l'adore et moi aussi. On va aller au pub, après au cinoche et après... J'vais lui raconter. Parce qu'elle veut tous les détails. Elle me l'a fait jurer. Elle trouve que je raconte bien et je la fais rire! A l'école, faut dire que j'étais premier en théâtre et poésie. J'aurais pu être acteur! Mon petit frère, lui, j'espère qu'il fera pas comme moi. Non, si c'était à refaire, sûr, je m'engagerais pas. Mon père il a dit : c'est ça ou l'usine! Ça fait un an déjà et j'en ai marre. Sauf quand j'écris à Sean, il m'a demandé ça: il tient mon journal de soldat, il fera ma biographie comme les stars, qu'il m'a dit, c'est son rôle au frangin! Il veut être footballeur ou écrivain, il sait pas encore! Foutu môme ! Mais j'l'aime bien!
Ça bouge là-haut. J'ai bien vu, j'ai pas rêvé. Si? J'ai les yeux qui m'piquent à force de fixer le haut de ce putain d'immeuble. Et cette cravate qui m'serre le cou. Rè-gle-men-taire! L'armée de sa Majesté ne souffre aucun laisser-aller qu'il dit le sergent "Pue-du-bec". Elle me serre tellement cette fichue cravate que le col de la chemise m'irrite tout le tour du cou. Je ne sais pas ce qu'ils mettent dans leur tissu de chemise, au moins de la toile émeri, ça râpe !
Ah là! j'ai vu quelque chose? Pas bouger Jimmy. Pas bouger! Fonds-toi dans le paysage. Y' a une ombre qui vient de passer entre les cheminées. Merde! Faut que j'enclenche mon doigt dans la gâchette. Qu'est-ce qui s' passe? J'arrive pas à le bouger...Il est tout droit, posé tranquillement. J' suis paralysé du doigt ou quoi? Il obéit plus. En plus il m'fait mal. Je m'suis rongé les ongles jusqu'au sang dans le camion qui nous a amené ici à Belfast. Y' a des troubles! qu'il a dit le sergent. Faut du renfort ! Les réservistes en service, ça rime! Quel poète! On va casser de l'irlandais comme au bon vieux temps!Tu sais quoi? Ils ont choisi leur moment les Irlandais pour troubler! En plein mois d'août! Pendant que tout le monde se fait bronzer sur les plages de Cornouailles...Question chaleur, on a ce qu'il faut ici . Forcément, ça crame de tous les côtés! L'immeuble derrière moi, il est en feu. J'ai le dos qui chauffe salement. Pourquoi j'ai froid ? Froid dedans. C'est même glacé dedans. Comme ce truc que j'ai mangé quand j'étais en voyage en France. Y' a un siècle. J'ai le ventre qui me fait mal comme si j'avais pas digéré le dessert des "Froggies". Au bout de cinq ans !
Ça y est, je le vois...Il reste debout . Mais il est tout petit? Ah si j'avais les yeux de Superman! Ta gueule Jimmy! T'es pas dans un film,t'es dans la réalité! Mais? On dirait un môme ? Eh boy, qu'est-ce que tu fous là-haut! Il mesure pas plus de 1m30. Allez 10 ans max,c'est c' que j' lui donne... comme Sean... Eh Sean, fais pas le con, tu vas pas sauter ? Qu'est-ce que tu fous là-haut? On s' connaît tous les deux, t'es comme mon petit frère...T'es MON petit frère! J' vais pas tirer sur toi, c'est pas possible...Descends!
J' t'amènerai au quartier général...Personne te touchera, fais-moi confiance, je m'occuperai de toi personnellement, on causera foot tous les deux...Tu te rappelles quand Liverpool a raté la coupe des coupes, y'a trois ans, et comment qu'ils auraient dû faire face aux allemands du Borussia...Tu m'diras c'que t'en penses, ça m'intéresse, sûr!
Qu'est-ce que t'as dans la main, du coca? ça m'étonne pas !Tout comme Sean moi aussi j'aime bien le coca tu vois on peut s'entendre! Mais arrêtes de bouger comme ça tu veux être danseur ou footballeur? Tu disparais tu reviens comme un lutin ! Allez joue pas les terreurs ; t'es trop petit, laisse ça aux grands cons! Regarde! mon doigt est coincé, je tirerais pas, promis. Mais il faut que tu obéisses. J' suis quand même plus âgé que toi. Et moi j'ai un flingue! Descends! Allez! Tu m'entends pas, je sais! Tu peux pas savoir ce que j'aimerais atteindre ton cerveau tout de suite là maintenant. Eh !c'est quoi ça ?
Merde une "Petrolbomb"! elle m'a frôlé! arrête Sean c'est pas toi qui viens de jeter cette saloperie c'est dangereux ces trucs là mais qu'est-ce que je dis moi c'est pas Sean oh Jimmy reviens sur la terre t'es à Belfast on est le 12 août 1969 et on est là pour casser de l'Irlandais il a dit le sergent oh God Petit pose tout ce que t'as dans les bras j'ai pas l'impression que c'est pour qu'on boive à notre santé j' m'en fous des irlandais p' t-êtr' même que mon arrière grand père était irlandais alors tu vois j' peux pas leur en vouloir Sean petit si tu poses pas tout de suite tes foutues "Petrols bombs" je vais être obligé de tirer c'est les ordres faut arrêter les troubles c'est la guerre, c'est la G.....
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,