3
min

Année 3312 : Partie 5

Image de Korrigan

Korrigan

30 lectures

10

Chapitre 8 : Espérance

Dilian se réveille d’un long sommeil. Il a des frissons. Il n’a pas froid, mais, cette sensation d’être toujours vivant lui semble impossible. La lumière s’infiltre dans ses paupières closes. Peut-être n’était-ce qu’un rêve ? Il ouvre les yeux. Non, il est bien dans le vaisseau. Il regarde par un hublot et sent la nausée l’envahir. Ils vont tellement vite ! Mais où le vaisseau va-t-il les emmener ?
Tous les passagers autour de lui sonnt évanouis. Dilian réveille Silliva et Xora.
« Où sommes-nous ? » demande-t-il.
Xora observe attentivement au travers du hublot.
« Je parie que nous sommes dans le trou de ver, répond-elle. Nous approchons du trou blanc. Il faut réveiller tout le monde ! Le choc lorsque nous allons sortir du trou banc va peut-être tuer les personnes inconscientes ! »
Elle court tant bien que mal malgré la pesanteur vers une sorte de mégaphone et crie dedans :
« Réveillez-vous !!! »
Tout le monde se réveille. Xora explique qu’ils sonnt dans le trou de ver.
« Je pense que cela fait à peu près une semaine que nous sommes dans les vapes. Alors des personnes vont vous servir à manger. »
Elle revint vers Silliva et Dilian.
« Vénus va bien ! dit Silliva.
- Les enfants, après que vous ayez mangé, vous allez dormir. Le chemin va être pénible.
- Non ! Tu te rends compte, votre hypothèse est en fait une réalité ! s’exclama Dilian.
- Et nous, on veut voir ce que ça fait d’être expulsé d’un trou blanc !
- Très bien... »





*****

Le vaisseau fonce à vive allure. Autour de lui les étoiles filent encore plus vite. Plus loin devant, une énorme « boule » blanche semble bloquer le passage. Le vaisseau avance, avance... Et puis, d’un coup, il percute violemment cette « boule ». Juste avant d’y entrer, on peut entendre les cris étouffés provenant du vaisseau.

Lorsque le vaisseau réapparaît, il est sorti du trou blanc et file à une vitesse vertigineuse. Évitant une planète de peu, il va de plus en plus vite. Les passagers en voient de toutes les couleurs. Des astéroïdes les évitent de peu, ils sont soulagés. Une nébuleuse rose explose de toute part. Des soleils bleus, des planètes géantes gazeuses multicolores, une pluie de comètes laissant une traînée blanche sur leur passage...
Soudain, le vaisseau ralentit l’allure, et descend peu à peu. Un soleil est près d’eux. Le vaisseau tombe... Et se dirige de plus en plus en plus vite vers une planète toute orange et marron. Lorsqu’ils traversent son atmosphère, des techniciens déploient des parachutes. Le vaisseau ralentit... Et se pose doucement sur la surface marron de cette planète. Tout le monde sort. L’air est respirable. Il y a de la végétation. Et cette chose... Orange pâle, liquide... Faisant des vaguelettes et se déposant doucement sur les pieds de Silliva, Dilian et sur les pattes de Vénus...
« C’est la mer, murmura Xora. Chez nous, elle était bleue... Je ne pensais pas que cela pourrait être ainsi... »
Des gens avancent vers la foule. À leur passage, les gens crient et leur serrent la main.
« Alors, vous êtes là, vous aussi ? » dit une voix de femme derrière Xora et les deux enfants.
Xora se retourne.
« Clira ! Clira Bini ! Et les trois autres, Ginny Kal, Somo Jons et Viti Dine ! Vous avez tous survécus ! C’est merveilleux ! »
Les quatre astronautes sourient.
« Cette planète est comme la Terre ! Mais, il ne faudrait pas faire de bêtises si on veut vivre pendant longtemps sur son sol...
- Mais nous ne ferons pas les mêmes bêtises, je le promets ! s’écria Silliva.
- Et nous pourrons tout recommencer à zéro, ne rien polluer, personne au pouvoir des autres, et pas de terreur ! dit Dilian.
- Attendez... dit Somo Jons, le président du Monde et les autres... Où sont-ils ?
- Ils sont partis très, très loin, répondit Silliva.
- Regardez ! Regardez comme c’est beau ! s’exclama Dilian.
Tous regardent un magnifique coucher de soleil qui se refléte comme un roi sur l’océan orange pâle.
« Vive la planète Espérance ! » crient en chœur tous les anciens Terriens.
Tout le monde approuve. Ils lèvent le bras pour saluer leur nouveau soleil protecteur qui va se coucher.




Chapitre 9 : La paix pour l’éternité


Maintenant, les Espoirs, (vous l’aurez compris, les Espoirs est le nouveau nom des Terriens) après avoir fabriqué des choses pour aider les gens (comme transformer l’eau de la mer en eau potable sans polluer ; construire des potagers avec les graines de cette planète et ne manger que les fruits et légumes; faire des vêtements chauds ou légers avec des feuilles de saule rieur (un saule qui a les branches vers le ciel) ; fabriquer des habitations sans couper d’arbres, mais en ramassant des branches mortes... etc.). Donc, après avoir fait toutes ces choses, les Espoirs ont tous promis de ne pas prendre le pouvoir (car maintenant le pouvoir n’existe plus), de s’entraider, de ne pas polluer, et de garder la paix jusqu’à la fin des temps. Alors, les Espoirs, avec une dernière grande bande de papier et un crayon, ont écrit ce message, accroché à jamais à côté du vaisseau :
« PAIX POUR L’ÉTERNITÉ !
Ne pas refaire l’erreur que nous avons faite
Cette erreur sur notre bonne vieille planète
Il y a très longtemps, en polluant les rivières
Nous ne sommes plus les habitants de la Terre
Maintenant cette peur
De refaire l’erreur
Est partie pour de bon
Car nous sommes des Espoirs bons
Dans cet Univers nouveau
Nous avons cicatrisé les plaies
Et tout recommencé à zéro »





******

Ce soir, Silliva et Dilian se rejoignent pour observer un paysage magnifique. Silliva est arrivée la première. Dilian la rejoint silencieusement. Et, les cheveux balayés par le vent, le regard heureux, le sourire aux lèvres, ils avancent, sur ce sol encore inconnu, main dans la main, ils avancent toujours plus loin, ils sont heureux, ces deux Espoirs, ces deux bougies de bonheur, sous la belle aurore boréale qui se dessine là-haut, au-dessus de leurs têtes.



FIN

10

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Coucou!
Coucou! · il y a
Un nom plus qu'approprié. Super!
·
Image de Korrigan
Korrigan · il y a
Merci beaucoup (désolée d'avoir répondu en retard...)
·