Année 3312 : Partie 1

il y a
4 min
42
lectures
12

Demat :) Le prénom que l’on m’a attribué le jour de ma naissance est celui de Romane. Le navire Terre a effectué 15 rotations autour du soleil depuis ma naissance. À bord de cette planète  [+]

Prologue


Année 3 312. Nous nous trouvons dans un Univers parallèle au notre, sur une Terre parallèle, que je nommerai la Terre B. Cet autre Univers avance plus vite dans le temps. Donc, si cette Terre B est en l’année 3 312, nous serions (sur notre Terre) en l’année 12 236.
Bref, en cette année 3 312, sur cette Terre B avancée et dans cette Univers lointain, un énorme monstre galactique ravage toute la Voie Lactée. Malheureusement, il se dirige vers le système solaire. Comment vont faire tous les habitants de la planète Terre B face à cette terrible menace ?




Chapitre 1 : Xora

En ce 3è millénaire, les scientifiques de l’ASAN (la NASA, comme nous pourrions le dire sur notre planète) ont fait énormément de découvertes sur de nouvelles zones habitables au fin fond de l’Univers. Hélas, pour y parvenir, il faudrait être plus rapide que la lumière. Ils s’interrogent sur cette vitesse. Ils ont déjà conçu la « celeritate-lux 01 » et la « celeritate-lux 02 » (« celeritate » veut dire en latin « vitesse », et « lux » en latin veut dire « lumière ») qui sont les deux premiers vaisseaux spatiaux se déplaçant à la vitesse de la lumière. Ils ont été lancés dans l’espace en 2 951 et ont été une réussite. Mais, il faudrait aller plus vite. Si à la vitesse de la lumière, on arrive sur Jupiter en 45 minutes en partant du soleil, faire 253 milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de kilomètres de plus, combien de temps ce voyage va –t-il durer ?


Xora (un prénom bien français ! Dirait-on à cette époque) sort de la salle informatique de l’ASAN. Aucun scientifique n’a encore trouvé l’idée de génie qui pourrait rendre minuscule la vitesse de la lumière.
Xora doit vite rentrer chez elle car l’air est de moins en moins respirable. En 3312, la pollution de l’air a énormément augmenté et il fait de plus en plus chaud. Dorénavant, toute la population est protégée dans des aménagements spéciaux. Ce sont les « Aéro-pollutio ». Il y en a quinze dans le monde.
Xora prend son masque et sort. Dehors, tout est désert. Il y a 1 296 ans, on aurait pu y voir traverser des voitures, des bus. Dans le ciel des avions, sur les mers des bateaux, sur les chemins de fer des trains... Il y avait tellement d’activité avant, aux États-Unis...
Elle presse le pas et en même temps elle regarde le ciel. Il fait beau. Mais beaucoup trop chaud. Xora sent déjà des gouttes de sueurs sur son front.
Elle emprunte un tunnel humide et long. On n’en voit pas le fond. Elle ouvre la porte d’un ascenseur et choisit le seul et unique étage, le 1er. Tous les jours, Xora repense à son travail : la planète Terre est trop usée, les hommes ont trop joué avec. Il faut en trouver une autre. Mais, pourrait-on faire autrement ? Peut-être que l’on pourrait réparer notre bonne vielle planète, elle est encore jeune. Mais Xora sait que c’est impossible.
Tout de même, notre planète n’aimerait pas devenir comme sa meilleure copine la planète Mars, à qui il manque une bonne atmosphère ?
Quand Xora était petite, elle s’imaginait que des Martiens vivaient avant sur Mars, qu’ils avaient trop joué avec leur planète et alors, leur atmosphère s’était cassée. Ils y avaient laissé leur peau, mais ils avaient pu renvoyer des microbes sur la planète Terre. Alors, les dinosaures seraient apparus, puis les hommes. Alors, nous serions des Martiens génétiquement modifiés. Cela voudrait dire que les Martiens n’ont pas essayé de construire des vaisseaux pour que seulement les personnes les plus connues et les plus appréciées de leur planète s’échappent. Peut-être qu’ils étaient tous égaux, contrairement aux humains. Oui, car, le travail que fait Xora, c’est pour que le président du Monde et ses ministres s’échappent de cette fin du monde certaine pour aller se réfugier sur une autre planète. Si les Martiens étaient égaux, et que les Terriens ne le sont pas, cela prouve que les humains sont des Martiens génétiquement modifiés.

Comme l’ascenseur de Xora est fait en tatovilaoui (inventée en 2 432, cette matière utilisée est non-polluante et on peut voir à travers), elle observe le paysage. La Terre a l’air d’avoir trop chaud, elle aussi. Il y a des trous d’eau, comme si la planète transpirait. Mais ces eaux sont dangereuses ; elles sont en réalité des produits chimiques, et si quelqu’un met sa main dedans, il peut se brûler et attraper une très grave maladie de peau. Beaucoup de plantes n’ont pas résisté face à ce monstre. Elles sont mortes les unes à la suite des autres. Maintenant, il n’y a plus de belles fleurs comme on aurait pu en trouver autrefois dans chaque coin d’herbe. Aujourd’hui, ce sont les mauvaises herbes qui jonchent le sol et les plantes qui se sont adaptées à la pollution sont à éviter. Ce sont de grandes grappes d’herbes bleues qui rejettent les gaz mortels de leurs feuilles.
Les températures ont bien changé : en hiver, il fait au minimum 38C°, au maximum 45C°. En été, minimum 57C°, et quand c’est la canicule, il fait 69C°. Vous me poserez tous la même question : mais comment avons-nous pu faire pour en arriver là ? Eh bien, cela fait belles lurettes que ça a commencé. À peu près il y a 1 295 ans. Oh ! Comment ? C’est votre époque ? Quelle coïncidence ! Eh bien, si vous voulez tout savoir, allez vite enlever vos fesses de votre canapé, et faites du RECYCLAGE ! Luttez contre les pollutions ! Oh non, je ne parle pas seulement de vos enfants, je parle aussi à vous, messieurs dames les adultes ! Oui, vous avez bien lu. Si les adultes ne luttent pas contre les pollutions, celles-ci vont commencer à s’installer. Et si des enfants n’ont jamais vu leurs parents lutter contre ces pollutions, comment vont-ils faire, eux, tous seuls, si personne ne leurs a appris les bons gestes ?

*****

Maintenant, à l’époque de Xora, en cette fin d’après-midi du 4 mars 3 312, c’est trop tard. La pollution a pris le dessus sur tous les plaisirs de la vie. À votre époque, les hommes ont continué de faire beaucoup de trajets en voiture, en train, et ils ont continué de jeter leur canettes vides par terre, ils ont mis des bouteilles en plastique dans l’eau, etc. Quel gâchis...




(À suivre dans la partie 2)











12

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
On sent votre amour pour la protection de la planète,original! Je vous invite à soutenir mon poème en finale < Voyage > et merci!
Image de R. Korrigan
R. Korrigan · il y a
Merci ! Je vais aller voir votre poème avec plaisir !
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Bon début.
Image de R. Korrigan
R. Korrigan · il y a
Merci !

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Rosalie

Arbracam

Arthur fut le seul candidat à se présenter ce jour-là à l'usine Denoots. L'annonce pour la place de technicien de production datait de plus d'une semaine mais on lui avait... [+]