5
min

Amour impossible

615 lectures

380

« Toute histoire commence un jour, quelque part ». Celle me concernant, s’amorça il y a juste un an, à Lomé au Togo, un des plus placides pays de l’Afrique, au cours de ma troisième année à l’Université. Quand je fis la rencontre de Louisa, la belle Nigériane venue au Togo poursuivre son étude de master en français.

C’était un soir comme les autres pour moi. Je me promenais encore, insouciant solitaire que je sois, sous l’air frais d’une retenue d’eau ; contemplant le paysage si beau, l’atmosphère était si calme que dans le ciel pâle, on entendait, les plumages, chanter d’un air débonnaire. Il ne faisait ni chaud ni froid. Tout était placide. L’air était si doux. Le soleil brillait dans un climat si clément autour de cette eau limpide. À regarder les houles perfides, se remplissait de joies mon cœur si vide. Entre la brise et le versant, les houles de chaque flanc et, dans le vent, l’ombre annonçait le crépuscule qui avançait dans les lueurs du Soleil qui reculaient.
L’ombre du soir approchait plus encore. Sous peu, le firmament ouvrira la porte à la Lune qui éclore. Je m’installai à quelques mètres de la retenue d’eau, tranquillement sous les réverbères longeant les deux abords de la voie qui part de la retenue d’eau vers des amphithéâtres, les salles de cours. Brandis de mes mains un support de cours, allègrement je lisais. On pouvait de loin observer les gens passer. Mais leurs bruits de circulation ne pouvaient attirer mon attention. Mon sac et mon téléphone portable étaient posés sur l’une des bordures qui jonchent la voie, je le déposai là en mode avion. Une de mes anciennes habitudes, me permettant de rester, concentrer et loin de tout matériel additif et provocateur, loin de toute détonation. Je lisais mes cours dans mes allers-retours. Je m’éloignais, puis revenais près du sac, au risque des mauvais tours.
Aussitôt, une voix m’interpella :
-Bonsoir.
Je vis tout d’un coup, cette belle vingtaine que je pouvais toucher en un tourne -main.
-Bonsoir, Madame. Ai-je répondu.
-Comment appelle-t ’on ce que vous portez au bras ?
-une montre. Répondis- je
-Elle est très belle. Répliqua-t-elle d’une voix de chaleur ensorcelante.
Ce fut nos premières paroles. Puis nous fîmes connaissance. Après, elle s’éloigna. Dans nos regards réciproques, on pouvait lire la mélodie du printemps. Un amour qui unit deux corps. Une mélodie d’amour dont je fus déjà à trois accords.

Les jours passèrent et je ne pus passer une nuit sans apercevoir ce soleil qui brilla dans mes rêves. N’étant pas du tout éloigné du campus, tous les jours je l’aperçus, cette flamme, sans pouvoir lui dire à quel point mon âme s’enflamma.
Comment pourrais-je vous la décrire cette effroyable beauté ?
Comment devrais-je la chanter ?
Cœur de mon cœur, corps de silex.
Maîtresse de ma plume, ma poésie.
Ma déesse

Un mois bientôt. Je le vis quelquefois passer devant notre portail qui s’ouvre sur le boulevard de la Kara. Je me reposais là, espérant qu’elle passera de nouveau. « Eurêka » là voilà arriver. À l’apercevoir avancer, sous le sable, le sol s’est fendu, mon équilibre psychologique s’est fondu. Terre, ciel et mer, tout pour moi confondu. Nous fîmes de longues salutations à l’africaine et échangeâmes nos numéros de téléphone. Enfin débuta une histoire romantique hors pair.
La nuit tomba.je lui téléphonai. La discussion fut, bien qu’elle ne parlât pas aussi bien Français, indéfiniment indescriptible. Trois jours après, je l’invitai à un mariage d’un proche à moi où nous dansâmes comme si c’était le dernier. Tous les amis furent dans la scène. Ils me demandèrent tour à tour après nous avoir salué, qui était cette sirène ? Pour leur répondre, je disais juste qu’elle s’appelle Louisa une Nigériane qui vint poursuivre ses études de master en français ici au Togo. Ils furent tous ébahis et murmurèrent « griot a gagné le gros lot. » Mon père lui, stupéfait de me voir si amoureux, sourit et comme à l’accoutumée prononça encore un de ses mots en affirmant qu’étudier un sol avant toute semence n’est guère frivole. Proche des mariés, on m’invita par acclamation sur la piste à faire en poésie, conte ou musique, sachant que je ne peux m’en épargner, une improvisation. Ainsi je pris le micro et dédia à ma belle Louisa, le poème que voici :

Ma mélodie
Aux mélodieux gazouillements d’oiseaux
Tels des chants pastoraux
Aux flux et reflux des eaux marines
Coulent à flots des larmes
De ton âme
Allègrement sur ma poitrine
Ma belle, mon amour
Ma citadelle, mon glamour
De l’aube, à chaque clarté
Je me lèverai pour te chanter
Encore et encore
Une mélodie dont j’en suis à trois accords
Ma mélodie, mon cœur
Pour des temps indéfinis, tu resteras ma plus belle fleur

La déclamation du poème prit fin sur d’interminables ovations. Elle a tant aimé que pour faire la réplique, elle interpréta, Et je t’aime encore, un morceau de Céline Dion avec une voix de déesse. La salle fut remplie croyant entendre la Canadienne chanter. On aurait cru même que ce fut mon mariage sauf que je fusse en pagne. Chacun fut ravi. Nous fûmes pris en photo par dizaine, par centaine. Au sortir de la salle du mariage, nous allâmes à l’hôtel, fîmes comme mariés, ou j’eu l’honneur d’explorer les terres à exploiter de la mirabelle. Ce fut pour moi comme si la terre tourna à l’inverse. Aucun jour ne put passer sans lui repasser des caresses longues et profondes, dans une averse de joies. Ö âme mortelle ! Goûtez aux délices du paradis. Nous vécûmes nos jours comme des jours de fête, nos nuits comme des nuits de noces. Nous dépensâmes au point que faire le décompte m’est superflu.

Une nuit, la veille de son départ pour Lagos, juste après son examen de fin d’année, je le vis dans un supermarché. Au vrai, j’y étais pour lui trouver quelques cadeaux. Dans le couloir où sont rangées les chaussures de haute qualité, la voilà avec un homme, bras dessous. Je l’appelai. Quand elle tourna le regard, l’anglais sortait de sa bouche dans les mots sarcastiques. « Foolish, do you know me » ? En français, « Bête, vous me connaissez ? » Je quittai le supermarché en larmes, tête basse. De retour chez moi, j’ouvris ma porte et j’arrachai son portrait du mur de ma garçonnière et fis tatouer sur ma poitrine, amour impossible.
Le lendemain, je courus chez elle, afin d’avoir certaines explications. Les feuilles sèches d’arbre qui m’accueillaient avaient disparues. Voyant le portail à moitié ouvert, je ne frappai même pas. Quand je poussai le portail, je vis des valises superposées. Après j’ouvris la porte du salon, une délicieuse odeur m’envahit. Je compris que ce jour était l’annonciateur de leur départ. Je vis ma belle, avec une ribambelle de libellules bleues qui faisaient la fête. Dès qu’elles me virent, elles s’éclatèrent de rire. Elles m’invitèrent à table. Je ne pus refuser. Alors, je m’attable devant le repas qui me fut servi auprès de Louisa. Je mangeai quelque peu, sans dire un mot. Autour de la table régna un silence. Elle prit la parole, me présenta toutes ses amies. Durant tout ce temps, un feu me brûla de l’intérieur. Mais, je retins mes émotions. Un instant après, un klaxon de voiture se fit entendre. C’était leur bus qui arriva. Nous nous levâmes, nous rangeâmes les assiettes et les autres affaires dans le bus. Après, elle s’approcha de moi, et me fit comprendre qu’elle s’est bien amusée. Elles montèrent toutes dans la voiture. Ma préférée descendit, me serra la main puis me fit comprendre de l’oublier. Quand elle remonta le véhicule, pris de colère, mes pas devinrent pesants. Sous le faix de la honte, je n’ai pu même voir l’engin s’éloigner.

Oh ! mon Dieu, si seulement je n’avais de sœur, je lui jetterais des sorts maléfiques. Son nom, je l’évoquerai aux pieds du vaudou le plus colérique d’Afrique. Que vaut la vengeance ? À Dieu seul, la vengeance. Ainsi, pour garder mon innocence, je laisse l’horizon à la providence. Mais, je ne pus l’oublier si facilement. Hypnotisé par sa démarche, l’aimer m’était toujours un réflexe. Déstabilisé et ensorcelé par sa beauté m’empêcher de m’imaginer la regarder m’était complexe. Pris en filet par sa voix perplexe, je l’aime encore quand même. J’avais envie d’y mettre un terme, mais, en moi, ses accords portaient toujours le circonflexe.
Je lui fis après d’appels vainement. Dans son répertoire, un stupide vint de sombrer dans le noir. Je pleurais longuement, mais j’avais aussi appris. Au lieu de s’échiner à effacer, voire changer le passé, apprenons à accepter nos tristes vérités pour mieux affronter la réalité.

Étudier un sol avant toute semence n’est guère frivole.

PRIX

Image de 2019

Thèmes

Image de Nouvelles
380

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Nihal
Nihal · il y a
C'est superbe … je n'ai pas d'autre mot … Superbe !
J'aimerai, si le cœur vous en dit, partager avec vous mon "Errance Terrienne" ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/errance-terrienne

·
Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Bravo Fabregas,
et merci pour ce texte magnifique et bien écrit. Je te soutiens et j'espère que tu iras loin.
Je t’invite également à lire un texte que j’ai écris et à le soutenir si tu le trouves à ton goût.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/zohra-ma-cherie
Samia

·
Image de Ecis
Ecis · il y a
Bravo
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle plume pour cette histoire charmante et captivante !
Une invitation à découvrir “Le Vortex” qui est en FINALE pour la
Matinale en Cavale 2019! Merci d’avance et bonne soirée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-vortex-1

·
Image de Chantal Le Grand
Chantal Le Grand · il y a
très réjouie de lire ces si beaux aveux!
·
Image de Lionel Beba
Lionel Beba · il y a
Le niveau de langue , le jeu c'etait impeccable ,je kiff
·
Image de Adibro
Adibro · il y a
C'est vraiment super beau, on se croirait dans un film tellement c'est beau!
"Nous vécûmes nos jours comme des jours de fête, nos nuits comme des nuits de noces", cette phrase est juste sublime :)

·
Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
merci beaucoup Mr Adibro
·
Image de Haleem Perez
Haleem Perez · il y a
Woooow tout simplement !!!
·
Image de thierry
thierry · il y a
ce qui ne nous tue pas nous rends plus fort en amour aussi........ j'aime votre façon d'écrire et je vote
à l'occasion passez me voir et dites moi ce que vous en pensez https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/saint-valentin-22 merci

·
Image de Emmanuel Aklima
Emmanuel Aklima · il y a
bravoooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo
·
Image de Fati
Fati · il y a
À nos amours perdus :) j'ai beaucoup aimée. Bonne chance!
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Petit passage comme promis...
·
Image de Virginie Ronteix
Virginie Ronteix · il y a
Un parfum d'Afrique dans cette œuvre... Un accent perceptible et charmant.
·
Image de Semsem
Semsem · il y a
c'est bien super, je vous invite à lire mon œuvre La perle négligée (https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/la-perle-negligee)
·
Image de La  luciole
La luciole · il y a
j'aime bien votre façon d'écrire, je vous donne une voix.
·
Image de Antonio Van Jezus
Antonio Van Jezus · il y a
Beau texte, j'ai aimé... N'hésitez pas de visiter et de donner vos voix à la "chaleur de vivre" de K'ren. C'est aussi un très beau texte, j'ai kiffé..

Voici le lien
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/la-chaleur-de-vivre-1

·
Image de Keita L'optimiste
Keita L'optimiste · il y a
Je vous donne mes trois voix. S'il vous plaît votez pour moi sur le lien https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/apparait-maintenant merci
·
Image de AKM
AKM · il y a
Bonne chance avec mes 3 voix
je vous invite à lire ma nouvelle LES MOTS DU CŒUR
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/les-mots-du-coeur-1

·
Image de Teddy Soton
Teddy Soton · il y a
Bonjour belle écriture, je vous soutien et vous souhaite bonne chance.
A mon tour je vous invite à découvrir Frénésie 2.0

·
Image de Aboubacar Magassouba
Aboubacar Magassouba · il y a
Je vote, bonne chance à tous.
Je t'invite pour le mien, https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/lheritier-du-mal

·
Image de Clémence Gnintedem
Clémence Gnintedem · il y a
Je vote. Bonne chance Fabregas !
Merci de découvrir et soutenir mon texte
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/amour-ou-raison

·
Image de Claire Mitsi
Claire Mitsi · il y a
Jolie,j' espère que dans notre vie ton amour n est pas impossible
·
Image de Angelus Ahouandjinou
Angelus Ahouandjinou · il y a
J'aime la poésie écrite dans l'histoire. J'adore la silhouette du récit et je vous invite à découvrir ma narration à moi : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/amour-mortel-7
·
Image de Raïssa Seukep
Raïssa Seukep · il y a
Un mélange d'amour et de poésie. Vous avez une belle plume et tous mes encouragements. Je vote pour vous.
Je vous convie à lire et à voter pour ma nouvelle ''La fenêtre'' en compétition dont le lien suit : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/avec-lui

·
Image de JACB
JACB · il y a
Toute morale est à tirer de ses actes même dans une fiction.
Ma cavale est en bleu et jaune mais il me tiendrait à coeur d'avoir votre soutien pour:
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-femme-est-l-avenir-de-l-homme#
Merci et bonne chance à vous.

·
Image de gillibert
gillibert · il y a
pourriez vous lire ,,des dieux et des chefs,, en comp2tition merci
·
Image de Bernard Ringuet
Image de Medo
Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
je l'ai déjà lu. je crois. vérifiez. (commentaire)
·
Image de Mimi
Mimi · il y a
Très agréable à lire, et très bien écrit j'ai beaucoup aimé
·
Image de Vincent Culambourg
Image de JARON
JARON · il y a
Bonjour Fabregas, comme promis, je vous découvre à travers un très joli texte bien écrit et agréable à lire. Bonne journée. Jacques
·
Image de Fabregas Agblemagnon
Image de MOHAMED AHMED ABDALLAH
MOHAMED AHMED ABDALLAH · il y a
Que dire bravo ! belle histoire, très belle ....
·
Image de Gilbert Akotognon
Gilbert Akotognon · il y a
Les mots génèrent la volonté ! Belle plume
·
Image de Virginie Ronteix
Virginie Ronteix · il y a
La valeur n'attend pas le nombre des années... Avec mes encouragemens
·
Image de Fabregas Agblemagnon
Image de Diop LE Maire
Diop LE Maire · il y a
Quoi dire si ce n'est : impéc! Souriez vous avez mes 3 points
·
Image de AichaF
AichaF · il y a
Vous avez mes trois voix ! Magnifique!
·
Image de tieragrey
tieragrey · il y a
Vraiment c'était super. J'adore
Merci d'avoir lu la mienne aussi

·
Image de tieragrey
tieragrey · il y a
Vraiment c'était super. J'adore
Merci d'avoir lu la mienne aussi

·
Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
tieragrey merci
·
Image de Dhul Quarnayn
Dhul Quarnayn · il y a
Belle narration frère.
·
Image de Esca
Esca · il y a
Waouh je suis sans voix mes votes sont pour ta belle histoire
·
Image de Fabregas Agblemagnon
Image de Marie
Marie · il y a
Un très beau récit, très touchant et fort bien écrit. Bravo et mon soutien.
Si le coeur vous en dit, un petit tour sur ma page. D'avance merci

·
Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
demain ,je vs lirai de fond en comble avec plaisir.
·
Image de Fredoladouleur
Fredoladouleur · il y a
On est porté par votre histoire Fabregas ! Histoire qui malheureusement se termine sur la triste note des adieux ! Mais comme le dit l'expression : " A quelque chose, malheur est bon ! " Preuve en est la morale que vous nous livrez à la fin ( Étudier un sol avant toute semence n’est guère frivole.)
·
Image de Fabregas Agblemagnon
Image de Isaac
Isaac · il y a
J'ai aimé.
·
Image de Felix CULPA
Felix CULPA · il y a
Un récit magnifique ! mes 3 voix pour vous et une invitation à découvrir mes deux textes en concours !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-droits-de-lame
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/apparition-disparition

·
Image de Bertrand
Bertrand · il y a
Un texte touchant
Et émouvant ^^+5

·
Image de Eddy Bonin
Eddy Bonin · il y a
Bravo Fabregas. J'ai lu cette nouvelle avec beaucoup de plaisir et vous ai donné toutes mes voix.
N'hésitez pas à en faire de même si, seulement, ma nouvelle vous plait :) Un voyage au Japon en 3 minutes chrono : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/une-main-tendue-4

·
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Une histoire très touchante et une écriture prometteuse. Bonne chance à vous.
·
Image de Djany
Djany · il y a
Tous mes votes pour ce joli texte rempli d'amour ...merci pour votre passage sur ma page
·
Image de gillibert
gillibert · il y a
vous avez su faire partager vos émotions Bravo
·
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Cette histoire, il est vrai ressemble beaucoup à mon poème : La fille du XXIeme siècle. On y retrouve les amours bafouées. J'ai apprécié la jeunesses de la plume, la spontanéité, et l'application pour le respect du lecteur. Merci pour cette oeuvre. + 4
·
Image de gillibert
gillibert · il y a
Je ne sais pas de quelle histoire vous parlezm, mais Je vous invite â lire "des dieux et des chefs" actuellement en comp2tition
Pardonnez l utilisation maladroite d4un clavier espagnol

·
Image de Marie-France Ochsenbein
Marie-France Ochsenbein · il y a
Beau texte, bravo !
·
Image de Michel Allowin
Michel Allowin · il y a
Amère rencontre
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Mes votes en soutien et continuez d'écrire ;-).
·
Image de Eliza
Eliza · il y a
Un texte qui sent le vécu (?) C'est bien, poursuivez...
·
Image de Frédéric Petit
Frédéric Petit · il y a
Très bien écrit, bravo !!!
·
Image de Albatross
Albatross · il y a
Très beau texte qui donne une bonne leçon de patience. Bravo. J'ai aimée lire amour impossible. Toutes mes voix. Bonne chance à vous.
·
Image de Adèle
Adèle · il y a
Belle leçon de vie! C'est très bien écrit. Je vous invite à lire: "des fleurs jaunes".
·
Image de Cétacé
Cétacé · il y a
Vous êtes un griot! Je le sais! Belle écriture, jolis mots, belle histoire qui chante toute seule, elle coule, les mots sont beaux, fluides, le poème est séduisant, ... des erreurs, des maladresses, quelques longueurs, qui ne nuisent en rien à la qualité de votre texte. Il vous faut travailler. Mes 5 voix, vous les méritez! Cé.
·
Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
Merci beaucoup Cétacé,
·
Image de Flip
Flip · il y a
Il y a une profusion de mots et de descriptions qui nuit au rythme. Il faudrait réduire, contenir, ce texte qui a tendance à s'échapper parfois. Bravo pour votre sincérité ! Il faut encore travailler. Le bœuf est lent mais la terre est patiente.
·
Image de Isabelle Auteur Peintre Dufrene
Isabelle Auteur Peintre Dufrene · il y a
La fleur Reine est déesse
·
Image de Francis Sapin
Francis Sapin · il y a
Bravo. C'est une très jolie chronique de vie. Vos mots sont riches, parfois maladroits, mais toujours sincères. Et je vous soupçonne d'être un poéte qui écrit... Ai-je tort ?
·
Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
vous avez parfaitement raison
·
Image de gillibert
gillibert · il y a
texte intéressan; émouvant, riche, mais vous devez pogresser en français. Un conseil : Lisez des auteurs français
·
Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
ok,merci beaucoup
·
Image de Corinei
Corinei · il y a
Bon texte voté et si vous avez envie https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-bar-des-anges-1 et votez si le coeur vous en dit
·
Image de Isaac Houehou
Isaac Houehou · il y a
Superbe texte !
·
Image de Wethzer Piercin
Wethzer Piercin · il y a
Très bon texte.
Je te félicite!

·
Image de DOUMA ESPERANCE
DOUMA ESPERANCE · il y a
Bonne continuation.
Je te donne mes voix.

·
Image de Danielle Battaglia
Danielle Battaglia · il y a
J'ai apprécié l'histoire, adoré le poème et vous donne ***** Merci de lire ma nouvelle en compétition hiver 2019.
·
Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
je suis sur le point de quitter la ligne mais ,je passerai demain vous lire
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Une histoire pleine de sincérité et une belle philosophie au final. Tout mon soutien*****
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Voté
·
Image de Philippe Larue
Philippe Larue · il y a
Jeunes écritures? Intéressant à voter
·
Image de Arno
Arno · il y a
J'aime cette histoire. Je retrouve à travers vous, les histoires que me contaient (il y a bien longtemps!), à l'africaine, mes amis Sénégalais lors de mon enfance et de ma jeunesse en ce beau pays. J'ai connu là-bas, l'époque coloniale, l'indépendance, la post-indépendance, j'ai toujours gardé mes amis (es) de Grand Dakar, de Rebeuss, du Plateau (quartiers de Dakar) et d'ailleurs. Hélas nombre d'entre eux (elles) sont aujourd'hui disparus(es). Seuls restent les souvenirs.
Continuez Fabregas!
Arno

·
Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
merci beaucoup,ça me va droit au cœur.
·
Image de Th. de Saint-Val
Th. de Saint-Val · il y a
Ce sont les commentaires sur votre texte qui ont attiré mon attention. Bien sûr, je concède que votre pratique de la langue française est parfois déroutante pour une oreille normative. Pourtant, nos amis québécois (référence à Céline Dion) parlent un français très typé dont personne ne mettrait en doute la correction. Et apportent à notre langue commune un toucher dialectal qui l'enrichit. Votre langue apporte quelque chose de semblable et c'est cela qui m'a intéressé. D'abord j'y ai reconnu le foisonnement qui caractérise le français parlé en Afrique et qui lui communique une dynamique salutaire. Une langue, dans ses différentes déclinaisons dialectales, s'émancipe du creuset original. Et même la langue française de l'hexagone est parlée différemment d'une région à l'autre. Une chercheuse française, agrégée de grammaire, Eveline Charmeux, a pointé dans son livre Le "bon" français et les autres, toutes les variantes linguistiques de notre langue commune : pour en faire l'éloge. Travaillez votre/notre langue, réinventez-là et faites en une fête. Je vous salue.
·
Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
vous êtes formidable. merci
·
Image de David Bogatirsky
David Bogatirsky · il y a
Bravo pour cette histoire. Je vous soutien.
·
Image de Emile
Emile · il y a
Beau début!
·
Image de Gali Nette
Gali Nette · il y a
Beau texte, mais attention aux trop nombreuses fautes qui gâchent un peu le récit. Je donne cependant de la voix pour vous encourager à continuer, car vous avez le potentiel pour bien écrire.
·
Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
Merci gali nette
·
Image de Sensen
Sensen · il y a
Je rejoins votre avis. Sauf dans le cas où il s'agirait d'un français local et togolais. Le narrateur a tout à fait le droit d'utiliser des formes dialectiques renforçant la crédibilité de l'histoire. Le fond est bon. Je donne ma voix.
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Le français n'est pas parfait mais le texte est sincère et vivant.
·
Image de Fabi_lemg
Fabi_lemg · il y a
Une belle histoire. Merci
·
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Une plume passionnée et intéressante malgré les petites fautes. Le ton et le fond sont là, c'est le principal. Continuez ainsi.
·
Image de Fabregas Agblemagnon
Image de Noels
Noels · il y a
Un peu gêné par l'écriture, mais je vote à titre d'encouragement.
·
Image de Bruno Adjignon
Bruno Adjignon · il y a
Belle chute. Cette chute dit beaucoup de votre potentiel. Courage pour la suite.
·
Image de Bruno Adjignon
Bruno Adjignon · il y a
Excellente chute : rien que cette chute dit beaucoup de votre potentiel. Courage pour la suite.
·
Image de Lilytop
Lilytop · il y a
3 petites voix pour ce recit. Cela me rappelle Pobé/Benin presque à la frontière nigerianne !
·
Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
hahaha,je dois connaitre ce lieu,je crois.Merci
·
Image de Alexienne Duplessis
Alexienne Duplessis · il y a
Une belle écriture fougueuse et passionnée, l'histoire est triste comme la vie parfois, mes voix;)****
·
Image de Marie Amina B
Marie Amina B · il y a
J'aime bien les voyages surtout à travers la plume.
·
Image de Ousmane Waraba Sanoh
Image de Luc Dragoni
Luc Dragoni · il y a
Quelques erreurs de conjugaison et d'orthographe facilement amendables mais le récit est captivant et profond, bravo ^^
·
Image de Danielle Battaglia
Danielle Battaglia · il y a
J'ai pas vraiment croché dans cette histoire mais je reviendrais vous lire, vote et m'abonne.
·
Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
ok.Merci à vous
·
Image de Anne Marie Menras
Anne Marie Menras · il y a
Un amour impossible, un héros désenchanté, un récit haletant, tous les ingrédients d'une saga romantique ! Au 3e paragraphe, éclore ne se conjugue pas à l'imparfait : "Sous peu, le firmament ouvrira la porte à la Lune qui éclorait". Mes ***voix.
·
Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
merci beaucoup.
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Ah! L'amour fait toujours souffrir ! Bonne chance !
·
Image de Chantane
Chantane · il y a
Bon moment de lecture
·
Image de RAC
RAC · il y a
Continuez !
·
Image de Yannick Detraissan
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une histoire intéressante ! Vous avez mes 3 voix et merci de découvrir mes textes https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/la-morale-de-la-vie
·
Image de Max Delvo
Max Delvo · il y a
Mon vote x3
·
Image de Sandi Dard
Sandi Dard · il y a
Aussi dépitée que le poète
... Merci!

·
Image de David Seglo
David Seglo · il y a
Bravo mon bro..... courage
·
Image de Chorouk Naim
Image de Miraje
Miraje · il y a
Triste histoire ... ! ... Avec mes encouragements.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Errreur d’envoi, voir ci-dessous mon commentaire. Mes voix pour votre beau texte, ****
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
...les Cultures au rendez vous ! + 5
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
On est emporté par le flot de votre plume lyrique à souhait, qui déborde de sentiments extrêmes, provoqués par cette créature pleine de duplicité que rencontre le narrateur. Le coup de théâtre de sa phrase perfide en anglais est le tournant décisif de cette histoire. Si l’on vous appelle le griot des poètes au Togo, c’est mérité : vos formulations de phrases provoquent l’étonnement et l’émotion. Le proverbe dit par le père et répété à la fin de l’histoire prend tout son sens, je trouve cette chute fabuleuse.
Concernant l’écriture, la conjugaison de certains verbes au passé simple laisse à désirer, ce n’est pas très grave au vu de la richesse du récit , peut-être auriez-vous intérêt à revoir ces formes verbales , exemple, je téléphonAI, je dédiAI , et parfois vous écrivez « le » au lieu de « la » pour le féminin ,  « je LA vis. » Dans le dernier paragraphe il y a quelques oublis de mots dans les deux premières phrases.

·
Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
j'admire beaucoup.surtout ,vos remarques sont très pertinentes.merci infiniment,ça m'aidera pour des temps indéfinis.J'essayerai de revoir ces erreurs, pour reprendre un bon élan
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bonne continuation dans l'écriture car grâce à votre style très inventif et imagé, votre message passe bien ! Tous mes encouragements.
·
Image de Fabregas Agblemagnon
Image de Delaluna Newton
Delaluna Newton · il y a
Un seul mot : ébloui, oui Fabregas Matador le griot des poètes,ton texte explicite enfin le sens de ton nom et ton nom s'inscrit dans le texte,dans un climat si clément,une mélodie à trois accords unissant deux corps, franchement et indéfiniment indescriptible est l'émotion qui m'anime quand je lis ce passage
·
Image de Felix CULPA
Felix CULPA · il y a
Un texte écrit avec beaucoup de talent, dans lequel il y a un magnifique poème, et qui nous apprend qu'il faut accepter la vérité, aussi dure soit-elle. Je vote 3 voix, merci de voter pour mes deux textes !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-droits-de-lame
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-braquage-poetique

·
Image de Borodine Thomas
Borodine Thomas · il y a
Je me réjouis d'être la première à commenter votre texte! Un texte qui regorge de traits culturels. C'est un beau travail. Je vous donne mon vote! merci de voter pour mon texte en concours
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/un-pere-noel-etranger

·