1
min

Aléa judiciaire

Image de Harlington

Harlington

168 lectures

2

Aussitôt après le violent réquisitoire du procureur, on en appela à l'avocat de la défense. L'avocat commença sa plaidoirie d'une petite voix doucereuse, chantante, montant et descendant tranquillement :
« Mesdames et messieurs les Jurés, monsieur le Juge...
C'est un rôle difficile et ingrat, que celui qu'exerce mon client. Difficile, car jamais on ne peut pleinement y satisfaire l'ensemble de la société. Ingrat, parce que peu importe que l'on favorise ou que l'on ne favorise pas, la récompense n'est jamais qu'insultes et accusations mensongères d'enfants pourris gâtés mécontents à la première broutille. Car ce n'est un secret pour personne, que mon client sert d'épouvantail à tout le corps social ; que sans jamais lui laisser une occasion de se défendre, il est le bouc émissaire providentiel de toutes les justifications ; que les citoyens de tous les âges et tous les états, du racleur de caniveau à l'habitué des ministères, s'accordent pour faire porter à mon client le chapeau plombé de toutes leurs bourdes et ratages divers.
Mais enfin je vous le demande : de tous les crimes dont on inculpe mon client, y en ait-il qui surpassent les innombrables bienfaits qu'il rend à la société ?
En effet, n'est-ce pas mon client qui nous a présenté nos parents, nos amis, notre femme ? N'est-ce pas mon client qui, par l'intermédiaire d'un menu centime, permet aux indécis de mettre un pied devant l'autre ? Quand nous étions trop timides pour aborder la jolie rousse qui nous faisait de l'oeil à l'arrêt de la bus, n'est ce pas mon client qui nous l'a fait recroiser à la bibliothèque ? N'est-ce pas, enfin, mon client, qui nous dit de combien il faut avancer au Monopoly ?! A quoi ressemblerait un Monopoly, et plus encore, la société qui jouerait à ce Monopoly, si chacun décide de quand il tombe, ou ne tombe pas sur la rue de la Paix ?! Le CHAOS, messieurs les Jurés, l'ANARCHIE, l'ordre social s'effondrant comme un château de cartes !
Oui mesdames et messieurs, mon client réalise pour la société un rôle NECESSAIRE, IN-DISP-PEN-SABLE à chacun d'entre nous ! Et le procès qu'on lui fait, l'hypocrisie avec laquelle on l'accuse de faire son devoir, n'est qu'une pitoyable tentative de l'humanité d'échapper à ses propres fautes !
C'est pourquoi, mesdames et messieurs, hurla l'avocat au milieu d'un tumulte général, je requiers devant la Cour, l'acquittement absolu et immédiat du HASARD !

2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,