1
min

HISTOIRE VRAIE (D’après Maupassant)

Image de Charles Dubruel

Charles Dubruel

12 lectures

3

Hier, Margot, ma bonne, me confessait :
-J’attends un enfant.
Je lui aurai bien donné un peu d’argent,
Mais si du château je la chassais,
Assurément, on se douterait...
Et si je la gardais, bientôt on verrait...
Et tout le village penserait que...
J’ai donc pris l’avis de mon cousin Dominique
Qui m’a dit : -Le fils de la mère Ramise
Vient de faire une sacrée bêtise.
Tu sais que la Ramise est une infâme :
Pour dix écus, elle vendrait son âme.
Et son fils Pierre est un scélérat.

Je me rendis chez eux et expliquai mon cas.
La Ramise me posa la question suivante :
-Qué qu’ vous lui donnerez, à vot’ servante ?
-Mon champ de Beauvoir.
Le lendemain, le fils Ramise venait me voir.
Ce chenapan examina le champ.
-Ça vous va ?
Il ricana :
-J’ cré ben, une terre et un éfant !
Mais, à qui qu’ils iraient
Ces arpents si a mourrait ? (1)
-À vous. C’était ce qu’il voulait savoir.
-C’est ben, m’sieur. J’ vous dis au revoir.

Par contre, j’eus des difficultés
Avec Margot. Elle a longuement sangloté.
-Les femmes, c’est bête
Une fois qu’elles ont l’amour en tête...
M’a-t’ elle sans arrêt ressassé.
Mais elle céda au bout d’un moment
Car sur un de ses désirs, j’ai passé
À me rendre visite de temps en temps.

Début septembre, je la menai à l’autel,
À toute la noce offrais le déjeuner
Et me suis sauvé jusqu’après la Noël
Pour aller chasser en Touraine.
À mon retour, j’apprenais
Qu’elle venait
Me demander trois fois par semaine.
Un jour, elle s’est présentée
Et je lui ai demandé :
-Es-tu heureuse avec ton mari ?
-J’ peux point m’ passer d’ vous, mieux vaut mourir.
Je la consolai et allai la reconduire
Quand elle me confia que Pierre la battait
Et que sa belle-mère la traitait
Pis qu’une traînée.
Elle posa la main sur mon bras
Et d’un ton tragique a marmonné :
-Je ne veux pas retourner là-bas.

Comme je ne voulais plus être embêté
Par cette histoire, j’ai fui par lâcheté,
Pendant plusieurs mois de nouveau.
Quand je suis revenu au château,
Mon valet de chambre me dit :
-Margot est venue tous les samedis !

Il y a trois semaines, elle décédait.
Et Pierre... héritait.

(1) ‘a’, en patois normand, signifie ‘elle’

Thèmes

Image de Nouvelles
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
oui , ami Duje, bourgeoisie et ...aristocratie, aussi !!
·
Image de Duje
Duje · il y a
C'est ça la bourgeoisie !
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
"Il y a du Maupassant" , hum, je vous trouve sévère !!
le XIXème siècle , d'accord sur votre jugement. Mais depuis le XVème, la langue française regorge de pépites d'or

·
Image de Ciruja
Ciruja · il y a
Il y a effectivement du Maupassant
·