5
min

Acte 3 - Scène 4

Image de patoublanc BLANC

patoublanc BLANC

1 lecture

0

Dans un petit théâtre d’avant -garde , une troupe de théâtre d’amateurs
répète un texte d’une pièce policière , quelques jours avant la «  générale « 

Dans la salle, il y a le réalisateur avec son assistante, qui règlent la dernière partie de cette pièce **Acte 3, scène 4 *** et sur le plateau , trois comédiens , dans un décor de bureau de commissariat de police , standard.
On en est presque au dénouement,c’est l’acte 3 ,justement
il y a un peu d’agacement parmi les trois3 comédiens sur scène ,fatigués de supporter les directives du metteur en scène très exigeant sur le jeu
des comédiens
D’abord , la jeune femme,témoin oculaire , « Sylvie «  interrogée par un lieutenant de police , Brandon , et un homme âgé ,suspecté d’être l’auteur d’un effraction d’un conteneur d’un semi- remorque ,stationné dans un parking ,situé en bordure d’un périphérique de la banlieue de la Cité .
Le metteur en scène , Paul Hallard insiste trop sur les approximations aléatoires des comédiens qui sont vraiment excédés des remarques insidieuses de ce dernier :ils ne seraient pas trop « crédibles « !!!
Depuis déjà 3 ou 4 jours ,la tension est montée d’un cran ,n’étant plus du tout d’accord avec la façon dont ils sont dirigés par «  -Mr Paul-- »
Ce jour là , le réalisateur est vraiment odieux face à l’intolérance caractérisée des trois comédiens  ;
Après une discussion assez violente sur la fin de « l’acte 3 scène 4 »
« Mr Paul «  assez furieux quitte la salle ,soudainement , abandonnant même ses propres notes ,posés sur une table d ‘accessoires ,avec le texte de la pièce pour ne plus jamais revenir
«  je vous laisse tomber , ce  n’est plus possible de travailler avec vous !!!
Allez au diable !!,tous
Son assistante le suit , également, sans broncher !!!

--Bon , voilà donc une bonne chose de faite , dit Patrick , »l’inspecteur – enquêteur Brandon « 
On va terminer de finir la pièce , comme nous, on l’entend !
c’est une œuvre collective , non ??
les auteurs c’est nous ,quand même, bon sang de bois !!! !!
--Oui , OK ajoute --Sylvie , -la -témoin oculaire –,dans l’intrigue policière
Allez , je vous offre un «  pot » chez au «  petit Marcel «  de l’autre côté de la place
–-OK , demain , on y verra plus clair , réplique Patrick
on ne l’aura pas volé cet apéro- là !!
Il fallait le faire ,virer ce type prétentieux !!

Ils se retrouvent donc , tous les trois , à la terrasse du«  petit Marcel »
autour d’un bon verre d’apéro ,offert par «  Sylvie « ,
.l’heure de la pause-déjeuner n’est pas loin !!

« Sylvie « rappelle qu’il faudra avertir , quand même, le directeur du théâtre pour faire modifier le nom du metteur en scène suite à sa rupture de contrat de façon unilatérale .

Suite page trois

page trois

Pas la peine de lui verser son salaire ,à la fin du mois ,ni aucune indemnité d’aucune sorte !!!!!
Éclats de rire général entre les trois comédiens,qui lèvent leur verre, de bon cœur en chantant «  Vive la liberté théâtrale !! »

--C’’est pas compliqué de finir les répétitions , au moins elles seront nôtres
et cela se sera très bien, au final, ;;;;;ajoute Patrick  !!!
Bernard, »le voleur présumé, »est d’accord sur l’ensemble de la situation
«  Il fallait ,virer ce type odieux et présomptueux .
On y est parvenu ,certes , mais non sans mal !!!
les quelques jours qu’il nous reste seront largement suffisant pour clore les dernières scènes de » l’acte 3 « !!!
c’est bientôt la « générale » , ne l’oublions pas !!!!
«  Sylvie « ajoute enfin qu’il faudra modifier les affiches ,présentes au fronton du théâtre pour remplacer le nom du metteur en scène,par le mot
«ms  collective »
Très heureuse de ce qui venait de se passer ,après ces dernières semaines passées avec un soi-disant » professionnel de la profession « théâtrale. .

Le soir de la «  Générale «  qui est , en quelque sorte une sorte de
« d’avant première «  privée , organisée pour les amis des comédiens , les familles de ces derniers et quelques journalistes autorisés ayant pu obtenir des accréditations,pour avoir un avis sur la qualité de l’intrigue et du jeu des comédiens ;

C’est un premier test ,avant la vraie
«  Première   officielle » avec un public trié sur le volet , la presse professionnelle ,des invités du milieu du théâtre privé

Finalement , elle s’est bien déroulée et chacun a reconnu que les comédiens principaux avaient eu bien raison de mettre fin rapidement à la collaboration avec «  Mr Paul «  véritable «  père Fouettard » indigne d‘ être
un «  professionnel de la profession »
Cette » avant première a » été bien reçue , à la fois par les personnes présentes dans la salle , familiers des acteurs , comme des parents ,les amis et d’autres comédiens de la troupe , même s’ils n’ont pas tous un rôle dans « l’ Acte 3 »

Au cours de l’apéritif qui s’en est suivi grâce à une connaissance ,d’un des amis de Patrick, il apprend que lors de la vraie «  première » «  leur ex -metteur en scène –Mr Paul  » viendrait avc quelques complices pour organiser une «  bronca «, comme on dit dans le Midi   pour dénigrer cette pièce de théâtre
On se méfie de ses rumeurs ,mais pourtant il faudra trouver une astuce pour faire , à leur tour » capoter » cette manœuvre inappropriée ;
Patrick , quelques jours plus tard a eu une idée amusante
On modifie carrément la fin de l’intrigue initiale en sortant d’un schéma classique dans la dernière scène où l’on doit découvrir savoir le véritable auteur de ce vol du conteneur .

Au moment de la scène 4 , il y a cette fameuse phrase classique où l’inspecteur demande à un des gardiens du commissariat d’aller chercher des sandwiches et des cannettes de bière, mais à son retour :

Voilà qu’une belle nappe blanche , avec un rond floral de roses rouges et blanche ,est dressée sur la grande table centrale de la cellule des couverts en argent , des assiettes en porcelaine de Limoge ,aux décorations soignées , ,trois verres de cristal pour chaque boisson , accompagnant les plats très bien agencés, depuis les entrées : au menu , un consommé aux asperges avec quelques petits morceaux de truffes flottant pour la « déco », ensuite
des tournedos « façon Rossini avec une macédoine de petits légumes
Avec un Morgon cuvée 2004 ,puis un plateau de fromages varié ,servi avec un Saumur blanc 2008, et enfin comme dessert ,une omelette norvégienne , dont le Champagne Delozane cuvée 2010 était versé dans de belles flûtes en cristal de Baccarat

Le directeur du théâtre , pour éviter un tel éventuel scandale
a été d’accord pour faire venir un vrai traiteur parisien très côté , ce soir là , spécialementr pour dans cette dernière scène d e l’acte 3 où les comédiens carrément dînent sur scène ,vers les vingt et une heures quinze , ce qui n’était pas prévu dans le scénario original de départ ,mais pour plutôt déstabiliser la partie adverse , assez « revancharde »inutilement
Ainsi , lors de la vraie première , » les amis de Mr Paul » se verront bloqués
«  dans ce stratagème inapproprié de tout casser pour faire couler les comédiens et ce théâtre  d’avant garde !!

Patrick , quelques jours plus tard a eu une idée amusante
On modifie carrément la fin de l’intrigue initiale en sortant d’un schéma classique dans la dernière scène où l’on doit découvrir savoir le véritable auteur de ce vol
Au moment de la scène 4 , il y a cette fameuse phrase classique où l’inspecteur demande à un des gardiens du commissariat d’aller chercher des sandwiches et des cannettes de bière, mais à son retour :

Voilà qu’une belle nappe blanche , avec un rond floral de roses rouges et blanche ,est dressée sur la grande table centrale de la cellule des couverts en argent , des assiettes en porcelaine de Limoge ,aux décorations soignées , ,trois verres de cristal pour chaque boisson , accompagnant les plats très bien agencés, depuis les entrées : au menu , un consommé aux asperges avec quelques petits morceaux de truffes flottant pour la « déco », ensuite
des tournedos « façon Rossini avec une macédoine de petits légumes
Avec un Morgon cuvée 2004 ,puis un plateau de fromages varié ,servi avec un Saumur blanc 2008, et enfin comme dessert ,une omelette norvégienne , dont le Champagne Delozane cuvée 2010 était versé dans de belles flûtes en cristal de Baccarat

Le directeur du théâtre , pour éviter un tel éventuel scandale
a été d’accord pour faire venir un vrai traiteur parisien très côté , ce soir là , spécialementr pour dans cette dernière scène d e l’acte 3 où les comédiens carrément dînent sur scène ,vers les vingt et une heures quinze , ce qui n’était pas prévu dans le scénario original de départ ,mais pour plutôt déstabiliser la partie adverse , assez « revancharde »inutilement
Ainsi , lors de la vraie première , » les amis de Mr Paul » se verront bloqués
«  dans ce stratagème inapproprié de tout casser pour faire couler les comédiens et ce théâtre  d’avant garde !!

Patrick , quelques jours plus tard a eu une idée amusante
On modifie carrément la fin de l’intrigue initiale en sortant d’un schéma classique dans la dernière scène où l’on doit découvrir savoir le véritable auteur de ce vol du semi-remorque .

un vrai «  flop » finalement pour cet idiot de « Mr Paul » qui en a été vraiment déstabilisé , le soir de la vraie première , car il ne savait pas que le déroulement final de la pièce policière a été carrément modifiée , de façon non conventionnelle !!

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,