A mon Papé d'adoption

il y a
1 min
61
lectures
6

J'inspire, j'écris  [+]

Le vieux,

Il lui restait 3 dents pour avaler sa soupe. Elles servaient à filtrer quelques morceaux de légumes égarés et empêchaient la fausse route.
Des bruits d'air et de liquide rondement inspirés, ponctuaient chaque cuillerée...
Pour guider sa main tremblotante à sa bouche, ses yeux braquaient son viseur. Le bout d'un grand nez, épais d'avoir pris le soleil paysan pendant des années.
A la dernière gorgée, son strabisme convergeant laissait place à un regard bleu "cataracte" qu'il n'avait pas voulu soigner.
Il se levait en s'aidant de son poing légèrement posé sur la table, très légèrement.
Sans doute qu'une fierté devait lui botter les fesses car d'un coup il était comme propulsé devant l'évier .
Courbé, il nettoyait son bol avec un filet d'eau économiquement froid et d'une main en guise d'éponge.
Sur ses lèvres plissées par le bonheur d'une vie bien remplie un léger sourire se dessinait... Il entonnait une chanson avé l'accent des Cévennes occitanes "Laurané, Laurençon le plus beau des garçons...Stéphanette Stéphanie, c'est elle la plus jolie".
Cette chanson était un hymne aux retrouvailles.
Elle voulait dire :" Ne sortaient pas ce soir, restaient avec moi taper la belote"
- Je sors les cartes? proposait son petit fils complice des codes du Papé chansonnier.
"Oui oui si tu veux, elles sont..."
- Sans lui laissait le temps de terminer, Laurent commençait déjà le savant mélange des cartes rouges, vertes, bleues...composé de trente six mille paquets différents disait le grand-père et il ajoutait en riant :
- "vé, on ne me les volera pas celles-là!"

Le feu crépitait dans la cheminée, la soirée allait être douce si on arrivait à éviter l'alcool de châtaigne plus forte que tous les camisards réunis...
6

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

La scène

Sophie Dolleans

La date du 15 février 2016 est cerclée de rouge sur le calendrier de la cuisine. Marguerite Moulinet de Brétignac ouvre les yeux sur ce jour attendu. Il est à peine 7 heures, elle devine quelques ... [+]