A la recherche du bout

il y a
3 min
42
lectures
2
La petite madame s'ennuie dans la vie. Alors qu'elle rentre chez elle après une journée de travail aussi ennuyeuse qu'ennuyante, ses yeux tombent sur une tâche écarlate mêlée à la crasse du bitume. C'est l'extrémité d'une petite cordelette rouge. L'autre extrémité n'est pas visible. Qu'est-ce que la cordelette doit être grande, pense la petite madame !
Elle voit dans cette cordelette la promesse de quelques minutes de divertissement, et décide de cheminer jusqu'à l'autre extrémité. Par commodité, nous appellerons la première extrémité (celle que la petite madame a vue) « l'extrémité », et la seconde (celle que recherche la petite madame) « le bout ».

Toute guillerette, la petite madame ne recule pas face aux nombreux obstacles qui se dressent sur sa route. Il lui faudra monter des marches, et même escalader un muret. Pire encore, elle devra dénouer la cordelette qui s'est emmêlée autour de la cheville d'un bonhomme massif et patibulaire. La manoeuvre a lieu en silence et avec cordialité. La petite madame jurerait que ce bonhomme cache sous son pardessus un animal écorché, ou pire, de la drogue, mais pour une fois que quelque chose l'anime, elle ne se laissera pas distraire par des considérations morales.

Légèrement décoiffée et la peau brillante de sueur, la petite madame fait irruption dans un magasin de bricolage. La cordelette l'y a conduite. Elle se faufile entre objets et personnes jusqu'à arriver - elle ne l'avait pas vu venir -, au rayon cordelettes.
Superflûte ! Il y a là un nombre incalculable de cordelettes, arborant un nombre incalculable de couleurs. Toutes sont disponibles à l'achat. C'est vraiment un endroit magique. La petite madame jette un oeil angoissé aux cordelettes, mais heureusement, toutes ont extrémités et bouts visibles. Ouf ! Si elles n'avaient pas eu les bouts visibles, la petite madame n'aurait pas pu résister à l'envie impérieuse de découvrir les bouts de chacune d'elles. Et elle n'a pas le temps pour ça. Le petit monsieur l'attend à la maison pour déguster son potage aux fanes de radis.

Passé l'émerveillement causé par ce chatoyant rayon, elle continue donc de suivre la cordelette rouge. Mais, voilà qui est étonnant ! Celle-ci bifurque dans un local (ouvert, heureusement). La petite madame n'aurait jamais pensé pénétrer un jour dans le local privé d'un magasin de bricolage. Elle est vraiment en train de vivre une aventure extraordinaire. La cordelette ne s'émeut pas de ces considérations, et continue sa course folle. La voilà qui escalade un escabeau, et passe par une trappe dans le plafond. Zut... Si je passe par cette trappe, je vais sûrement avoir de la poussière sur les genoux, pense la petite madame. Elle est à deux doigts de tout annuler. Mais elle se ressaisit bien vite, convaincue que c'est ce genre de pensées parasites qui jusque-là l'avait empêchée d'atteindre la vie dont elle rêvait. La voilà qui passe par la trappe, et fait irruption dans le grenier. Il fait sombre, mais la petite madame dispose d'une fonctionnalité « torche » sur son téléphone portable, qui lui permet de parer à ce genre de situation. C'est vétuste ici, on dirait que le ménage n'a pas été fait depuis longtemps.

En voyant le corps qui oscille à quelques centimètres du plancher, la petite madame comprend assez vite que le bout se trouve quelque part dans le noeud coulant autour du cou du monsieur mort. Mince, l'histoire ne se termine pas si joyeusement qu'elle a commencé.

La petite madame fait demi-tour. Elle manque de se casser la binette sur l'escabeau de tout à l'heure (celui qui mène à la trappe). Elle emprunte la rue des Lauriers, il fait un peu frais. Elle arrive enfin chez elle. Il y a le petit monsieur qui l'attend. Il a quelques miettes dans la moustache. Elle ne lui raconte pas l'anecdote - elle n'est pas sûre que cela intéresse le petit monsieur. Ce soir-là, elle rêvera de Christophe, son collègue de travail. Il a dans les yeux ce séduisant pétillement qui, elle en est sûre, lui est personnellement réservé.
2

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Gaston V.
Gaston V. · il y a
Malgré Christophe et le pendu, Petite Madame et Petit Monsieur vécurent, eux, redevables et eurent plein de petits Petits bouts
Image de Pierre-Hervé Thivoyon
Pierre-Hervé Thivoyon · il y a
C'est ce qui s'appelle passer à la trappe....
Image de Ninn' A
Ninn' A · il y a
:-) mince alors ! Quelle aventure ! Merci de m'avoir fait sourire. Bonne journée.

Vous aimerez aussi !