A jamais près de moi

il y a
6 min
325
lectures
23

"Wherever I am, if I've got a book with me, I have a place I can go and be happy", J.K. Rowling. J'adore lire, mais depuis peu, je me consacre énormément à l'écriture. J'aime embarquer le lecteu  [+]

Image de Harry Potter 2015

Thème

Image de Fanfiction Harry Potter
Il se promenait entre les arbres immenses, enjambant leurs imposantes racines. C’était le crépuscule et la Forêt Interdite avait rarement semblé aussi effrayante. Mais il n’avait pas peur, pas le moins du monde. Du haut de ses dix-sept ans, le jeune homme était, à en croire ses professeurs, le plus courageux de toute l’école et de loin, ce qui n’était pas peu dire !
— Il faut croire que la bravoure est héréditaire, soupirait le directeur de Poudlard, Filius Flitwick, avec un petit sourire triste.
— Et il est particulièrement doué en sortilèges, renchérissait la voix rêveuse de Luna Lovegood. C’est même le meilleur élève de ma classe. C’est une qualité qu’il tient de sa mère, c’est évident !
— Il est brillant, aucun doute là-dessus. Il montre des aptitudes exceptionnelles dans mon cours de Défense contre les Forces du Mal, ajoutait le professeur Thomas. Mais cela ne m’étonne pas, avec un père pareil !
De tels éloges, sur ses parents et sur lui-même, Teddy Lupin en entendait tous les jours. Les professeurs se taisaient à son passage, mais le garçon n’était pas dupe. Il sentait bien leur regard plein de compassion peser sur lui. Bien sûr, ça avait été difficile, au début, mais il avait fini par se faire une raison. Les Potter et les Weasley l’avaient aidé à l’époque où il nageait dans l’incompréhension, répondant avec patience aux milliers de questions qui trottaient dans sa tête. A présent, il ne se souciait même plus des visages curieux ou empreints de pitié qui se tournaient vers lui. Il passait son temps à lire, à se promener ou à étudier. Solitaire et discret, il menait tranquillement sa vie sans se préoccuper des autres, à l’exception de Victoire, sa petite amie. D’ordinaire, elle comblait le vide qu’un orphelin pouvait avoir dans son cœur et suffisait à le rendre heureux. Pourtant, ce soir-là, avec pour seule compagnie les araignées et le bruit de ses pas sur les brindilles, il se rendit compte que ses parents lui manquaient terriblement...


Teddy vagabondait dans les dédales de l’immense Forêt Interdite sans vraiment réfléchir à ce qu’il voulait y faire. A cette heure-ci, les élèves avaient quartier libre, mais la plupart s’était réfugiée dans le château ou dans les salles communes, fuyant ainsi la chaleur étouffante du début du mois de mai. Le nez en l’air, il guettait le bruit des sabots d’un cheval, espérant apercevoir quelques centaures. La nuit commençait à s’épaissir, si bien que Teddy ne voyait plus précisément où il mettait les pieds. Mais au moment où il envisagea de sortir sa baguette pour y voir plus clair, il trébucha sur une racine et s’étala de tout son long. Les brindilles amortirent sa chute, mais il heurta un petit objet et une entaille apparut sur son bras gauche.
— Qu’est-ce que c’est que ça ? grogna-t-il en se redressant péniblement. Lumos !
Il se saisit du minuscule objet et l’observa avec curiosité, le faisant rouler au creux de sa main, une fois... deux fois... trois fois...
Un éclair de lumière aveuglante le fit relever instinctivement la tête, et c’est alors qu’il les vit. Il les reconnut tout de suite, même si cela faisait déjà dix-sept ans qu’ils avaient disparu.
— Papa ? articula Teddy, le souffle coupé. Maman ?
Leur corps n’était fait que d’une épaisse fumée blanche, mais leur âme était bien présente, à peine quelques mètres devant lui. Comment était-ce possible ? Il y eut un silence pendant lequel ils s’observèrent attentivement, comme s’ils se découvraient. Remus et sa femme Dora contemplaient leur fils avec un amour incommensurable, un sourire radieux sur les lèvres. Ils semblaient tout à fait vivants, et pourtant...
— Que se passe-t-il ? s’interrogea le garçon à haute voix. Que faites-vous ici ?
— Il semblerait que tu aies trouvé la Pierre de Résurrection, déclara son père, une lueur de fierté brillant dans ses yeux.
— La quoi ?
— La Pierre de Résurrection, Teddy, expliqua sa mère d’une voix douce. C’est l’une des Reliques de la Mort. Harry a sûrement dû t’en parler, non ?
— Euh... peut-être... attends...
Il fit un effort pour se concentrer, mais la présence incongrue de feu ses parents le déconcentrait.
— Oui, ça me revient... Si ! Il m’en a parlé il y a quelques années déjà. Et il m’a même lu le conte des Trois Frères. Mais, et vous, comment êtes-vous au courant pour les Reliques ?
— Dumbledore en a parlé aux membres de l’Ordre du Phénix peu avant sa mort.
— C’est étrange de vous voir ici alors que cela fait dix-sept ans que... enfin, que vous...
Remus et Dora se regardèrent un bref instant, puis cette dernière dit avec tendresse :
— Je sais. Mais il le fallait. Nous nous sommes battus pour t’offrir un monde meilleur. Un monde dans lequel tu puisses te sentir bien... et vivre en sécurité.
— Oui, et ta mère et moi sommes très fiers de ce que tu es devenu. Nous t’observons grandir de là où nous sommes, tu sais. Nous veillons sur toi, même s’il est vrai que nous aurions aimé te serrer dans nos bras un peu plus longtemps...
— Harry m’a dit que vous étiez morts en héros, réussit à articuler Teddy, la gorge nouée et les larmes lui piquant les yeux.
— Il prend bien soin de toi, dit sa mère avec son même sourire maternel. Je crois que tu n’aurais pas pu choisir un meilleur parrain, Remus.
— Je savais que Harry serait un aussi bon parrain pour notre fils que Sirius l’était pour lui.
— Il est super, c’est vrai, admit le garçon, mais jamais il ne pourra vous remplacer.
— Ce n’est pas ce qu’on lui demande. Sirius n’a jamais remplacé ni James, ni Lily, mais il aimait son filleul plus que tout et Harry le lui rendait bien.
— Exactement, ajouta Dora d’une voix douce. Et Harry t’aime, tu sais. Nous l’avons vu quand il est avec toi.
— Un vrai protecteur, à l’affut de la moindre baisse de moral ! On dirait Patmol !
Teddy sourit. La description correspondait plutôt bien à son parrain, en effet. Il l’aimait beaucoup lui aussi, c’était certain, mais c’était différent. Même s’il comprenait – et admirait – le sacrifice de ses parents, il regrettait profondément d’être orphelin. Alors maintenant qu’il avait la chance de les voir, de leur parler et de les entendre – pour de vrai, pas seulement dans sa tête – il comptait bien en profiter pour vider son cœur. Ses parents ne cessaient de le regarder avec bienveillance, attendant manifestement une réaction de la part de leur fils. Celui-ci prit une grande inspiration, puis se jeta à l’eau.
— Je pense à vous tous les jours, j’imagine même ce que serait ma vie si vous étiez près de moi. Je suis fier d’avoir des parents comme vous, admiratif de votre courage, vous qui vous êtes sacrifiés pour le triomphe du Bien. J’aimerais vous arriver à la cheville, un jour peut-être. Je suis vraiment fier d’être votre fils, mais j’ai peur de vous décevoir...
A nouveau, ses parents se regardèrent, visiblement émus par cette déclaration. Remus était resté sans voix, et Dora avait les larmes aux yeux.
— Tu ne nous décevras jamais, mon chéri, dit cette dernière avec douceur. Tu es notre fils et ton père et moi t’aimons plus que tout. Tu n’as pas à te soucier de ce que tu représentes pour nous, puisque nous ne cesserons jamais de t’aimer. Tu es le plus beau cadeau que le ciel nous ait jamais donné et nous avons savouré chaque instant passé avec toi.
— Nous sommes partis trop tôt, compléta son père, mais nous ne t’avons pas abandonné. Nous veillons sur toi à tout moment. Nous sommes dans ton cœur, Teddy, ne l’oublie jamais !
— Je ne l’oublierai jamais, papa, répondit Teddy, une larme tiède roulant sur sa joue, je te le promets !

La famille Lupin savourait enfin les retrouvailles de ses membres. Les minutes passaient sans que personne ne s’en aperçoive, tous étant trop occupés à discuter gaiement, comme si se retrouver ici, à la nuit tombée, au beau milieu de la Forêt Interdite et presque vingt ans après la mort de ses parents était une chose parfaitement anodine. Remus et sa femme avaient raconté leur propre version de la bataille de Poudlard, tandis que Teddy n’avait pas omis un seul détail de sa relation avec Victoire Weasley, laquelle relation semblait beaucoup intéresser sa mère.
Ils furent également ravis que leur fils leur parle de l’école telle qu’elle était aujourd’hui, de ses élèves comme de ses professeurs.
— Alors comme ça, Dean Thomas est devenu professeur de Défense contre les Forces du Mal ? s’exclama Remus.
— Oui, c’est un très bon professeur, renchérit Teddy. Et il semble avoir gardé un très bon souvenir de toi d’ailleurs. Et de l’épouventard aussi !
— Ça ne m’étonne pas. Il avait un très grand potentiel à l’époque. Je ne lui ai jamais dit, mais il était presque aussi doué que moi !
— Il m’a beaucoup aidé au début, quand j’allais mal. Il a tout de suite compris. Un jour, à la fin des cours, il m’a gardé un moment et nous avons parlé... de toi surtout, papa. Cela m’avait fait beaucoup de bien. Nous n’avons d’ailleurs jamais perdu cette habitude, même encore maintenant.


Quelques heures passèrent encore avant que Dora ne fasse gentiment comprendre à Teddy qu’il était temps qu’il rentre au château avant qu’on ne remarque son absence. La mort dans l’âme, le garçon acquiesça. Il baissa les yeux sur la Pierre de Résurrection, qui n’avait pas quitté la paume de sa main.
— Est-ce que je peux la garder ? demanda-t-il timidement, osant à peine regarder ses parents.
— Je ne sais pas, soupira sa mère. Dumbledore nous a dit que posséder un tel objet pouvait s’avérer dangereux... Enfin, tu connais le conte des Trois Frères, Teddy, tu sais bien que son propriétaire d’origine n’a pas eu une fin très heureuse... Qu’en penses-tu, Remus ?
— Notre fils est sain d’esprit, Dora. Je suis sûr qu’il saura gérer, n’est-ce pas Teddy ?
Le visage du jeune garçon s’illumina alors d’un large sourire resplendissant, un sourire qui laissait transparaître un bonheur qu’il n’avait pas ressenti depuis la mort de ses parents.
— Je vous aime, dit-il alors simplement.
Oui, Teddy Lupin était heureux, vraiment heureux. Plus heureux que quiconque ne pouvait l’être en cet instant.
— Moi aussi je t’aime, mon fils, répondirent Dora et Remus Lupin à l’unisson.


Alors, Teddy referma son poing sur la précieuse Pierre et l’appuya contre son cœur.
— Comme ça, nous ne nous quitterons plus. A jamais près de moi.





23
23

Un petit mot pour l'auteur ? 116 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lola Léonard
Lola Léonard · il y a
Quand j'ai vu que tu citais Rowling dans ta description, je me suis dit "Oh ça, ça veut dire une participation au Prix Fanfiction Harry Potter" ! Et Bingo !
Je n'ai pas lu beaucoup de textes sur Teddy, je l'avoue. J'aime bien la Next génération, mais Teddy est souvent âgé quand je lis des fanfics à leur propos ! Bon, quand je dis âgé, c'est la vingtaine quoi. Donc c'est relatif ! XD
Mais très beau texte. Ah mon avis, ce n'est pas forcément une bonne idée de garder la Pierre. Sain d'esprit ou non, ce n'est pas bon, selon moi, de se concentrer sur les morts plutôt que les vivants !
En tout cas, vraiment sympa (et c'est dans ces moments que je regrette de ne pas faire plus attention aux autres participations des différents concours >.<)

Image de Java
Java · il y a
J'aurais pas pu louper ça! ;) Je suis une très grande fan d'Harry Potter! Rowling a nourri mon enfance et ma jeunesse! (et continue encore puisqu'il m'arrive de me replonger dans ses livres ou dans les films!^^)
Par contre, j'ai eu beaucoup de mal à trouver une idée... Finalement je ne suis pas mécontente de mon histoire mais s'il y a un autre concours comme celui-ci, je pense que je me concentrerais davantage sur la période "avant". Je ne sais pas si tu as lu le texte qu'a produit Marine Snape Morin'stal, mais je t'invite fortement à le faire, il m'avait vraiment beaucoup plu! :)
Oui tu as peut-être raison pour la Pierre... Mais il ne lui arrivera rien de tragique ne t'en fais pas! ;)

Image de Marine Donnadieu
Marine Donnadieu · il y a
Quel magnifique récit!!! Maintenant que je l'ai (enfin!) lu, je dois dire que je ne comprends vraiment pas pourquoi ton histoire n'est pas allée en finale! :-( Quand je repense à certains des textes finalistes, et qui étaient selon moi pas dignes de l'être, ça me déçoit d'autant plus que ton texte n'ait pas été retenu pour la finale! Il aurait même mérité amplement un titre de lauréat si tu veux mon avis...
Ton texte est vraiment poignant, plein de tendresse et de sensibilité, et en outre je n'ai constaté quasiment aucune faute, sauf pour: "Leur corps n’était fait" => c'est "leurs corps n'étaient faits" et peut-être une ou deux autres fautes, mais que je n'ai pas relevées car elles sont vraiment d'une importance minime, et ne gâchent nullement la beauté de ton histoire.
Avec 2 mois de retard (sorry) je viens d'adresser toutes mes félicitations pour cette fanfic' que je trouve très réussie! :-)

Image de Java
Java · il y a
Merci beaucoup!! ça me touche, tu ne peux même pas savoir à quel point!! J'aurais adoré accéder à la finale, mais je suis déjà très heureuse d'avoir pu participer! :)
En tout cas je suis contente que tu sois passé lire mon texte et que tu l'aies apprécié! :)
Oh zut! Je ne les avais pas vues, elles ont dû m'échapper les chipies! ;)
Merci encore pour tes compliments! Ils me vont droit au cœur!
A bientôt! :)

Image de Antoine Baugnet
Antoine Baugnet · il y a
Tres beau texte ! Quel doué(e) es tu ! Tu as mon vote et j espère que tu gagneras !
Image de Java
Java · il y a
Merci! Malheureusement je n'ai pas été prise pour la finale alors c'est fini pour moi mais merci quand même d'avoir aimé! :)
Image de Emma Kurtz
Emma Kurtz · il y a
J'aime vraiment ce texte, je n'ai pas le temps de poster un long commentaire mais félicitation et bonne chance !
Tu as mon vote

Image de Java
Java · il y a
Merci! :)
Image de Lucas Loy
Lucas Loy · il y a
Très beau texte bravo je vote !
Image de Java
Java · il y a
Merci beaucoup, ça me fait très plaisir! :)
Image de - Hélunys
- Hélunys · il y a
Très bien écrit. Teddy est vraiment bien développé je trouve. =) +1
Image de Java
Java · il y a
Merci beaucoup! Contente que tu aies aimé! :)
Image de Zz
Zz · il y a
L'idée que quelqu'un retrouve la pierre laissé dans la fôret est vraiment bonne !
Par contre je trouve que les dialogues sont un peu trop dégoulinant de bons sentiments mais en même temps je ne vois pas trop comment ça pourrait en être autrement...
Sinon ta fanfic est très émouvante et j'adore le personnage de Teddy que j'avais presque oublié (à ma plus grande honte !)...

Image de Java
Java · il y a
Merci! :)
Je voulais avant tout que ce soit sentimental puisqu'il s'agit quand même presque de la rencontre entre un enfant et ses parents!

Image de Zz
Zz · il y a
Oui c'est vrai, une rencontre étrange mais une rencontre quand même !!!
Image de Java
Java · il y a
Oui mais malgré tout c'est difficile de rendre compte d'une rencontre aussi intense!
Image de Zz
Zz · il y a
oui j'imagine... mais c'est réussi !
Image de Java
Java · il y a
Merci! :)
Image de Eloïse Mokhtari
Eloïse Mokhtari · il y a
J'ai adoré ta fanfic , j'adore ce couple et Teddy , si il y avait une suite de l'histoire d'harry potter , j'aimerais savoir un peu plus sur ce personnage :) ! Merci pour ce beau texte :D (Je vote pour toi ;) )
En passant , je t'invite à voir mon fanart :D et si tu en as envie de voter (je sais pas si tu as vue les fanarts :) ?) : http://short-edition.com/oeuvre/strips/celle-qui-nous-a-offert-ce-monde

Image de Java
Java · il y a
Merci beaucoup! :) Ça me va droit au cœur!
Je vais voir ton fanart tout de suite! :)

Image de Gallyfreyan
Gallyfreyan · il y a
Bravo ! Cette fanfic est vraiment géniale. J'adore le couple Tonks/Lupin et aussi leur fils Teddy. J'adore vraiment !! Je vote ! :D
Image de Java
Java · il y a
Merci beaucoup! Je suis contente que tu aies aimé! :)
Image de Maraulos
Maraulos · il y a
Belle imagination +1 si tu as le temps passe voir le pardon d ' Albus
Image de Java
Java · il y a
Merci! :)
Je le lirai avec plaisir! :)