À cause ou grâce

il y a
4 min
18
lectures
3

Eric LELABOUSSE, passionné de littérature et de voyages, d'histoire et de géopolitique, je suis enseignant en retraite depuis Juillet. J'ai aussi fondé et présidé un club de rugby-loisir en  [+]

31 Décembre 1972. C'est à cause de cette stupide invitation à un réveillon où je n'avais qu'à moitié envie d'aller que j'ai fait la connaissance de Christine. Nous avions pas mal bu. Nous avons couché ensemble et elle est tombée enceinte. Nous nous sommes mariés. Par convenance, par obligation. Mais qu'est-ce que je m'ennuie....
31 Décembre 1972. C'est grâce à l'invitation d'amis communs que j'ai rencontré Christine à un réveillon qui fut gai, enjoué, chaleureux. Elle est revenue avec moi et nous avons fait l'amour au petit matin. Nous attendons un enfant, un bonheur ne venant jamais seul, elle a dit OUI ! À ma demande-un peu désuète - de nous marier.

15 Août 1977. C'est à cause de sa tante, à la fois bête et méchante, qui lors d'une réunion de famille lui a lancé devant tout le monde « Ne ris pas bêtement comme ça » que Laurence est devenue définitivement timide, osant rarement parler devant les autres ou dans un dîner, rougissante et malheureuse de parfois devoir le faire. Ses parents n'avaient rien dit pour la défendre, elle en est encore blessée.
15 Août 1977. C'est grâce à sa tante, à la fois bête et méchante, qui lors d'une réunion de famille lui a lancé devant tout le monde « Ne ris pas bêtement comme ça » que Laurence a trouvé la force de la remettre en place et de ne plus jamais se laisser insulter par qui que ce soit, exigeant le respect qu'on doit à chaque individu. Ses parents avaient été admiratifs de sa réaction, ils ont toujours été complices.

12 Mars 1973. C'est à cause de sa prof de français en 4ème que Christiane n'aime pas lire. Elle avait trouvé « L'écume des jours » stupide et ennuyeux, bizarre avec cette fleur qui pousse dans les poumons de la femme, ce piano qui fabrique des apéros, cette maison qui rétrécit et cette souris qui est l'amie de l'homme...Elle trouvait que ça n'avait aucun sens.
12 Mars 1973. C'est grâce à sa prof de français en 4ème que Christiane adore la littérature. Elle a été bouleversée par « L'écume des jours », ce titre magnifique, par l'amour de Colin et Chloé et a été enchantée par ce monde irréel, poétique. Elle avait les larmes au yeux lorsqu'elle pensait le soir, dans son lit à la fragile Chloé qui souffrait...

19 Juillet 1991. C'est à cause d'une vague qui l'a retourné du haut de ses quatre ans, alors qu'il était à la plage avec ses parents que Clément eut en aversion le monde de l'eau. Depuis lors, il trouve cet élément très désagréable, hostile, dangereux, étouffant. Il a appris plus tard à nager avec grand-peine au collège, ce qui ne lui sert à rien car il ne nage jamais.
19 Juillet 1991. C'est grâce à une vague qui l'a retourné du haut de ses quatre ans, alors qu'il était à la plage avec ses parents que Clément a été enthousiasmé par le contact-même rude cette fois- avec l'eau de la mer. Il en conçut une passion au point d'en devenir océanographe pour mieux défendre les océans , leur faune et leur flore. Il a même un voilier et navigue avec sa femme.

6 Avril 1967. C'est à cause de sa réaction en voyant les cow-boys abattre tant de bisons dans « Winnetou le fils de la prairie » que Xavier est passionné des armes , tirant sur des moineaux dès son adolescence, est ,devenu un chasseur très viandard, peu apprécié dans sa société de chasse.
6 Avril 1967. C'est grâce à sa réaction en voyant les Apaches si proches des éléments naturels qui les environnent dans « Winnetou le fils de la prairie » que Xavier s'est passionné pour les cultures amérindiennes et est devenu passionné des voyages dans les pays aux grands espaces.

9 Mai 1971. C'est à cause d'une « piqûre » de fourmi alors qu'il observait une fourmilière que Bernard détesta les insectes à un point presque obsessionnel, utilisant les produits les plus dangereux et les plus polluants pour s'en débarrasser.
9 Mai 1971. C'est grâce à une « piqûre » de fourmi alors qu'il observait une fourmilière que Bernard comprit l'extraordinaire élaboration de leur société. Il en fut immédiatement passionné. Il en écrirait peut-être un livre plus tard.

2 Septembre 1958. C'est à cause du regard vicieux de son oncle asséna sur sa poitrine naissante que Nathalie a eu du mal à vivre pleinement heureuse des relations amoureuses au point de choisir par dépit de rester seule.
2 Septembre 1958. C'est grâce au gentil regard enjoué de son oncle que Nathalie aima la vie de famille, avec toutes ses joies, sa gaie effervescence, ses rires. Son mari et leurs quatre enfants la comblent de bonheurs à chaque instant de la vie.

5 Février 1966. C'est à cause d'une plaque de verglas qui envoya sa « Dauphine » dans un petit fossé que Solange ne put se rendre à la fête organisée par son amie Françoise pour ses 21 ans. Il y avait pourtant Gérard qu'elle avait déjà vu et qui lui plaisait bien et qui lors de cette soirée sera charmé par une autre invitée.

5 Février 1966. C'est grâce à une plaque de verglas qui envoya sa « Dauphine » dans un petit fossé que Solange ne peut se rendre à la fête de son amie Françoise et dut s'arrêter dans ce petit village où le dépanneur fut très aimable et prévenant, souriant et charmant. Il s'appelait Gérard.

18 Mai 1961. C'est à cause d'une confession obligatoire auprès d'un prêtre pour que soit célébrée sa communion qu 'Alain ressentit ce moment comme un interrogatoire pervers, comme un viol moral. Pourquoi avouer ou s'accuser de « pêchers » et les confier à un inconnu ? Depuis ce jour, Alain a toujours répugné à parler de lui, de ses problèmes, de ses angoisses, même auprès des nombreux psychologues qu'il a consulté soit dans sa scolarité soit dans sa vie d'adulte. Il se sent toujours épié.

18 Mai 1961. C'est grâce à une confession obligatoire à sa communion qu'Alain ressentit ce moment ridicule et même dangereux. Riant en lui à l'annonce des « pêchers », il n'eut que mépris pour cet inconnu qui lui demandait d'avouer ce dont il n'était pas coupable. Alain a su, toute sa vie, être entouré des bonnes personnes pour se confier et être lui-même quelqu'un d'important, de bienveillant et de réconfortant étant toujours de bons conseils et aidant les autres à avoir confiance en eux.

3
3

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
j'avais déjà lu et apprécié ce texte qui m'avait rappelé le film ''Smoking, no smoking" d'Alain Resnais, même si les situations relatées
sont très différentes.

Image de Mohamed Laïd Athmani
Mohamed Laïd Athmani · il y a
C'est très intéressant comme essai d'écriture.
Mais, à moi, Eric,cela me donne le tournis.
C'est une expérience tout de même.
Bonne continuation!
Enfin, j'aime encore, faute de plus.