8e épisode. VACUUM, la Fée à l'Envers. Les provocations des humains n'ont plus de limites. Le Gardien les exile.

il y a
4 min
60
lectures
2

CONTEUR EN TOUS GENRES. Nouvelles, romans, poésie, stratégie, blues, rocks et mise en chansons de poèmes (Ronsard, La Fontaine, Corneille, Baudelaire, Rimbaud, Machado, Prévert).  [+]

- À partir de nos expériences, interrogèrent la première des femmes et le premier des hommes en réponse à l’invitation du Gardien pour écrire quelques chapitres qui logeraient dans sa Bibliothèque Céleste ?
Dans quel guêpier était-il allé se fourrer ! Voilà que ces deux pègreleux se piquent au jeu et s’échangent des histoires à partir de ce que leurs fricotages intimes leur donne à imaginer et éprouver. Le seul énoncé de leurs intitulés désespéra le Maître des ADN, lui pourtant si sincère et animé des meilleures intentions du paradis sur la Terre. La provocation ne connaissait pas de limite.
- Cunnilingualanus,
- Felatio en brio,
- Patinage en fossettes,
- Glaçage en levrette,
- Mise à sac en arrière,
- La pipette à deux boules,
- Boute broute en chinoise,
- Coq en sucre qui stupre,
- Queue dégorge en gosier,
- Chatte miaou sans son vit,
- Je te prends tu me prends par la raie des fesses,
- Mon nœud en cœur attend son heure...

Effaré le Gardien se réfugia urgemment dans le plus encaissé des seins des saints de sa Bibliothèque Céleste, là où reposait en silence éternel le modèle de la double hélice de l’Acide Désoxyribo-Nucléique, le précieux ADN.
Les jubilations vibratoires des humains gagnaient non seulement en volume mais aussi en lubricité. Les chastes oreilles du Gardien, qui ignoraient la surdité, en étaient malmenées au plus haut point. Et alors qu’il le déplorait et que ses traits s’étiraient, Ève s’échauffait et Adam se tendait, tous deux déclamant et rivalisant entre eux. Ils copulaient par le biais de ces intitulés outranciers, sans se toucher, animés d’un enthousiasme confondant.
- La vipère qui lubrique dans le fruit déconfit,
- Échansonne en cyprine,
- Fileuse de quenouille à la bouche,
- Termite au trou du cul,
- Je te broute tu me broutes sous la barbichette...

Puis, Luron et Luronne se prirent à dessiner, se dire et s'avouer des choses par dessins interposé alors que le Gardien rageur mangeait des pommes, des pommes et encore des pommes auxquelles il donnait secrètement des noms de femmes de plus en plus impolis au point qu’il en rougit.
- Choupette,
- Levrette,
- Tirelirette,
- Sucette,
- Languette,
- Clitorette,
- Vaginette,
- Analette,
Et finit par appeler sa pomme définitive et favorite en hurlant
- Cul-de-saquette !

Plus d’alternative pacifique ou de négociation possible, la rupture était consommée. C’en était fait de l’idylle paradisiaque d’Adam, d’Ève et du Gardien, et plus question de se rabibocher avec une partie de cartes ! Il fallait couper le cordon au plus vite et exiler ces empêcheurs d’éterniser en rond et de contemplation sereine dans la Bibliothèque Transcendan-Ciel.
Ce fut la Chute, la sortie, amnésique mais sous contrat fiché dans l’ADN humain pour effacer la mémoire centrale du disque dur cortical du premier homme, de la première femme ainsi que de leurs descendants. Nus comme vers, ils se retrouvèrent propulsés dans une nouvelle réalité qu'ils durent en solo affronter.

Et la fée à l’envers dans tout ça ? Patience car son heure allait bientôt sonner. Pour être au fait de sa feuille de route, il faut la replacer dans le contexte de la prolifération qui aboutit au Déluge de la Confusion Globale et Galopante, la C2G, initiée et accélérée par les humains, et dont l'expansion menaça jusqu’à la quiétude du Jardin d’Éden où le Gardien s’était retranché.
Une fois qu’Adam et Ève eurent dit ciao à Suprême au sortir de l’Éden sous une tornade de pierres, mais pas si maris que le prétend le Testament, celui qui se prenait pour dieu égara délibérément le fil de sa communication avec ces prévaricateurs immodestes, immoraux et irrespectueux dont il ne voulait plus rien savoir ni de Ève ni d’Adam, déclarait-il en persiflant.
En sus du désert, il érigea autour de la Terre une atmosphère de confinement, la Couche d’Ozone, pour qu’ils ne viennent plus jamais l’importuner dans sa Bibliothèque Universelle et dans son commerce en solitaire avec les pommes.

Toujours aussi irrévérencieux, les exilés transis et leur progéniture s’enfuirent guillerets sans trop savoir de quoi leur futur serait fait car désormais ils se situaient entre un passé et un avenir, comme des traits d’union à l’existence éphémère. Qu’à cela ne tienne puisqu’ils se reproduisaient. Leurs acquis d’expérience les rendaient si confiants dans leurs capacités génératives que quelques millénaires après la Culbute hors du Jardin d’Éden, le problème déferlant et galopant sur la Terre devint celui de la gestion des poubelles !
Les descendants de la première femme couplée au premier homme, suivaient l’exemple de leurs ancêtres en s’ingéniant à qui mieux mieux à produire et reproduire en masse toutes les créations possibles et inimaginables sans se préoccuper de leur devenir recyclé. Et c’est ainsi qu’au Siècle Vingt, des cadences déchainées exacerbèrent l’hyper-compétition entre les multinationales, les nations, les groupes industriels, les PME, les jeunes pousses dites start-up, les microentreprises et surtout les moi-entreprises, de loin les plus intrépides qui pullulaient insaisissables partout où se retrouvait un humain !

Bien que ouaté et protégé par sa Couche d’Ozone, le maître de l’ADN se sentait dépassé dans son laboratoire. Jusque-là, il mesurait avec précaution et dosait des évolutions génétiques raisonnables et dociles qu’il publiait au Journal Officiel de la Création, le JOC, qu’une fois sûr et certain de l’acquisition sans discussion du Certificat d’Harmonie, le CH, qui garantissait leur insertion sans dommages collatéraux et bouleversements endos ou exogènes dans l’environnement.
Mais, les descendants de Ève et d'Adam se contrefichaient de ces formulaires qui dévoilaient leurs plans aux yeux avides de leurs concurrents, par définition mal-venants et concupiscents. Ils préféraient mettre leurs produits illico et presto sur le marché pour en empocher les bénéfices le plus rapidement possible quitte à rectifier plus tard, ou que d’autres le fassent pour eux au besoin.
Tout ce qui était réalisable était bon à commercialiser, et cela faisait belle lurette que les Adamites et les Èvites ne se contentaient plus de s’explorer et de s’accueillir l’un et l’autre comme des artisans, ils excellaient désormais dans des techniques industrielles, et maintenant virtuelles pour s’affranchir des limites imposées par l’espace et le temps.
La pollution, la prolifération et les croisements de la Confusion Globale Galopante intensifiaient tellement les rythmes que les guichetiers célestes affectés aux dépôts des brevets ADN, lancèrent un préavis de grève, ce qui fit sacrément désordre chez les Célestes !
Heureusement pour lui, le Gardien de la Bibliothèque du Septième Ciel avait pris la sage précaution de rendre les humains incapables d’être au fait des mouvements revendicatifs des Célestes au moyen d’une manipulation subtile de leur code génétique. Il évitait ainsi de perdre totalement la face. À leur sortie du Jardin, il avait implanté dans l’ADN humain l’impossibilité d’en franchir à nouveau le porche.
Un neurone espion lui permettait de lire leurs intentions, mais sans disposer pour autant d’une capacité d’influence sur leurs actions, car cela aurait été contraire au gène du libre arbitre qu’il leur avait inculqué.
Cela permettait néanmoins au Gardien, d’anticiper et de consigner les innovations humaines régulièrement dans la Grande Encyclopédie de l’ADN dont il demeurait la seule et exclusive autorité. Mais le répit gagné en exilant les humains sur la Terre franchissait à présent un seuil limite, et c’est pourquoi Vacuum, devait urgemment entrer en lice !

À SUIVRE, 9e Épisode
Contre la Confusion Globale et Galopante, Vacuum à l'offensive !
2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

La solitude du VRP

Pim San

Encore une tournée pour des clopinettes, tiens. Le Jura, tu parles d’une région. Même en plein été, hein… Une semaine à faire les montagnes russes, tout seul dans ma voiture, à bascule... [+]


Nouvelles

Vertigo

Samuel Lhâa

Après une enfance douce et heureuse à tout point de vue, il me fallait trouver un travail. L’école m’ennuyait. Les jobs se faisaient rares en Dordogne. Ma chance, c’était d’avoir été... [+]