Temps de lecture
1
min
citations/pensées 126LECTURES

Notre faiblesse

Je suis un faible animal; je n’ai en naissant ni force, ni connaissance, ni instinct; je ne peux même me traîner à la mamelle de ma mère, comme font tous les quadrupèdes; je n’acquiers quelques idées que comme j’acquiers un peu de force, quand mes organes commencent à se développer. Cette force augmente en moi jusqu’au temps où, ne pouvant plus s’accroître, elle diminue chaque jour. Ce pouvoir de concevoir des idées s’augmente de même jusqu’à son terme, et ensuite s’évanouit insensiblement par degrés.
Quelle est cette mécanique qui accroît de moment en moment les forces de mes membres jusqu’à la borne prescrite? Je l’ignore; et ceux qui ont passé leur vie à chercher cette cause n’en savent pas plus que moi.
Quel est cet autre pouvoir qui fait entrer des images dans mon cerveau, qui les conserve dans ma mémoire? Ceux qui sont payés pour le savoir l’ont inutilement cherché; nous sommes tous dans la même ignorance des premiers principes où nous étions dans notre berceau.