À Maxime du Camp (version libertine)

1 min
173
lectures
0

Gautier est le dédicataire des Fleurs du Mal, le fameux « poète impeccable ». Son œuvre abondante est une recherche permanente de la perfection : dans la préface à Mademoiselle de Maupin, on  [+]

Merci du cachet, merci du papier,
De la cire rouge et des plumes d’oie,
J’ai reçu le tout avec grande joie
Et j’irai ce soir te remercier.

Mais, en attendant, je veux gribouiller
Sur le bleu cream-laid ces vers que je ploie
Dans une enveloppe, et que je t’envoie
Par un Azolan devenu portier !

Comme un vrai dandy, grâce à ces richesses,
Je puis désormais glisser aux duchesses
Des billets charmants en carton anglais.

Je ne ferai plus rougir les valets
Sur le plat d’argent forcés de remettre
Un vieux torche-cul au lieu d’une lettre !
0