Image de Théophile de Viau

Théophile de Viau

1590 - 1626

Ignorée avant d'être redécouverte par Gautier, l'autre Théophile, au XIXe siècle, la poésie de Théophile de Viau vaut surtout pour son irrévérence. Étrangement, on compte pas moins de quatre-vingt éditions de ses œuvres au XVIIe siècle. C'est sans doute son esprit libertin et parfois obscène qui l'a fait disparaître des critiques. Il est l'auteur de textes licencieux qui lui valent une condamnation à être brûlé vif. Il sera arrêté alors qu'il tentait de s'échapper en Angleterre.

Classique

La solitude

Dans ce val solitaire et sombre,
Le cerf, qui brame au bruit de l’eau,
Penchant ses yeux dans un ruisseau,
S’amuse à regarder son ombre.
De ceste source une Naïade
Tous les soirs ouvre le... [+]


Classique

Au moins ai-je songé que je vous ai baisée

Au moins ai-je songé que je vous ai baisée,
Et bien que tout l'amour ne s'en soit pas allé,
Ce feu qui dans mes sens a doucement coulé,
Rend en quelque façon ma flamme rapaisée.
Après... [+]


Recommandé Par Short Édition
Classique

Contre l'hiver

Plein de colère et de raison
Contre toi barbare saison
Je prépare une rude guerre,
Malgré les lois de l'Univers,
Qui de la glace des hivers
Chassent les flammes du tonnerre
Aujourd'hui... [+]


Recommandé Par Short Édition
Classique

À Cloris

Stances
S'il est vrai, Cloris, que tu m'aimes,
Mais j'entends que tu m'aimes bien,
Je ne crois point que les Rois mêmes
Aient un heur comme le mien :
Que la mort serait importune... [+]


Classique

Je n'ai repos ni nuit ni jour

Ode
Je n'ai repos ni nuit ni jour,
Je brûle, et je me meurs d'amour,
Tout me nuit, personne ne m'aide,
Le mal m'ôte le jugement,
Et plus je cherche de remède,
Moins je trouve... [+]


Classique

Le matin

L'Aurore sur le front du jour
Seme l'azur, l'or et l'yvoire,
Et le Soleil, lassé de boire,
Commence son oblique tour.
Ses chevaux, au sortir de l'onde,
De flame et de clarté couverts... [+]


Classique

Un corbeau devant moi croasse

Un Corbeau devant moi croasse,
Une ombre offusque mes regards,
Deux belettes et deux renards
Traversent l'endroit où je passe :
Les pieds faillent à mon cheval,
Mon laquais tombe du... [+]


Classique

Élégie à une Dame

Si votre doux accueil n'eût consolé ma peine,
Mon âme languissait, je n'avais plus de veine,
Ma fureur était morte, et mes esprits couverts
D'une tristesse sombre... [+]


Classique

L'infidélité me déplaît

L'infidélité me déplaît,
Et mon amour juge qu'elle est
Le plus noir crime de la terre :
Lorsque les Dieux firent venir
Les premiers éclats du tonnerre,
Ce ne fut que pour la... [+]


Classique

Au milieu de Paris je me suis fait ermite

Au milieu de Paris je me suis fait ermite,
Dedans un seul objet mon esprit se limite,
Quelque part où mes yeux me pensent divertir
Je traîne une prison d'où je ne puis sortir,
J'ai le feu dans... [+]


Recommandé Par Short Édition