Rondel

1 min
72
lectures
0

Ce poète ivrogne, porté sur le fruit de la vigne et les cabarets parisiens, se considérait lui-même comme un écrivain de troisième rang et n'a jamais souhaité être publié. Un seul recueil  [+]

Ah ! la promenade exquise
Qu’ils ont faite, tous les deux,
Mon corps, ce monstre hideux,
Mon âme, cette marquise,

Dans la Vie, au milieu d’Eux !...
Et l’un et l’autre à sa guise.
Ah ! la promenade exquise,
Qu’ils ont faite, tous les deux !

Si mon corps, que le Mal grise,
Prit des chemins hasardeux,
Mon âme dut plaire aux Dieux,
Étant au Bien tout acquise,
Ah ! la promenade exquise !
0
0