Temps de lecture
1
min
poésie 41LECTURES

À Tullus IV

Au nom de l'amitié, Tullus, tu veux connaître
Qui je suis, d'où je sors et quels lieux m'ont vu naître.
Hélas ! il te souvient de ces jours pleins de deuil
Où Pérouse devint comme le grand cercueil
Des Romains s'arrachant entre eux-mêmes la vie !
Cause de mes douleurs, poussière d'Etrurie,
Tu laisses découverts les os de mon parent,
Et tu lui dois encor le tribut qu'il attend.
Aux gais champs de l'Ombrie et près de cette terre,
Ton ami, cher Tullus, vit d'abord la lumière.