Image de Properce

Properce

vers 47 av. J.-C. - 16 av. J.-C

Le nom de ce poète latin reste attaché au genre de l'élégie. Il laisse derrière lui quatre livres ayant pour source d'inspiration une femme, Cynthia. On ne connaît vraiment Properce qu'à travers ses textes, même si les témoignages de ses amis rapportent qu'il fréquentait des hommes influents et des personnalités politiques à Rome, sur la colline de l'Esquilin. Petit à petit, au fil des textes, sa poésie se fait de moins en moins élégiaque. La renommée de ses contemporains Virgile et Ovide occultera totalement la sienne.

Classique

Sur l'amour

Sans nul doute ce fut un artiste excellent
Qui figura l'Amour sous les traits d'un enfant
Le premier il comprit que, prodiguant leur vie.
Les amants aux vrais biens préfèrent leur folie.
Il... [+]


Classique

À Cynthie VII

Cynthie, oh non ! la mort ne me parait pas dure ;
Je consens à payer tribut à la nature,
Mais je crains au bûcher de perdre ton amour,
Et ce penser me rend affreux le dernie... [+]


Classique

Le dieu vertumne

De tous mes changements qu'on ne s'étonne plus.
De Vertumne voici les anciens attributs.
Toscan par mon pays, et Toscan par mon père,
J'ai fui Volsinium pour éviter la guerre.
Je chéris... [+]


Classique

À Ponticus

De Thèbes dans tes vers tu chantes les combats,
Des frères ennemis la rage armant le bras,
Et tu prétends lutter contre le vieil Homère,
Ponticus. Qu'à tes chants le destin soit prospère... [+]


Classique

La mort est inévitable

Près des lieux ombragés de l'Averse, où la mer
Vient, captive, en jouant, briser son flot amer,
Près de l'endroit où gît le trompette de Troie,
Où vit le souvenir d'Hercule dans sa voie... [+]


Classique

À une nouvelle maîtresse

Ne crois pas que tes traits, ni que ta grâce touche
Celui qui pour la mer a déserté ta couche,
L'ingrat qui sacrifie une maîtresse au gain !
L'Afrique ne valut jamais tant de... [+]


Recommandé
Par Short Édition
Classique

À Cynthie

Pourquoi couvrir ton chef d'ornements superflus,
Etaler à nos yeux de Cos les fins tissus,
Des parfums d'Orient charger ta tête chère,
Rechercher les produits d'une terre étrangère,
Ou... [+]


Classique

La porte qui parle

Moi qui m'ouvrais jadis aux triomphes des grands
Et qui d'une vestale avais les sentiments,
Aux chars des conquérants je n'étais qu'exposée,
Des larmes des captifs seulement arrosée ... [+]


Classique

Triomphe d'Auguste

En traversant la mer où naît la perle fine,
César des Indiens prépare la ruine.
Quel triomphe t'attend au bout de l'univers !
Tu vas faire couler le Tigre sous tes fers ;
L'Inde... [+]


Classique

L'empire des femmes

Pourquoi vous étonner qu'une femme m'enchaîne
Et que son char vainqueur après elle m'entraîne ?
Pourquoi m'accuse-t-on d'infâme lâcheté
Si je ne puis briser le joug de la... [+]


Classique

Sur Cynthie

Telle, sur le rivage où la laissait Thésée,
Ariadne dormait de chagrin épuisée ;
Telle aussi se livrait à son premier repos
Andromède arrachée à de cruels assauts ;
Ou... [+]