Temps de lecture
1
min
œuvres érotiques 117LECTURES

Devoirs envers votre père

Si monsieur votre père vous dit d’une voix furieuse : « Tu n’es plus ma fille ! » ne lui répondez pas en rigolant : « Il y a longtemps que je le savais ! »


Quand monsieur votre père se présente dans la société qui vous entoure, ne dites pas : « Voilà le cocu ! » ou, si vous le dites, dites-le tout bas.


Si vous buvez un verre de bière dans le billard de votre papa, vous ferez mal ; et si vous pissez dedans pour qu’on ne s’en aperçoive pas, vous ne ferez qu’aggraver votre faute.


Si vous vous asseyez sur la cuisse gauche de monsieur votre père, ne vous frottez pas le cul sur sa pine pour le faire bander, à moins que vous ne soyez seule avec lui.


Si monsieur votre père vous prie de le sucer, ne dites pas étourdiment que sa pine sent le con de la bonne. Il pourrait se demander d’où vient que vous reconnaissiez cette odeur-là.


Si monsieur votre père vous conduit au bordel pour vous faire gougnotter par des putains habiles, ne donnez pas votre adresse à toutes ces demoiselles pour échanger des cartes postales. Une petite fille du monde ne doit aller au bordel que dans le plus strict incognito.


Si vous êtes en train de vous branler quand votre père entre dans votre chambre, arrêtez-vous : c’est plus convenable.


Si monsieur votre père daigne éjaculer quelquefois dans votre petite bouche, acceptez cela les yeux baissés, et comme un grand honneur dont vous n’êtes pas digne. Surtout n’allez pas ensuite vous en vanter comme une sotte à l’oreille de votre maman.