Temps de lecture
1
min
poésie 71LECTURES

On s'en fiche

De traverse en traverse,
Tout va dans l’univers
De travers.
Toute femme est perverse,
Tout traiteur exigeant
Pour l’argent.
À tout jeu le sort nous triche ;
Mais enfin est-on gris,
Biribi,
On s’en fiche ! (ter.)

Désespoir d’un ivrogne,
Vient un marchand maudit
Qui vous dit
Qu’en Champagne, en Bourgogne,
Les coteaux sont grêlés
Et gelés.
À tout jeu le sort nous triche ;
Mais enfin est-on gris,
Biribi,
On s’en fiche !

Oubliez une dette,
Chez vous entre un huissier
Bien grossier
Qui vend table et couchette,
Et trouve encor de quoi
Pour le roi.
À tout jeu le sort nous triche ;
Mais enfin est-on gris,
Biribi,
On s’en fiche !

Aucun plaisir n’est stable :
Pour boire est-on assis
Cinq ou six,
Avant vous sous la table
Tombent deux, trois amis
Endormis.
À tout jeu le sort nous triche ;
Mais enfin est-on gris,
Biribi,
On s’en fiche !

C’est trop d’une maîtresse :
Que je fus malheureux
Avec deux !
Que j’eus peu de sagesse
D’en avoir jusqu’à trois
À la fois !
À tout jeu le sort nous triche ;
Mais enfin est-on gris,
Biribi,
On s’en fiche !

De ma misanthropie
Pardonnez les accès
Et l’excès ;
Car je crains la pépie,
Et je ne vois qu’abus
Et vins bus.
À tout jeu le sort nous triche ;
Mais enfin est-on gris,
Biribi,
On s’en fiche !