Image de Pierre-Jean de Béranger

Pierre-Jean de Béranger

1780 - 1857

Chansonnier prolifique, on lui doit beaucoup d'airs populaires. Très estimé par ses contemporains, il est reconnu de son vivant, et son succès s'étend jusqu'en Belgique. Il multiplie les styles et écrit aussi bien des satires, des chansons à boire que des romances ou des chansons politiques. Emprisonné un temps, Alexandre Dumas et Victor Hugo viennent lui rendre visite. Aujourd'hui, il est considéré comme le père de la chanson moderne.


Classique

La Bacchante

Cher amant, je cède à tes désirs :
De champagne enivre Julie.
Inventons, s’il se peut, des plaisirs ;
Des Amours épuisons la folie.
Verse-moi ce joyeux poison ;
Mais sur-tout... [+]

Classique

Le Pape musulman

Jadis voyageant pour Rome,
Un pape, né sous le froc,
Pris sur mer, fut, le pauvre homme,
Mené captif à Maroc.
D’abord il tempête, il sacre,
Reniant Dieu bel et bien.
– Saint-Père, lui... [+]

Classique

La chatte

Tu réveilles ta maîtresse,
Minette, par tes longs cris.
Est-ce la faim qui te presse ?
Entends-tu quelque souris ?
Tu veux fuir de ma chambrette,
Pour courir je ne sais... [+]

Classique

Ma grand'mère

Ma grand-mère, un soir à sa fête,
De vin pur ayant bu deux doigts,
Nous disait en branlant la tête :
Que d’amoureux j’eus autrefois !
Combien je regrette
Mon bras si dodu,
Ma... [+]

Classique

Le grenier

Je viens revoir l’asile où ma jeunesse
De la misère a subi les leçons.
J’avais vingt ans, une folle maîtresse,
De francs amis et l’amour des chansons.
Bravant le monde et les sots et les... [+]

Classique

La petite fée

Enfants, il était une fois
Une fée appelée Urgande,
Grande à peine de quatre doigts,
Mais de bonté vraiment bien grande.
De sa baguette un ou deux coups
Donnaient félicité... [+]

Classique

Les étoiles qui filent

Berger, tu dis que notre étoile
Règle nos jours et brille aux cieux.
– Oui, mon enfant ; mais dans son voile
La nuit la dérobe à nos yeux.
– Berger, sur cet azur tranquille
De lire... [+]

Classique

Mes cheveux

Mes bons amis, que je vous prêche à table,
Moi, l’apôtre de la gaîté.
Opposez tous au destin peu traitable
Le repos et la liberté ;
À la grandeur, à la richesse,
Préférez des... [+]

Classique

Les champs

Rose, partons ; voici l’aurore :
Quitte ces oreillers si doux.
Entends-tu la cloche sonore
Marquer l’heure du rendez-vous ?
Cherchons loin du bruit de la ville,
Pour le bonheu... [+]

Classique

La fortune

Pan ! pan ! est-ce ma brune,
Pan ! pan ! qui frappe en bas ?
Pan ! pan ! c’est la Fortune :
Pan ! pan ! je n’ouvre pas.
Tous mes amis, le... [+]

Classique

Les fous

Vieux soldats de plomb que nous sommes,
Au cordeau nous alignant tous,
Si des rangs sortent quelques hommes,
Tous nous crions : À bas les fous !
On les persécute, on les... [+]

Classique

La gaudriole

Momus a pris pour adjoints
Des rimeurs d’école :
Des chansons en quatre points
Le froid nous désole.
Mirliton s’en est allé.
Ah ! la muse de Collé,
C’est la gaudriole,
Ô... [+]