Temps de lecture
1
min
poésie 74LECTURES

Si tu ne veux l’anneau tant estimer

Si tu ne veux l’anneau tant estimer,
Que d’un baiser il te soit rachetable,
Tu ne dois pas, au moins, si peu l’aimer,
Qu’il ne te soit, non pour l’or acceptable,
Mais pour la main qui pour plus rendre stable
Sa foi vers toi, te l’a voulu lier
D’un diamant, où tu peux déployer
Un cœur taillé en face perdurable,
Pour te montrer que ne dois oublier,
Comme tu fais, la sienne amour durable.