Temps de lecture
1
min
poésie 51LECTURES

Et maintenant voici que l’on boit et qu’on mange

Et maintenant voici que l’on boit et qu’on mange,
que les lèvres ont joie, que la bouche est aux anges,

et qu’à fruits d’ornement, figue, amande et raisins,
tout compte fait ici c’est mon livre à sa fin,

car à présent voici que l’on rit et l’on danse
à la mode d’Espagne, à la mode de France,

et que c’est vous et moi tous mes paroissiens
qui trouvons joie ainsi à nous tenir les mains

pour la douceur qu’on a d’être soeurs, d’être frères,
à s’entraîner ici en maisons, bois et terres.

Or Flandre dite alors de toutes les manières,
à la façon des fils, à la façon des pères,

c’est le roi qui boit et tout le monde qui rit,
hommes, femmes, enfants et les bêtes aussi,

puis dimanche avec vous, soldats et militaires,
et lundi menuisiers, et marchés maraîchères,

meuniers voici le vent, et printemps jardiniers,
et drapeaux mis aussi sur mes plus beaux clochers.

Mais lors douceur à tous, car tout est bien au monde,
quand c’ est plaisir aux yeux, de jardins et verdures,

et midi des repas faisant les tables rondes,
voici rire la vie et mes mains en peinture

s’aller à vos souhaits enfin miens des villages
en rouge autour des toits et foi au raisin vert

et selon mon cœur d’ici qui sait vos usages,
prendre joie avec vous du ciel et de la mer,

car en toutes choses c’est simple le meilleur
et d’ornement au corps comme à l’âme santé,

et bonnes gens alors en musique à son heure
voici mon livre ouvert comme salle à danser.