À Flaccus, contre un plaideur

1 min
85
lectures
0

Les épigrammes de Martial, tantôt louangeuses tantôt obscènes, sont des paradoxes. S'il écrit pour s'attirer les bonnes grâces des puissants c'est pour ensuite mieux les discréditer dans de  [+]

Un dit que Diaulus le plaideur a la goutte ;
- Est-ce aux pieds? - Je ne sais ; mais à ses avocats
Il ne donne rien. - En ce cas,
Je le vois, c'est aux mains, sans doute.
0
0