À Fidentinus

1 min
125
lectures
0

Les épigrammes de Martial, tantôt louangeuses tantôt obscènes, sont des paradoxes. S'il écrit pour s'attirer les bonnes grâces des puissants c'est pour ensuite mieux les discréditer dans de  [+]

En public quelquefois quand tu lis mon ouvrage,
Tu laisses volontiers croire qu'il est le tien ;
Arrangeons-nous : Si tu me rends mon bien,
En cadeau je consens à t'en faire l'hommage ;
Sinon, achète-le ; c'est là le seul moyen
Pour qu'il cesse d'être le mien.
0